Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
18
Lun, Nov
127 Nouveaux Articles

Organisation du bac 2019 «l’examen a coûté plus de 3 milliards fcfa », selon Sosse Ndiaye

 3 milliards 600 millions FCfa. C’est le coût global dégagé par l’Etat du Sénégal pour l’organisation du baccalauréat 2019. Cette enveloppe devrait être revue à la hausse car le nombre de candidats pour cette évaluation nationale est estimé entre 160 000 à 164 000 candidats, contre 159 386 candidats l’année dernière. Pour un effectif de 159 386 candidats attendu, ils sont finalement 148 336 présents à l’examen du baccalauréat général en 2019, répartis dans 371 centres d’examen, en plus des 68 centres secondaires et 510 jurys.

Lire la suite...

Sénégal - Baccalauréat 2020 10 449 candidats déjà exclus

10 449 élèves en classe d’examen ne participeront aux épreuves du baccalauréat 2020. Ces candidats sont frappés par l’interdiction spécifiée dans l’article 11 du décret n° 95-947 du 18 octobre 1995 portant organisation du Baccalauréat. «En moyenne, nous enregistrons 6% d’interdits à chaque session. Toutes les séries sont concernées.

Lire la suite...

Oranto Petroleum renforce son soutien à l’éducation des communautés du Sud-Soudan

Le programme durera cinq ans et devrait avoir un impact considérable sur les communautés de l'État, qui compte parmi les plus pauvres du pays

JUBA, Soudan du Sud, 11 mars 2019/APO Group/ -- 
Lire la suite...

ABUJA, Nigeria, 17 août 2018 /PRNewswire/Knowledge Bylanes -- Une délégation de dix membres comprenant l'équipe de direction de NetDragon Websoft Inc. (NetDragon), dirigée par le fondateur et président, Liu Dejian, et composée également de concepteurs de produits et d'ingénieurs techniques, s'est rendue, du 13 au 18 août 2018, au Nigéria et au Kenya. La délégation a organisé plusieurs événements au cours desquels elle a étudié l'environnement éducatif local et offert des opportunités d'échange aux éducateurs locaux afin de tirer parti des technologies Internet de pointe de NetDragon pour soutenir le développement d'un secteur et d'un écosystème éducatif intelligents dans les deux pays.

Lire la suite...

VIDEO - Youssou Ndour, son discours à la signature de convention au Partenariat Mondial pour l’Education

La cérémonie de signature de partenariat entre M. Youssou Ndour et le PME, représenté par sa Directrice Générale Mme Alice Albright, s'est déroulée ce vendredi 1er novembre 2019 à l’hôtel Radisson Blu, en présence de M. Serigne Mbaye Thiam, ministre de l'Education nationale.
Lire la suite...

 On connaît désormais la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019, depuis la validation par le Conseil constitutionnel des 5 majeurs qui sont appelés à briguer la magistrature suprême. Raison suffisante pour interpeller les organisations syndicales et autres, surtout du côté de l’éducation et de la santé, sur leurs attentes face au prochain président de la République.

Lire la suite...

La Fondation a également ouvert en 2017 de nouveaux chantiers en matière de formation, avec le lancement d'un programme dédié à l'entrepreneuriat féminin dans 3 pays : au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Sénégal

LIBREVILLE, Gabon, 6 juin 2018/ -- En 2017 la Fondation BGFIBank (www.Fondation-BGFIBank.com) a significativement développé ses actions et ses moyens, avec 5 programmes actifs et 25 projets, contre 15 en 2016. Elle a poursuivi et étendu son intervention dans les domaines qui constituent ses axes d'intervention prioritaires : l'éducation et la formation, en apportant également une réponse là où les besoins se faisaient les plus pressants. La Fondation a également ouvert en 2017 de nouveaux chantiers en matière de formation, avec le lancement d'un programme dédié à l'entrepreneuriat féminin dans 3 pays : au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Sénégal. Elle a renforcé ses partenariats existants et appuyé de nouvelles initiatives en s'engageant auprès de nouveaux partenaires.

Lire la suite...

Les entreprises encouragent le mentorat et la formation des jeunes en Afrique subsaharienne

Nous pensons qu’investir dans la jeunesse est vital pour l’avènement de communautés prospères et résilientes, et que ces efforts nous aideront aussi à développer nos activités.

ACCRA, Ghana, 30 octobre 2019/APO Group/ --

Nestlé (Nestle.com) et ses partenaires régionaux ont uni leurs forces pour lancer la Regional Alliance for Youth en Afrique subsaharienne, afin de promouvoir l’employabilité des jeunes.

Lire la suite...

Sous nos cieux, la naissance d’un enfant est une aventure purement féminine. Quand un réalisateur décide d’accompagner le processus de la naissance de son enfant aux côtés de son épouse, forcément le sujet est fort et rare. Dans le film Le Collier et la perle réalisé en 2009, Mamadou Sellou Diallo «veut prendre un peu de la douleur de sa femme». Avec sa caméra, il peint le corps de celle-ci en s’attardant sur les marques laissées par cette naissance. Pendant 52 minutes, il guide le spectateur dans ce monde de douleur et de souffrance que les femmes, consciemment ou inconsciemment, transmettent à leurs enfants. Le Collier et la perle était le vendredi dernier au programme du Cine Club de l’Association Baraka Global Art à la Maison des cultures urbaines de Ouakam (Mcu).

Lire la suite...

En croisant les communiqués respectivement publiés par le G 6 et par le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, les observateurs ont pris connaissance de la « paix des braves » entre l’Etat et les enseignants. Une « paix des braves » qui – quelque part et par certains aspects – a des allures et des couleurs de « paix des trouillards ». La peur et la panique étant largement partagées entre les deux camps. D’un côté, les sévères ponctions sur les salaires, l’imminente réquisition et le spectre affolant de la révocation ont refroidi les ardeurs de la COSYDEP. D’où l’appel émouvant mais catastrophé que Cheikh Mbow a lancé, quelques heures, avant l’audience décisive au Palais. De l’autre, un gouvernement, un Premier ministre et un Président de la république pris en étau entre une crise scolaire de plus en plus chronique et une crispation politique vouée à la durée.

Lire la suite...

Sénégal : éducation et enseignement supérieur le défi de la parole donnée

 Mamadou Talla et Cheikh Oumar Hanne, respectivement ministre l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, dans le nouvel attelage gouvernemental, auront bien évidemment des défis majeurs.

Lire la suite...

 Secteurs sensibles, l’éducation et la santé s’embourbent dans une situation qui frise le chaos. Les motifs d’insatisfaction se multiplient. Les grèves s’enchainent. La coalition syndicale Sutsat/Sudtm And Gueusseum – secteur de la santé -, les inspecteurs de l’éducation agissent et déroulent des plans d’actions de grève, pendant que les syndicats de l’enseignement sont sur le pied de guerre. Nous ne sommes plus aux prémices et ils ne sont pas loin de faire avec la rue pour exprimer leur courroux. Pas loin du pavé, les syndicats semblent bien tenir sur la route de la contestation. Certains services du secteur de la santé et de l’éducation sont paralysés.

Lire la suite...

Les grèves cycliques dans l’éducation sont-elles en train d’annihiler les investissements de l’Etat dans ce secteur ? Tout porte à le croire, si l’on se fie aux propos de l’inspecteur de l’Enseignement Mame Ibra Ba. D’après cet acteur de l’éducation, une année scolaire perdue coûte 500 milliards de francs Cfa. M. Ba se fonde sur la part du budget du Sénégal investie dans l’éducation, qui tourne autour de 480 et 500 milliards. 
Lire la suite...