Le chef de l’Etat, Macky Sall a ordonné hier, mercredi en réunion de conseil des ministres, un audit foncier sur la gestion des terres des Niayes. Il a pris cette décision à la suite du compte rendu du ministre de l’agriculture et de l’équipement rural relativement aux «menaces qui pèsent sur la conservation de ce poumon de notre horticulture(les Niayes) et qui ont trait aux conséquences d’une urbanisation incontrôlée et galopante »

Le président de la République, Macky Sall a  ordonné, hier, en réunion du conseil des ministres,  un audit foncier exhaustif sur la gestion des surfaces des Niayes. Cette réaction fait suite au compte rendu de la visite du ministre de l’agriculture et de l’équipement rural. Ce dernier à fait part au conseil des «menaces qui pèsent sur la conservation de ce poumon de notre horticulture(les Niayes) et qui ont trait aux conséquences d’une urbanisation incontrôlée et galopante ». Le Ministre a proposé une «restructuration de l’ensemble des superficies qui ont été cédées de façon irrégulière».

La visite du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural dans les Niayes hier a permis de mettre en lumière la complexité des questions foncières dans cette zone qui fournit plus de 60% des produits horticoles du pays. Tout au long de la visite, les élus locaux et les exploitants agricoles n’ont cessé de se renvoyer la responsabilité de l’agression des terres agricoles.

La zone des Niayes est véritablement menacée. Entre l’avancée du front urbain et le recul des zones d’agriculture, le grenier horticole du pays s’interroge sur son futur. Et c’est pour prendre la pleine mesure de la situation que le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Pape Abdoulaye Seck, a effectué hier une tournée dans les zones de Déni, Bambilor et Sangalkam. 

La Fondation Bill et Melinda Gates était à la primature hier. La délégation a rencontré le Premier ministre pour discuter des accords de coopération et investissement qu’elle a au Sénégal. Ils ont présenté à Aminata Touré un nouveau projet dénommé Omni-processeur. L’idée est d’utiliser les déchets pour produire des intrants dans le domaine de l’agriculture, explique le représentant de la fondation, Pape Amadou Sarr. «C’est un outil en phase test», a-t-il précisé  à la sortie d’une audience avec le Premier ministre.

La zone humide des Niayes, dans le site du technopole, subit des agressions de toutes sortes. Des agressions qui menacent la biodiversité. Considérant les fonctions écologiques de la zone humides des Niayes en tant que régulateur du régime des eaux et habitat naturel d’une flore, d’une faune et des oiseaux d’eaux, la zone humide constitue une ressource de grande valeur économique, culturelle, scientifique et récréative dont la disparition serait irréparable. C’est pourquoi, une loi pour la protection du littoral, incluant la zone humide sur la liste des zones d’importance, entre autres doléances, est exigée par les défenseurs de l’environnement au cours de la journée ‘’Eco-Citoyenne’’ initié par l’Association Action Citoyenne pour sensibiliser les communautés face à leur responsabilité pour la conservation de l’environnement.

Assurant à elle seule 80 % de la production horticole du Sénégal, la zone des Niayes est sérieusement menacée par l’urbanisation galopante. En Conseil des ministres, hier, le chef de l’Etat a décidé de voler à son secours en en appliquant une réglementation adaptée relative à la non-cessibilité des assiettes foncières, pour usage d’habitation.
Menacée par l’urbanisation galopante et non maîtrisée, la zone des Niayes à vocation maraîchère a été évoquée en Conseil des ministres hier, par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, docteur Papa Abdoulaye Seck. Le ministre a attiré l’attention sur ces menaces qui ont comme conséquence un émiettement des terres de cultures dans ladite zone. Le président Macky Sall a « décidé de mettre en application une réglementation adaptée, qui va désormais organiser la non-cessibilité des assiettes foncières, pour usage d’habitation », selon le communiqué du Conseil des ministres.