The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Politiques migratoires l’Afrique à la traine

Mais, ce choix est si complexe et quelque fois périlleux, surtout lorsqu’aucune politique migratoire n’est soutenue à la base. En Afrique, aucun pays n’a élaboré une politique digne de ce nom, pas même dans les espaces communautaires (Uemoa, Cedeao, Cemac, Magreb…). Et, pourtant, ce sont des milliers et des milliers de jeunes africains qui périssent tous les jours dans le désert du Sahara et dans les eaux en mer méditerranéennes. Ou, pis encore, ils sont maltraités dans les pays d’accueil. En réalité, c’est l’occident qui a besoin de la main d’œuvre pour composter son économie et c’est lui qui dicte sa politique migratoire sur son territoire. Devant cet état de fait, c’est le statuquo chez les dirigeants africains.

 
Invité samedi dernier à débattre sur le thème: «Migration et relations euro-africaines: quelles solutions?», Mamadou Mignane Diouf, Coordonnateur du Forum social sénégalais (Fss), a vigoureusement déploré l’absence de politique migratoire au niveau nationale et sous régionale pour apporter des solutions à la saignée démographique. Pour résoudre cette question, préconise M. Diouf, «il faut que les chefs d’Etats africains parlent d’une voix. Parce que la question migratoire est complexe. Et, il urge que la voix africaine soit audible. Très souvent, c’est l’Eglise catholique qui défend cette question, par la voix son Pape qui rend visite aux migrants et demande à ce que les migrants soient pris en charge par les communautés catholiques» magnifie-t-il. Et de déplorer le silence des autorités. «Pendant ce temps, les dirigeants politiques et chefs religieux musulmans gardent le silence», regrette-t-il. Pour lui, «aujourd’hui, il faut aller vers des dynamiques sous régionales en matière de politique migratoire et surtout éviter de se berner par des miettes allouées aux pays respectifs, sous prétexte de soutenir les initiatives locales entrepreneuriales».
 
Poursuivant sa réflexion, M. Diouf fera noter qu’«en réglant cette question, on résorbe d’autres problèmes relatifs à l’emploi, au terrorisme…». Par conséquent, «il faut que les chefs d’Etats s’engagent résolument à donner une réponse satisfaisante à cette équation».  

 

source: http://www.sudonline.sn/l-afrique-a-la-traine_a_36423.html

NO COMMENT!

Entretien exclusif avec Béchir Saleh, l’homme qui murmurait à l’oreille de Kadhafi

media/k2/items/src/fa4c0aa8a0084eeb8fae3bc4745a8789.jpg

Entretien exclusif d'une leader panafricaine Candace Nkoth Bisseck - « les jeunes et les femmes ont ...

media/k2/items/src/0c7b22e29b988d054af028be92ff8f9f.jpg

Témoignage qui fait froid au dos de Bocar Demba DIOP policier Mauritanien

media/k2/items/src/22e0f27f718beb2c1f57cf0e3dece31b.jpg

Les autorités Mauritaniennes interdisent la visite d’une délégation Américaine

Recherche - ARCHIVES

MÉTÉO SENEGAL

Matam Senegal Partiellement nuageux (nuit), 27 °C
Conditions courantes
Lever du soleil: 6:43 am   |   Coucher du soleil: 6:48 pm
82%     3.2 km/h     1013.880 in
Prévisions
LUN Min: 23 °C Max: -17 °C
MAR Min: 24 °C Max: 35 °C
MER Min: 25 °C Max: 37 °C
JEU Min: 26 °C Max: 38 °C
VEN Min: 26 °C Max: 38 °C
SAM Min: 25 °C Max: 39 °C
DIM Min: 26 °C Max: 40 °C
LUN Min: 26 °C Max: 40 °C
MAR Min: 25 °C Max: 40 °C
MER Min: 26 °C Max: 39 °C

LA UNE DES MEDIAS

Les Blogs en Vedette