HLM
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les jeunes continuent d’être sous l’emprise de la drogue au Sénégal avec des disparités, selon les villes et le nombre d’habitants. Une information qui revient très souvent voudrait même que les Hlm soient l’une des communes les plus touchées par ce fléau. Ce que Abdoulaye Dièye, président de la Coalition communautaire anti-drogue des Hlm a, en partie confirmé, en disant que cette localité est sur la liste rouge.

«Hlm est sur la liste rouge. La communauté anti-drogue de coalitions américai­nes n’est pas venue aux Hlm au hasard. Ils y sont venus grâce à des enquêtes qu’ils ont faites», a-t-il indiqué, au cours d’un séminaire de formation de la coalition pour la lutte contre la drogue, tenu à la chapelle Saint Maure d’Angers des Hlm.   

Le séminaire qui a pris fin hier, a été dirigé par deux formateurs à savoir Abbie Vianes et Benoît Dagadu et avait pour but de doter les relais communautaires d’outils pour lutter contre la drogue. Issus de la coalition communautaire anti-drogue des Hlm, ces derniers vont maintenant se charger de prêcher la bonne parole chez les jeunes de leur localité, pour combattre l’usage de la drogue. «Leur rôle est de sensibiliser les toxicomanes. Il y a certains qui sont dans la drogue sans en être conscients», a fait savoir Abdoulaye Dièye. 
La rencontre a été organisée par la communauté anti-drogue de coalitions américaines (Cadca) en partenariat avec la coalition communautaire anti-drogue des Hlm et les collectivités locales. «La situation est dramatique aux Hlm et qui dit drogue dit violence. Nous sommes confrontés à des choses qui font qu’on ne doit plus croiser les bras. Le mal est plus profond qu’on l’imagine. Je ne peux pas vous donner de chiffre exact, parce qu’il évolue de façon vertigineuse», a-t-il avancé. Attirant au passage l’attention sur l’importance de la lutte contre la drogue chez des candidats, briguant les mairies, qui ont eu à inscrire la lutte contre la drogue dans leurs programmes. Fatoumata Diouf, représentante du maire des Hlm, relève sous ce rapport, que sa commune s’emploiera à combattre la drogue, en venant à bout du chômage et de la pauvreté. 
Promettant d’accompagner financièrement et sur le plan logistique la coalition communautaire anti-drogue des Hlm, la représentante du maire révèle qu’un programme pour créer de l’emploi pour les jeunes va être déroulé par la mairie. «La prise de drogue résulte de la pauvreté et du chômage. C’est des fléaux ancrés dans notre commune. Il va falloir lutter contre le chômage et la pauvreté. On va prêter une oreille attentive à la jeunesse pour voir comment créer des entreprises, des emplois, voir comment rassurer cette frange fragile de notre population. Les drogués sont les résidents de cette commune. Nous avons beaucoup de drogués. On ne va pas faire la Politique de l’autruche. C’est un fait que nous vivons», a-t-elle déclaré. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source:http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/item/34293-lutte-contre-la-drogue-aux-hlm--la-mairie-s%E2%80%99engage-%C3%A0-accompagner-les-d%C3%A9fenseurs-locaux