Par le

La situation pluviométrique de cette présente campagne inquiète plus d’un. Jusqu’à ce mois d’août, une quantité de graines n’est pas encore semée. Les paysans ne sachant plus à quel saint se vouer, du fait d’un hivernage chaotique et incertain, bradent leurs semences dans les marchés, à défaut de pouvoir les semer, pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

Le spectacle qui s’offrait hier au louma de Kothiary, l’un des plus grands marchés hebdomadaires de la région de Tambacounda, était vraiment désolant. Désemparés par le déficit pluiviométrique, les paysans se livraient à un bradage du reste de leurs semences. 

Par le

Par le

La Journée nationale de l’arbre, instituée par décret N° 84-790 du 29 juin 1984, a encore vécu cette année. Célébrée le premier dimanche du mois d’août de chaque année, Tamba, à l’instar des autres localités du pays, l’a fêtée à Koussanar avec le groupement féminin Bamtaré leggal, choisi pour ses performances dans le domaine du reboisement.

Selon le colonel des Eaux et forêts et chef de l’Inspection régionale des eaux et forêts de Tamba (Iref), Pape Assane Ndiour, le choix de ce groupement repose sur leurs performances dans le reboisement. Ces braves dames ont fait montre d’un grand engagement et de beaucoup de dévouement lors de la campagne précédente de reboisement. En atteste leur jardin, grand de plusieurs hectares. C’est l’une des raisons du choix de la localité pour abriter la journée, précise-t-il encore. 

Par le

Par le

Sortir Tamba de l’obscurité est l’engagement de Dialinké Dabo. Le candidat de Jappo defar Tamba compte sur l’énergie solaire.

Le candidat de la coalition Jappo defar Tamba ne veut plus voir la ville plongée dans les ténèbres. Convaincu que Tamba est «l’une des villes les plus ensoleillées du Sénégal», Dialinké Dabo compte sur ses «partenaires déjà prêts» pour offrir de l’énergie solaire «à suffisance» à ses concitoyens. Il met la série de «crimes odieux» perpétrés contre les malades mentaux sous le compte d’un «man­que d’éclairage» et d’une «absence notoire» de sécurité. 

Par le

Par le

Il ne dirige les listes ni pour le scrutin majoritaire ni pour celui proportionnel de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar de Tambacounda car il s’était retiré à la suite des divergences au sein de l’Apr pour faire de la place aux autres. Certains de ses proches pas ou mal investis avaient râlé et Mamadou Kassé a sonné la mobilisation générale, ce vendredi, histoire de réarmer ses troupes et de les sommer de se donner à fond pour le triomphe de la coalition BBY.

 

Fini les investitures et les convulsions qui ont suivi. Maintenant, tous les porte-drapeaux des 17 listes en compétition dans la commune de Tambacounda affûtent leurs armes pour le sprint final du 29 juin. Du côté de Bennoo Bokk Yaakaar, c’est Mamadou Kassé qui a fait le premier retentir le coup de gong vendredi dernier, à son quartier général sis au quartier plateau. 

Par le

Par le

Patron de l’Apr, Macky Sall n’a pu que constater la défaite de son candidat à la mairie de Tamba Coup de tonnerre à Tamba ! Oncle et candidat de Macky Sall, Mamadou Oumar Sall a été battu hier à l’élection du maire de la capitale du Sénégal oriental. Et c’est un autre apériste, Mame Balla Lô, qui l’a «doublé» malgré les pressions et directives de l’Apr.


Malgré les nombreuses pressions exercées sur lui, le député Mame Balla Lô n’a pas retiré sa candidature au profit de Mamadou Oumar Sall, candidat de Macky Sall et de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Le coordonnateur de l’Alliance pour la république (Apr) a défié tout le monde avant de remporter l’élection du maire de la commune de Tambacounda, hier mercredi envers et contre les directives de Macky Sall.

Par le

Par le

iGFM- (Tamba) Le Garde des sceaux, ministre de la justice a compris une chose : En politique, il faut se rapprocher des populations. Et il se donne corps et âme pour réussir cette mission. Ce week-end, le mandataire de la Coalition BBY était entre Tambacounda et les communautés rurales de Sinthiou Maléme et de Koussanar entre autres localités où il a été accueilli en grande pompe.
Accompagné d’une forte délégation, le garde des sceaux, ministre de la justice a été accueilli par ses partisans et les 28 délégués de quartiers de la ville. Ainsi après un bref tour dans la commune, Me Sidiki Kaba s’est rendu au village de Sinthiou Diadié pour présenter ses condoléances à la famille de Siléye Sow, tué par la foudre samedi dernier et a remis la somme de 100 000 FCFA à la famille éplorée.

