Pour assurer la réélection du président de la République, Macky Sall en 2017, les responsables de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) rivalisent d’imagination. S’il est vrai que depuis quelques mois les idées fusent dans tous les sens pour convaincre les Sénégalais d’accorder un second mandat au chef de l’Etat, force est de constater que celle du maire de la Commune de Bambilor, Ndiagne Diop se distingue facilement de toutes les autres par sa clairvoyance, son efficience et son efficacité, en ce sens qu’elle veut que chaque responsable du parti au pouvoir et des formations politiques alliées mènent des activités et fassent des réalisations concrètes qui répondent aux attentes des populations de leurs localités respectives. 

Le maire du maire de Bambilor, Ndiagne Diop a révélé, le 1er avril 2015, que les jeunes de sa Commune ont décidé d'apporter une contribution d'un montant de 2 millions de francs CFA à la caution du président de la République Macky Sall pour l'élection présidentielle de 2017.

"Les jeunes ont décidé d'envoyer la totalité des recettes qui seront tirées de leur prochaine soirée avec le chanteur Pape Diouf au chef de l'Etat, à titre de contribution à sa caution", a déclaré Ndiagne Diop, qui s'exprimait lors d'un rassemblement des femmes de la localité. 

Dans la communauté rurale de Bambilor, et dans le département de Rufisque, le maître incontestable reste le ministre en charge du Tourisme Oumar Guèye. Il faut que le gars ne bénéficie pas pour rien la confiance du chef de l'Etat Macky Sall qui mise beaucoup sur sa personne pour pencher la balance de son côté. Pour preuve, dans les dizaines de villages que constitue cette localité, le ministre reste véritablement le seul maître à bord!

Le Président en exercice du Conseil rural de Tocky Gare Khassim Cissé a été porté, ce jeudi,  à la tête du comité électoral de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar qui regroupe le Parti socialiste, l'Alliance pour la république (Apr) et l'Alliance des forces du progrès (Afp). Cette coalition s'est engagée à mener une  gestion transparente et participative.

 

La coalition Bennoo Bokk Yaakaar de la commune de Tocky Gare composée entre autres du Parti socialiste (Ps), de l'Alliance pour la république(Apr ) et de l'Alliance des forces du progrès (Afp ) a procédé à l'installation de son comité électoral, ce jeudi, à l'occasion d'une rencontre ayant réuni tous les responsables locaux de cette coalition . C'est Khassim Cissé, actuel président du Conseil rural qui a été porté à la tête dudit comité électoral chargé de conduire le processus électoral. 

Le samedi 14 juin à 18 heures, le ministre du tourisme et des transports aériens Oumar Gueye a organisé un grand meeting à Bambilor. La coalition Benno Bokk Yakaar s’est fortement mobilisée derrière lui.

Le résultat a dépassé toutes les prévisions : des centaines de militants ont envahi les lieux dans une ambiance électrique. Pour donner la mesure de cet évènement, il suffit de dire que ce meeting fait partie de la plus grande ouverture de la campagne de la coalition Benno Bokk Yakaar dans cette communauté rurale.

Etaient présents, , le ministre du tourisme et des transports aériens Oumar Gueye et ses sympathisants de Sangalkam, le président de la communauté Rurale de Bambilor Ngagne Diop, le chef de village et l’Iman à keur Ndiaye Lô, Pape Sow, El Hadji Samb, le responsable politique à Keur Ndiaye Lô qui a rejoint, sous la tutelle de Oumar Gueye, fièrement Macky Sall et que son influence représente une victoire certaine dans sa localité donc pour la coalition Benno Bokk Yakaar. 

Le ministre Oumar Guèye persona non grata à Bambilor. L'ex-rewmiste et néo apériste est vraiment mal barré. Il a été littéralement contesté mais surtout déstabilisé dans cette communauté rurale. Et sous ce rapport, un opposant de taille du nom de Mamadou Diop Sall bénéficie du soutien de la quasi totalité des responsables de l'Alliance pour la République (Apr). D'ailleurs, le gars aurait reçu plusieurs millions en perspectives des prochaines joutes locales pour faire face au ministre du Tourisme Oumar Guèye.

L’OBS – La famille de Mame Thierno Birahim Mbacké est-elle en passe de rééditer le coup de 2013 ? Celui de chasser l’équipe de la télévision nationale pendant la cérémonie officielle du Magal ?

C’est le spectacle qui risque de s’offrir, si les responsables de cette boîte et le comité d’organisation n’accordent pas leurs violons d’ici le 03 juin, jour de la célébration de la rencontre entre Mame Thierno et Cheikh Ahmadou Bamba, au retour d’exil de ce dernier.
Entre la télévision nationale et la cité de Borom Darou, c’est l’éternel dialogue de sourds. Les rapports n’ont jamais été des meilleurs. La preuve, le 25 juin 2013, le porte-parole de Darou Mouhty vidait son «chargeur» sur la radio télévision sénégalaise. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khoudoss avait profité de la cérémonie officielle pour monter sur le ring et envoyer la Rts dans les cordes. Coupable, selon lui, d’avoir injustement interrompu, lors du Magal précédent, son intervention télévisée. «Plus jamais ça !» Non sans leur intimer l’ordre de quitter les lieux. Pour l’édition de cette année, la Rts a tout intérêt à surveiller ses arrières.

iGFM (Dakar) Le ministre du tourisme et des transports aériens Oumar Gueye a organisé un grand meeting hier  à Bambilor. La coalition Benno Bokk Yakaar s’est fortement mobilisée derrière lui. Etaient présents à ce meeting d’ouverture de la campagne, le lutteur Modou Lô et le chanteur Abdou Guité Seck.

Un problème foncier oppose la famille Mandiang de Marsassoum en Casamance, à la famille Sané de la même localité. Les deux parties ont failli en venir aux mains ce lundi matin. Les principaux protagonistes sont convoqués à la gendarmerie cet après midi.

Tout est parti selon Moussa Mandiang, de son grand frère Mamadou, qui aurait vendu, avec la  » complicité  » du secrétaire municipal et du délégué du quartier de Kankaba » plus de 26 de leurs terrains qui appartiennent à la famille. Mais la vente de trop est celle faite par Mamadou à un ressortissant suisse marié à une fille de la famille Sané.

iGFM (Dakar) Les dispositions prises par le gouvernement et ses services déconcentrés dans l’organisation du Magal de Darou Mouhty ont permis la réussite de cet événement religieux, qui commémore la rencontre de Cheikh Ahmadou Bamba, de retour de son exil au Gabon, avec son frère cadet Mame Thierno Birahim, ont assuré samedi les organisateurs.

 »Les services impliqués dans l’organisation de cette 70e édition, notamment dans les domaines de la santé, de la téléphonie, de l’hydraulique, de la sécurité [...] se sont acquittés des engagements pris lors des réunions préparatoires au Magal », a déclaré samedi Serigne Bassirou Abdou Khoudoss, porte-parole du Khalife de Darou Mouhty.