Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
10
Mar, Déc
132 Nouveaux Articles

Mali – Sahel : les revenus de la drogue blanchis dans le bétail

Le trafic de drogue, notamment de cocaïne, dans le Sahel, a généré 900 millions de dollars de profits entre 2013 et 2014 selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Quelque 21 tonnes ont transité par le désert sahélien qui est devenu la route privilégiée en direction de l’Europe. Une manne colossale que les trafiquants réinjectent dans l’économie locale en achetant des troupeaux entiers.

Lire la suite...

Poursuivis pour association de malfaiteurs et tentative d’offre ou de cession de chanvre indien dans un établissement pénitentiaire, les détenus Matar Guèye, alias N'diaga et Mouhamed Sall, ont été jugés ce matin au Tribunal des flagrants délits de Dakar. Les deux pensionnaires de la chambre 11 du Camp pénal de Liberté 6 ont été surpris avec de la drogue le 6 juillet dernier, par le contrôleur de classe exceptionnelle Diadji N'diaye. 

Lire la suite...

Il n’y a pas de statistiques officielles, mais les élèves ont succombé à la tentation du chanvre indien. Dans certains lycées dakarois, ils grillent leurs joints devant les portails de leurs établissements.

Comme si de rien n’était. Pis, le trafic s’instaure au vu et au su de tout le monde. Impuissante, l’administration essaie de mettre en place des garde-fous pour dissuader les potaches déjà accros à la substance. Conscients du danger, certains essaient de se remettre dans le droit chemin en retrouvant leur lucidité. Ce n’est pas toujours évident. Ceux qui ont déjà franchi la ligne rouge recherchent encore des issues dans un pays qui manque d’infrastructures curatives.

Lire la suite...

A l’exception de Serigne Diakhaté, les accusés Ndiaga Ka, Saly Diabang et Marie Angèle Gnima Diatta ont tous chacun un passé pénal pour des faits similaires à ceux pour lesquels ils comparaissaient hier devant la Cour d’assises.

Ndiaga Ka, Saly Diabang et Serigne Diakhaté sont inculpés pour association de malfaiteurs, détention et trafic de chanvre indien, tandis que Marie Angèle Gnima Diatta répondait du délit de détention et trafic international de drogue et contrebande. Les faits se sont produits au courant du mois décembre 2009 à Tivaoune Peulh. 

Lire la suite...

Sénégal - Trafic de stupéfiants : L’Ocrtis met la main sur 1,10 tonne de drogue.

L’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) a opéré un gros coup. En effet dans la nuit du Samedi 16 mai au dimanche 17 mai, il a mis la main sur 1,10 tonne de drogue sur l’axe Noto Gouye Diam-Mboro et a procédé en même temps à l’arrestation des cerveaux de ce trafic.

Lire la suite...

  Le commissaire divisionnaire, Mame Seydou Ndour, directeur de l’Office centrale de répression du trafic illicite (Octris) du Sénégal, a évalué hier, vendredi 20 mars, à 23 tonnes la quantité de drogue saisie en 2014 soit plus du double des 11 tonnes incinérées en 2013. Le corridor malien reste l’un des passages les plus utilisés par les trafiquants. Mame Seydou Ndour s’exprimait à l’incinération de la saisie mensuelle de la région de Dakar.     

Lire la suite...

Les agents de la Police judiciaire ont été informés par une source, de l'arrivée d'un camion en provenance du Mali, des semaines plus tôt. Ce camion de marque Renault VI immatriculé AF 6624 MB dont la caisse est de couleur verte, en provenance du Mali, transporte avec lui de la drogue soigneusement dissimulée dans un fond réduit d'un à trois mètres, selon la source de la police judiciaire. Qui ajoute que le lieu de débarquement est Petit M'bao et que la marchandise sera livrée à Youssoupha Dieng. Le convoyeur de la marchandise, le nommé Mouhamadou Coulibaly, doit livrer sa contenance dans la soirée du lundi 12 au mardi 13 janvier 2015 entre 21 heures et 05 heures du matin dans le périmètre de la forêt de Petit M'bao. 

Lire la suite...

REPORTAGE - Une fusillade a fait trois blessés graves fin avril ...

Des acheteurs par centaines qui viennent se fournir en métro, des trafiquants qui opèrent au grand jour et règlent leurs comptes par les armes... Rien ne semble pouvoir enrayer le trafic de drogue à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), dont les habitants ne savent plus à quel saint se vouer.

Lire la suite...

L’Afrique reste une plaque tournante du trafic de drogue. L’Afrique du Nord  demeure la sous-région où sont passées les plus grandes quantités de résine de cannabis. Selon des chiffres de l’Onudc, ces quantités ont augmenté.

Dans ce registre, le rapport de l’Oics présente le Maroc comme le plus grand producteur de cannabis au monde. «En 2012, le Maroc avait réalisé 11% des saisies mondiales de résine de cannabis ; ce chiffre serait de 12% en 2013», mentionne le document.

Lire la suite...

L’info fait tressaillir de peur : Les Hlm hébergent le plus grand nombre  de drogués dans la capitale. Les statistiques, fournies par la Coalition communautaire antidrogue des Hlm (Cocan), appuyée par les autorités sénégalaises et une Ong américaine spécialisée dans ce domaine, montrent que le mal est très profond : 83 % des jeunes âgés entre 15 et 19 ans touchent à la marijuana ou à la cocaïne. Sidérées par la situation, les populations s’engagent à inverser la tendance. Surtout que le quartier a été mis sur la liste rouge du ministère de l’Intérieur. 

Lire la suite...

Sénégal - Le Kaolin, une “drogue” douce pour femmes

Très peu de femmes y échappent. La consommation de kaolin ou “kew” (en wolof) est une vieille pratique au Sénégal. Surtout, pour les femmes enceintes. Un petit tour dans les dédales du marché Syndicat de Pikine révèle à quel point les sénégalaises en sont friandes. Une passion qui suscite de plus en plus l’inquiétude des services sanitaires.  Même si la consommation reste pour beaucoup taboue.

Lire la suite...

En Afrique, la production de drogue a augmenté en 2014. Au grand dam des Etats qui font face à un problème de santé publique. Comme d’autres pays du continent, le Sénégal tente de mettre en place des structures pour le traitement des toxicomanes. Seulement, les efforts restent énormes. Inquiétant !

Le Rapport 2014 de l’Organe international de contrôle de stupéfiants (Oics), publié hier, recèle d’infos qui font froid dans le dos : L’Afrique est peuplée d’accros en drogue qui ne disposent pas de centres de désintoxication. 

Lire la suite...

Depuis quelques mois, des Agents de sécurité de proximité alimentent les pages des faits divers des quotidiens. Entre escroquerie, extorsion de fonds, trafic de drogue, ils sont rattrapés par des vieux démons qui sont réveillés par l’absence de formation, d’enquête de moralité ou la précarité. Inquiétant ! 

Dans un récent communiqué, l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) se séparait d’une brebis galeuse. Clairement, elle disait ceci pour motiver sa décision : «Pour avoir délibérément violé  son engagement civique, l’Asp Moussa Sagna, affecté au service régional  des Eaux et Forêts de Fatick, est  radié définitivement des  effectifs de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité.» Il a été chassé de ce corps «à la suite de son audition le 17 novembre  2014» par  la Commission de discipline. 

Lire la suite...