Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Ven, Fév
48 Nouveaux Articles
SENETOILE NEWS

SENETOILE NEWS

Le Parquet national financier (PNF) s’est appuyé sur un rapport de l’Agence mondiale Antidopage (AMA) pour ouvrir une enquête, suite à une saisine de la Fédération internationale d’Athlétisme amateur (IAAF). Au fond, l’accusation de Sébastian Coe vise, exclusivement, les trois Sénégalais Lamine Diack, Papa Massata Diack (PMD), son fils, Me Habib Cissé, les deux Russes Vanlentin Balakhnichev, Alexey Melnikov et le médecin français Gabriel Dollé. En lieu et place d’un audit administratif, le successeur de Lamine Diack à la tête de l’IAAF (Sébastian Coe) et la Justice française ont opté pour une procédure pénale, dans une affaire qui pourrait être réglée par le Conseil d'Administration de l’IAAF, comme le Comité International Olympique (CIO) l’a toujours fait sur ces cas de corruption, même avérés.

Le patron de l’Hôtel Terrou, Kalil Rahal, né le 2 novembre 1937 à Dakar qui chevauche dangereuses sur les lieux de débarquement des pêcheurs lébous, cherche à sécuriser les investissements de l’entreprise Evasion Marine. Il a réussi à barricader le périmètre, empêchant même, les populations de se rafraîchir de la brise marine. Et la communauté léboue, elle-même, qui a plusieurs sites ou sanctuaires, ne peuvent plus accéder à ces lieux spirituels pour remplir de manière convenable leurs rituels.

Le député Djiril War solde ses comptes avec Moustapha Diakhaté et l'accuse de détournement. Il déballe contre l'ex-ministre conseiller du Président Macky Sall.

"Tout le monde doit parler sauf Moustapha Diakhaté. En sus de son salaire de 3 millions de député et de président du Groupe, il avait fait main basse sur des fonds du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (Bby) d'un montant de dix millions mensuels pendant 5 ans", a-t-il révélé dans Walf Quotidien.

Me Aïssata Tall Sall est-elle cohérente dans sa démarche Politique ? La question mérite d’être posée si l’on suit le parcours Politique et les prises de position de la mairesse de Podor qui évolue de contradictions en contractions. A force de ramer à contre-courant de ses idéaux, l’on en arrive à se demander si Aïssata Tall Sall est cohérente et conséquente avec elle-même.

Incohérence ou absence totale de logique ? Ce sont ces interrogations qui viennent à l’esprit si l’on suit la démarche Politique de la députée Aïssata Tall Sall nommée nouvelle Envoyée spéciale du président Macky Sall. Le 10 avril 2016, dans la ville des Mureaux, en France, l’avocate sort du bois et déclare ce qui suit et qui avait valeur de rébellion : « le Parti Socialiste ne sera plus un comprimé aspirine à dissoudre dans le verre de Macky. Quelle que soit la situation, le Ps aura son candidat en 2019 » assurait la mairesse de Podor.

Aida Ndiongue a profité de sa première sortie depuis sa libération pour répondre au journaliste Adama Gaye qui s’était ouvertement attaqué sur l’un de ses posts à Matar Cissé, en lui rappelant son passé avec Karim Wade. Pour l'ex-sénatrice, Adama Gaye est un détraqué mental.

« On n’oublie pas qu’il a su tactilement faire gommer de son parcours ses états antérieurs de services zélés à l’innommable Génération du concret. Ses activités documentées sous les ordres de son supérieur d'hier, devenu son meilleur ennemi dans son beffroi daganois, Monsieur Oumar Sarr, font l’objet de causeries sous les manguiers. On s’y étouffe aussi de ses liens louches, magouilles, disent les avertis, avec Aïda Ndiongue, dont on le soupçonne d'avoir été, comme il l'est avec Macky, l'exécuteur des basses œuvres monétisées », disait-il.

Dans ses observations finales sur le cinquième rapport périodique du Sénégal, le Comité des Droits de l’homme de l’ONU se plaint de la non applicabilité du Pacte dans l’ordre juridique interne et suites données aux constatations du Comité 4.

"Le Comité prend note de l’article 98 de la Constitution du Sénégal, qui consacre la primauté des traités internationaux sur la législation interne et de l’attachement affiché par l’Etat partie à ce principe", lit-on dans le document. Il regrette toutefois l’absence d’exemples concrets d’application du Pacte par des juridictions internes et les messages contradictoires envoyés par l’Etat partie, notamment s’agissant des constatations du Comité dans des affaires individuelles.

A la suite des plaidoiries, hier, au tribunal de grande instance de Mbour, où se déroule, depuis mardi dernier, le procès des Thiantacounes, le procureur Youssoupha Diallo a prononcé un réquisitoire sans appel pour tous les accusés. Il demande la prison à vie et requiert un mandat d’arrêt contre le guide des Thiantacounes Béthio Thioune. A qui il conseille de se constituer prisonnier, parce qu’il ne pourra pas faire appel, s’il est jugé par contumace.

iGFM – (Dakar) Abdoulaye Baldé a révélé, vendredi, à l’occasion de la présentation du livre de Mamadou Mouth Bane sur le Crime organisé dans le Sahel, que notre pays regorge de cellules jihadistes dormantes. Ce qui nous a sauvé jusque là, poursuit l’ancien Commissaire de Police, c’est le travail des services de renseignement qui surveillent tous ces terroristes en puissance.

Il faut avoir du caractère pour le faire ! Seule femme vulcanisateur, Arame Ndiaye plus connu sous le sobriquet de « Arame pneu » s’est fait une place dans une profession masculine

« Il n’y a pas de sot métier ». « Arame Pneu », de son vrai nom Arame Ndiaye, le croit dur comme fer et en fait une leçon de vie.

Juste après son arrestation à Saint-Louis, la rédaction de Dakaractu Saint-Louis est entré en contact avec une source proche du dossier pour en connaître davantage. 
C'est ainsi qu'elle nous a appris que le colonel Abdourahim Kébé est poursuivi pour incitation à l'insurrection.