Par le

Par le

Au terme du conseil des ministres délocalisé de Kédougou, quand Macky Sall martelait que d’ici la fin du mois de mai, un terme sera mis à l’insécurité par endroits favorisé par la floraison des sites d’orpaillage, et que l’activité d’orpaillage allait être mieux réglementée, personne ne pouvait soupçonner qu’il fait allusion à « la fermeture de tous les sites », sous quelque prétexte que ce soit. Même si aucune source officielle n’a confirmé ou infirmé cette information, tout porte à y croire avec l’allure que prennent les opérations en cours dans la région de Kédougou et qui devront s’étendre à celle de Tambacounda.

 

Dans l’agenda concocté à la gouvernance de Kédougou au cours des différentes réunions, il a été question de remblayer les parties du site de Kharakhéna qui ne sont pas dans le couloir d’orpaillage officiel. Le village de Kolya devait être investi parce qu’une colonie d’ouest africains y avaient installé ses quartiers pour traiter au cyanure la roche afin qu’elle puisse libérer le métal précieux. Les mêmes sources de renseigner que les villages de Diakhaly et de Sambrambougou étaient aussi inscrits sur les tablettes des autorités administratives.

Par le

Par le

iGFM – (Dakar) Les résultats du baccalauréat session juillet 2014 à Tambacounda notés dans les trois centres de Thierno Souleymane Agne, Moriba Diakité et celui du lycée communal sont jugés catastrophiques.

Les résultats de l’examen du BAC commencent à tomber dans la majeure partie des centres de la commune de Tambacounda. Des résultats jugés catastrophiques du moins pour le cas de ceux qui rendus publics dans trois centres où partout il a été constaté une forte baisse par rapport aux autres années.

Par le

Par le

iGFM (Dakar) La fièvre Ebola dans certains pays de la sous-région dont la Guinée a poussé les autorités médicales de Tambacounda à maintenir la stratégie mise en place. La vigilance est plus que jamais de vigueur. Au centre hospitalier de ladite région qui reçoit des patients venus de la sous-région le dispositif est au rendez-vous pour ce prévenir contre le virus mortel. Selon la Rfm du côté de la région médicale, le comité de surveillance épidémiologique veille au grain tout en déroulant son plan d’actions de formation au profit des volontaires de la Croix rouge, des journalistes, des leaders d’opinions entre autre. Dans cette région orientale aucun cas suspect d’une fièvre hémorragique n’a été décelé.

Par le

Par le

Des cadres de Tambacounda ne veulent plus de Oury Bâ comme maire de la capitale orientale. Et parmi les prétendants à la mairie de Tambacounda, l’homme d’affaires Abdourahmane Dialinké Dabo, patron de la dépêche diplomatique semble gagner leur confiance.

Entre Oury Bâ, l’édile de la commune de Tambacounda et des cadres de la ville, ce n’est plus le parfait amour. Le maire sortant, par ailleurs tête de liste majoritaire du Parti Socialiste Authentique (PSA) est accusé par les cadres de « maire fantôme », « d’illettré », « d’incapable d’aller négocier des projets de ville pour le développement de la commune de Tambacounda ». Mieux, selon Ladji Diallo, mandataire de la Coalition Jappo Défar Tamba qui a parlé en leur nom, Oury Bâ serait le responsable de l’échec de beaucoup d’étudiants de Tambacounda.

Par le

Par le

iGFM- (Tamba) La commission de recensement des votes siégeant au tribunal départemental a donné les résultats définitifs du scrutin départemental de Tambacounda. La coalition Benno Book Yaakar gagne largement et remporte 27 sièges du scrutin majoritaire

Nombre d’électeurs inscrits :  89 136

Votants : 40 295

Nombre de bulletins nuls : 522

Nombre de suffrages valablement exprimés : 39 664

Par le

Par le

Les agents des Douanes de la Brigade mobile de Tambacounda ont saisi, dans la semaine écoulée quelque 16,226 kilogrammes de lingots et de poudre d’or. Selon les services de douanes, la saisie de l’or a eu lieu en effet, le jeudi 22 mai 2014, au cours d’un contrôle routier, dans un véhicule de transport en commun. La marchandise était contenue dans un petit sac dont la lourdeur a attiré l’attention des agents des Douanes. L’ouverture du sac a permis de découvrir des pierres recouvertes  par de la toile en plastique scotchée par du ruban adhésif.

Par le

Par le

Le coordonnateur départemental de l’APR et député Mame Balla Lô est sorti de son mutisme pour fustiger l’attitude du ministre Me Sidiki Kaba, mandataire de la coalition BBY à Tambacounda. Selon lui, « le mandataire Me Sidiki Kaba a failli à sa mission car il n’est inscrit sur aucune liste à Tambacounda et ne votera pas à Tambacounda ».

Au siège de l’APR sis au quartier Liberté où il présidait une rencontre avec les militants et responsables du département de Tambacounda, le coordonnateur départemental et député Mame Balla Lô est monté sur ses grands chevaux pour fustiger l’attitude de leur mandataire Me Sidiki Kaba. «Le ministre a mélangé toutes les listes et les militants ne sont pas contents de leur tripatouillage à la dernière minute. Sidiki Kaba a failli à sa mission », a d’emblée lancé le député Mame Balla Lô. 

Par le