Il a écopé de deux ans de prison ferme. Le faux gynécologue qui attirait et droguait ses victimes, dont une étudiante, est finalement passé devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar après une plainte de cette dernière. 

Le ministre de l’économie et des Finances, Amadou Ba, a réussi son entrée en jeu en politique de fort belle manière en laminant le maire Moussa Sy mandataire du Non aux Parcelles Assainies. Cela d’autant plus que l’argentier de l’Etat avait demandé à l’ancien député du PDS de se rallier à lui pour « travailler pour l’intérêt » des Parcelles Assainies. 

C’est la radio Zik fm qui donne l’information. Une maison de l’unité 7 des Parcelles assainies a été mise en quarantaine par une équipe médicale. Et il pourrait s’agir de la maison qui a abrité le premier cas du virus Ebola dans notre pays. Eva Marie Coll Seck a appelé ce matin au calme et à la sérénité en tentant d’apaiser les esprits de ses compatriotes, mais la peur, l’angoisse et l’inquiétude ont déjà envahi les cœurs des Sénégalais.

 

L’enquête est allée très vite. Le présumé meurtrier de Issa Dia, trouvé scalpé dans sa cham­bre située à l’Unité 1 des Parcelles Assainies, a été arrêté 24h après les faits par la police de Golf-Sud. D’après les premiers éléments de l’enquête, il souffrirait de troubles psychiques.

La lumière commence à jaillir sur le meurtre du sexagénaire Issa Dia. Quelques heures après ce crapuleux crime, le présumé meurtrier a été arrêté samedi matin par les éléments de la police du commissariat de Golf-Sud qui n’a pas perdu du temps pour tenter de trouver les premiers éléments du mobile de cet acte. 

découverte macabre

L’OBS- En attendant que les enquêtes de police édifient l’opinion, le septuagénaire Issa Dia qui a été assassiné hier à l’unité 1 des Parcelles Assainies de Dakar a emporté avec lui les secrets de son assassinat.

Niché au cœur de l’unité 1 des Parcelles Assainies, la façade de l’immeuble de 3 étages où le défunt avait loué une chambre depuis 10 ans, est recouverte par une couche de peinture blanche, encore fraîche. Elle a cependant du mal à masquer l’état de délabrement avancé visible à l’intérieur et qui contraste fort avec les autres immeubles récemment sortis de terre dans la zone.

Le maire des parcelles assainies et candidat à sa propre succession ne doute point de sa victoire aux élections locales du 29 juin prochain. Il l’a fait savoir hier dimanche, en marge du meeting de la coalition Taxawu Dakar organisé dans sa localité. 

 

Galvanisé par des militants venus l’acclamer, Moussa Sy s’est dit convaincu de sa victoire au soir du 29 juin. Une telle certitude Moussa Sy la fonde sur le fait qu’il n’a pas d’adversaire aux Parcelles assainies. 

Issa Dia, âgé d’une soixantaine d’années et, habitant le quartier Unité1 de la commune de Golf Sud, a été retrouvé mort dans sa chambre. La Police de Golf Sud, alertée par le voisinage, a découvert le corps sans vie de M. Dia, gisant dans une mare de sang, la tête fracassée. Sous le choc, Fatima Madina Diop, une voisine du défunt, témoigne : «La tête de Issa a été coupée et ses yeux enlevés de l’orbite. Il y avait du sang partout», confie en larmes Fatima. Selon Kenza Diop, une autre voisine, le drame s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi dernier vers quatre heures du matin. «Nous avons entendu du bruit et des cris de détresse provenant de la chambre d’Issa. Mais, on n’osait pas sortir de peur d’être agressé. 

En meeting dans son fief, aux HLM Grand Médine des Parcelles Assainies, Mbaye Ndiaye, tête de liste Majoritaire de la coalition Benno Bokk Yakaar de la commune a rassuré ses militants quant à la victoire de BBY au soir du 29 juin. Très «revigoré» par la forte mobilisation, il a déclaré que certaines listes commencent à le rejoindre, non sans traiter ses adversaires «d'amateurs». 

 

Face à une foule entièrement acquise à sa cause, et revigoré par la forte mobilisation de ses partisans et sympathisants, Mbaye Ndiaye, tête de liste Majoritaire de la coalition Benno Bokk Yakaar aux Parcelles Assainies (PA) a tenu à rassurer ses militants et sympathisants.

Dès le coup d'envoi de la campagne pour les Locales, les candidats affichent déjà une grande confiance quant à leur victoire. Le maire sortant des Parcelles Assainies, Moussa Sy, un des membres de la coalition dirigée par la Khalifa Sall, est sûr de sa réélection aux Locales du 29 juin prochain. Ecoutez-le.

Demba Dia n’a pas oublié ce qu’il appelle le «coup» de 2009. Candidat pour la deuxième fois à la mairie des Parcelles Assainies, il avertit cette fois-ci. «J’avais gagné à l’époque et tout le monde le sait. Je les avais tous mis 4 appuis. Mais pour cette année, non seulement je vais les terrasser, mais ils seront à 8 appuis», promet le chanteur, qui affiche la confiance. Pour le candidat de la coalition Mac/Apr, depuis qu’il est aux Parcelles Assainies, les maires qui se sont succédé n’ont laissé «aucune réalisation».

Le plan de prévention 2014 contre les maladies liées à l’eau comme le paludisme et le choléra prend en compte la fièvre hémorragique Ebola. Financé à hauteur de 109 millions de nos francs par le Fonds des Nations- Unies pour l’enfance (Unicef) et la Fondation Sonatel, le plan de prévention contre ces maladies a été officiellement lancé avant-hier, sur l’esplanade de la mairie des Parcelles Assainies par le préfet de Dakar, Alioune Badara Diop en présence du maire de la commune, Moussa Sy.

A l’instar de toutes les localités du pays en vue du rendez-vous du 29 juin, la guerre fait rage entre Moussa SY et l’un de ses rivaux, Mbaye Ndiaye, ministre conseiller du président Sall.

« Je parle à la radio et je suis en possession des documents, Mbaye Ndiaye n’a jamais acheté de véhicules, ni vélo encore moins de moto alors qu’il a consommé 100 millions de F CFA en carburant à défaut de 20.000 litres de carburant en trois (3) mois. Ce, sans justification », charge le maire des Parcelles Assainies (PA) candidat à sa propre succession contre son prédécesseur non moins rival au fauteuil de maire en vue des locales du 29 juin prochain. Moussa Sy, sur les ondes de la Rfm de botter en touche les accusations du coordonnateur de l’Alliance 2014, Ansoumana Danfa qui parle de pillage des ressources et de malversations.

L’Alliance 2014/Ayé mu neex a déposé une plainte contre le maire sortant  des Parcelles assainies, Moussa Sy. C’est ce qu’annonce un communiqué de la Cellule de communication de ladite coalition. Son coordonnateur, Mohamed Diakhaté accuse la tête de liste majoritaire de Taxawu ndakaaru de cette collectivité locale d’avoir «envoyé ses nervis mercredi 5 juin 2014 à la réunion de Ayé mu neex», coalition dirigée par Ansoumana Danfa, qui se tenait à l’hôtel Les Ambassades pour des «actes de vandalisme».