Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Mar, Aoû
110 Nouveaux Articles

 

 

Avant cela, le substitut du procureur, Aly Siré Ndiaye, qui a entamé son réquisitoire vers 2 heures du matin, a tenté de démonter tous les arguments du maire de Mermoz, de ses deux collaborateurs et de leurs avocats. «La ruse ne passera pas !», a estimé le parquetier qui affirme que la mort de Ndiaga Diouf, les blessures de Malick Thiombane et Cheikh Diop sont imputables à M. Dias et Cie.

Pour lui, l’arme qui a tiré la balle mortelle n’a pas été remise aux enquêteurs. «On est au courant de beaucoup de choses. Aujourd’hui, je peux vous dire le nom de cette personne qui est allée jusqu’au Brésil acheter cette arme», a dit le parquet avant d’inviter le juge, au moment de délibérer, de regarder la vidéo, surtout à partir de la 7e minute. "L’arme qui a été vu à la main gauche de Barth, c’est celle qui n’a jamais été remise. C’est un revolver à canon long. Pour ce qui est de l’imputabilité des faits, M. le président, aujourd’hui, devant vous, vous avez eu des aveux», a indiqué le procureur Aly Siré Ndiaye.

Auparavant, la famille de Ndiaga Diouf a réclamé à Barthé?lémy Dias 150 millions en guise de dommages et intérêts.

Après le réquisitoire du parquet, le juge a suspendu l'audience vers 3 heures du matin du matin jusqu’à ce jeudi 26 janvier 2017 à midi.

Youssoupha MINE

 

Auteur: Youssoupha MINE - seneweb.com

 

source:http://www.seneweb.com/news/Justice/affaire-ndiaga-diouf-le-procureur-requie_n_206206.html

Articles about the Topic SENETOILE COLD NEWS - Affaire Ndiaga Diouf : Le Procureur requiert 10 ans contre Barthélémy Dias

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?