Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
12
Mar, Nov
87 Nouveaux Articles

France - Attentat contre une mosquée en France: Le terrorisme islamophobe est en marche ! (Par Aliou TALL)

Où sont ceux qui disaient « Je suis Charlie » sur les réseaux sociaux ? Qu’attendent-ils pour déclarer haut et fort « Je suis musulman de Bayonne » ? Où sont les hommes politiques français qui faisaient l’amalgame entre les terroristes islamistes et toute la communauté musulmane ? Tolèrent-ils le terrorisme quand les victimes sont musulmanes ?

Lire la suite...

Découverte et neutralisation d’un colis suspect au centre-ville de Dakar un individu interpellé et transféré au commissariat du plateau pour enquête

  Les éléments de la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP), ont été informés par les policiers du Commissariat Central de Dakar, de la découverte d’un colis suspect au niveau du Boulevard Djily Mbaye angle Ngalandou Diouf hier, lundi 29 avril 2019. 

Lire la suite...

Après trois années de détention préventive, l'étudiant inscrit au département de Mathématique de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar a finalement été jugé ce mardi 08 janvier devant le tribunal correctionnel de Dakar. Il a été renvoyé devant cette juridiction pour apologie du terrorisme. Suite aux attentats de Charlie Hebdo qui ont décimé la rédaction de cet hebdomadaire satirique français, de son Thiès natal, Ousseynou Diop sous le pseudonyme de "Hussein Weuz" a posté sur Facebook un commentaire pour s'en féliciter. Pire, il aurait ajouté à ce post une prédiction de nouveaux attentats. 

Lire la suite...

Le procès d’imam Alioune Ndao et Cie a repris ce lundi 14 avril devant la Chambre criminelle spéciale de Dakar. Comme prévu, la parole a été donnée au procureur Aly Ciré Ndiaye en ce 18e jour du jugement. Au terme de son réquisitoire qui a duré 6 tours d’horloge, l’avocat de la société a sollicité 30 ans de travaux forcés contre Imam Alioune Ndao pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise de terrorisme, blanchiment et financement d’argent dans le cadre d’activité terroriste, apologie au terrorisme et de détention illégale d’arme et de munitions.

Lire la suite...

Des cellules djihadistes au Sénégal: Grosse révélation d'un ancien ministre et ancien Commissaire de police

La révélation est de taille et porte les empreintes d’un ancien ministre des Forces armées et ancien Commissaire de police. Présent hier lors de la présentation du livre du journaliste Mamadou Mouth Bane sur le «Crime organisé dans le Sahel», Abdoulaye Baldé, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a révélé qu’il y a des cellules djihadistes dormantes au Sénégal depuis 30 ans.

Lire la suite...

C’est un ouf de soulagement pour la famille de l’étudiant Ousseynou Diop, qui n’a cessé de réclamer la libération de leur fils. Et même s’il n’a pas obtenu une décision de liberté définitive, le prévenu va sortir de prison où il est en détention préventive depuis 4 ans pour actes terroristes et menaces. En fait, c’est à la fin de son procès, qui s’est tenu ce mardi au tribunal correctionnel de Dakar, que cette décision de liberté provisoire a été prise par le juge. Ceci, à la suite de la requête formulée par les avocats de la défense dans ce sens.

Lire la suite...

Lors de son audition par la chambre criminelle à formation spéciale, Matar Diokhané a livré le contenu de sa fameuse rencontre avec Abubakar Shekau, l'intraitable chef de Boko Haram.

Avec l'Imam Alioune Badara Ndao, Matar Diokhané alias Abu Anwar est l'une des attractions du procès des Sénégalais arrêtés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Devant la barre, l'accusé décline son identité et révèle à la chambre qu'il est né le 14 août 1986 et fait office d'enseignant en arabe depuis 2007.
Ses premières armes intellectuelles, il dit les avoir affutées entre Dakar et Kaolack. Dans la première ville, il a fait l'école tandis que dans la deuxième, il a poursuivi ses études jusqu'en classe de 1ère S. Matar Diokhané qui a été à plusieurs reprises invité par le juge à élever la voix, de dire qu'il a arrêté ses études pour se consacrer à l'apprentissage des sciences religieuses.

