Le chef de l’Etat, le président Macky Sall dont la visite se poursuivait à Thiès, en marge du conseil des ministres délocalisé, a sacrifié hier à la tradition de la prière des deux rakas du vendredi à la grande mosquée de Thiénaba Seck. Aujourd’hui, il visitera, dans la matinée, les locaux de la Manufacture des arts décoratifs avant de regagner Dakar.

Le temps de la prière des deux rakas du vendredi, le président Macky Sall a été hier l’hôte de la cité religieuse de Thiénaba, à près d’une vingtaine de kilomètres de la capitale du rail. Les populations sont encore sorties en masse pour l’accueillir d’abord à l’entrée de la ville avant de suivre son cortège jusqu’au domicile du Khalife, Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Seck. Les deux personnalités ont eu un entretien à huis clos avant de prier ensemble côte à côte à la grande mosquée où les deux rakas ont été dirigées par l’imam ratib, Serigne Cheikh Amadou Seck. Lors de l’entretien entre le Khalife de Thiénaba et le président Macky Sall qui a duré une bonne heure d’horloge, il ressort que, selon une source bien informée, « le président Sall était venu réitérer sa reconnaissance au Khalife, pour les prières qu’il avait bien voulues formuler à son endroit au début de la campagne électorale de l’élection présidentielle de février et mars et 2012 ».

THIENABA SECK - Gamou sur fond de deuil

L'OBS - Le Gamou a été célébré à Thienéba Seck dans la douleur. Cet évènement a été marqué par le décès d’un notable de la cité religieuse. Ibrahima Mboup est son nom. «Il (Ibrahima Mboup) est décédé aujourd’hui (lundi) à l’heure de la prière de «Takussan» (17 heures) des suites d’une courte maladie. Personne n’était pratiquement au courant de sa maladie», informe Ndiouga Mbengue, responsable de la communication du Gamou de Thiénaba Seck. Dans la sobriété, «comme de coutume», une conférence sur le thème : «L’apport d’Amary Ndack Seck dans l’islamisation du Sénégal», a été organisée. Elle a été animée, entre autres, par Serigne Ahmed Dame Seck, petit fils d’Amary Ndack Seck. A l’entame de son propos, le conférencier a sollicité des prières pour le défunt. «Je demande à l’assistance d’observer une courte pose de prière pour le repos de l’âme du défunt Ibrahima Mboup, qui nous a quitté cet après midi. C’était un homme bon et pieux», a témoigné Serigne Ahmed Dame Seck. Pendant deux heures (22 heures à 00 heure), les conférenciers se sont évertués à évoquer les sacrifices consentis par Amary Ndack Seck dans le processus d’islamisation du Sénégal par une guerre sainte contre le colon.