Lire la suite...

Apologie du terrorisme : Libéré depuis le 08 janvier, Ousseynou Diop prend 3 mois avec sursis

Jugé le 08 janvier dernier pour apologie du terrorisme en Correctionnelle, l'étudiant Ousseynou Diop a écopé de trois mois avec sursis. Le verdict attendu depuis le 22 janvier dernier n'a été rendu qu'hier, 12 février. C'est un verdict qui soulage l'entourage, mais aussi les avocats du prévenu qui avait obtenu la liberté provisoire depuis l'audience du 08 janvier. Le procureur avait requis trois ans ferme contre l'étudiant dont le tort aura été de se féliciter, à travers un commentaire sur Facebook, des attentats de Charlie Hebdo.  

Lire la suite...

Le 15 janvier 2016, Ouagadougou est frappée par le terrorisme. Les restaurants Taxi Brousse, Cappuccino et l'Hotel Splendid sont pris d'assaut par trois jihadistes. L'assaut se soldera par la mort de 30 personnes. Aqmi revendique l'attaque et diffuse la photo des assaillants. Le 13 mars, le groupe jihadiste récidive. Cette fois-ci, c'est la Côte d'ivoire qui est attaquée de plein fouet. Le bilan fait état de 19 victimes. Aqmi revendique l'attaque qu'il avoue avoir commise en relation avec la katiba Al Mourabitoune. Comme pour celle de Ouagadougou, L'identité des membres du commando composé de trois jihadistes est divulguée par Al-Andalus, la branche médiatique d'Aqmi.  

Lire la suite...

 L’imam Aliou Ndao (Alioune Badara Ndao) et de Makhtar Diokhané pourraient être attraits, au plus tard ce jeudi 25 avril, 12e jour d’audience, ou lundi prochain, c’est selon, devant la barre de la Chambre criminelle spéciale pour répondre des faits liés au terrorisme qui leur sont reprochés.  Suivant la liste de passage des 30 personnes inculpées pour apologie du terrorisme, plus d'une vingtaine d’entre eux ayant déjà été cuisinés, ils risquent de passer devant la barre dans la semaine.

Lire la suite...

Trafic d’armes vers les groupes terroristes: Révélations sur le mystère Mamadou Diané

Inculpé et placé sous mandat de dépôt pour trafic d’armes de guerre à un groupe terroriste et activités terroristes présumés, Mamadou Diané a été mis en audition dans le fond, il y a quelques semaines par le Doyen des juges d’instruction. 

Lire la suite...

Il faut le reconnaitre. L'avocat de Saliou Ndiaye n'a pas été tendre avec le représentant du ministère public dans ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Imam Ndao et Cie. Selon Me Ababacar Cissé qui déroulait sa plaidoirie devant un Samba Kane très attentif, son client n'a jamais fait l'apologie du terrorisme. Et ce ne sont pas les supposés échanges de mail entre l'Imam Ndao et Saliou Ndiaye qui le feront changer de position, puisqu'à son avis, l'apologie du terrorisme ne peut être fait qu'à travers un canal public. Or, rétablit l'avocat de Saliou Ndiaye, le mail est privé. Pour l'avocat, s'il y a quelqu'un qui a fait l'apologie du terrorisme, c'est le procureur qui a téléchargé une vidéo de Boko Haram et l'a projetée dans la salle d'audience.

Lire la suite...

Après son face à face avec le juge, le prévenu Saliou Ndiaye a répondu aux questions du procureur de la République. Et c'est pour faire encore des aveux plus glaçants. "Baye Zale" affirme qu'il était prêt à faire allégeance aux islamistes extrémistes de l'Afghanistan, les Talibans, pour faire la guerre à leurs côtés. Il affirme également être un fervent admirateur de Ben Laden, chef d'Al Qiada et auteur des attentats du 11 septembre 2001 au World Trade Center (Etats-Unis). Extrait de son interrogatoire !!!

Lire la suite...