22
Dim, Juil
37 Nouveaux Articles

Au moment où des cultivateurs éprouvent d'énormes difficultés pour écouler leurs stocks d'arachide au point que certains d’entre eux soient obligés de faire dans le bradage, le maire de la commune de Toubacouta a profité de la tribune à lui offerte lors de la cérémonie de lancement des travaux du pont à péage de Foundiougne pour interpeller le chef de l'État sur la situation des cultivateurs.
Selon Pape Ndiancko, des opérateurs économiques véreux sont en train de saboter la campagne arachidière, obligeant des paysans à brader leurs stocks.

 Le directeur régional de «Wetland International» de la zone Afrique a profité hier, vendredi 2 février de la célébration de la journée mondiale des zones humides pour lever le voile sur le programme que son organisation compte dérouler cette année. En marge des activités déjà menées ces deux dernières années dans la restauration et conservation de la Mangrove, mais également les actions déroulées sur formation, la lutte contre la pauvreté et la création de richesses chez les populations locales, Ibrahima Thiam s’engage à étendre les activités de «Wetland International» dans le Delta du Saloum.

20 personnes dont une femme ont été interpellées dimanche matin vers 5h, par les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN, élite), dans le village de Toubacouta (Ziguinchor, sud), non loin de Boffa-Bayottes où a lieu la tuerie du 6 janvier dernier, rapporte l’Agence de presse sénégalaise (APS), citant de sources concordantes.

"19 jeunes et une femme ont été arrêtés ce matin par des gendarmes. Ils sont détenus à la Gendarmerie de Ziguinchor", a indiqué à l’APS, Abdou Sané, le président de l’Association des jeunes de Toubacouta, qui dit avoir fait le tour des familles pour compter le nombre d’interpellations.

 474 kg de chanvre indien, c’est la quantité de drogue saisie par la brigade des Douanes de Toubacouta, le dimanche 24 décembre dernier. Selon un communiqué des soldats de l’économie, la saisie de cette drogue qui était répartie en 17 colis a été opérée dans les buissons entre Darou Salam et Keur Boub, localité de Nioro du Rip. Les trafiquants ont pris la poudre d’escampette. 

  A quelques 30 minutes de la communauté rurale de Toubacouta, en pirogue, se trouve Sipo, une petite Ile d’une centaine d’habitants qui a la particularité d’abriter une reine. Fille unique, Fatou Mané a hérité la trône de son père, il y a plus de 40 ans  de cela. Très humble et très drôle, cette reine sans couronne réserve un accueil chaleureux dans sa case en pailles à tout visiteur qui débarque sur les lieux.   Fille d’Almamy Mané et d’Aïssatou Touré,  une expatriée malienne, Fatou Mané, la Reine de l’ile de Sipo, située dans la communauté rurale de Toubacouta, est  âgée de 86 ans. Unique héritière de cette famille Mané, ses grands parents sont originaires de la Guinée Bissau. En effet, dans le village de Bani où vivait son arrière grand-père, le climat était très tendu entre ses différents fils. Pour fuir ces hostilités, le grand-père de la reine a décidé de s’exiler vers un endroit plus paisible. C’est ainsi qu’il a découvert l’ile de Sipo qui était inhabitée et servait d’escale aux piroguiers.

1815 kg de médicaments contrefaits saisis par la Douane à Toubacouta


La Brigade maritime des Douanes de Toubacouta, dans le département de Foundiougne, a procédé, dans la nuit du jeudi 5 juin 2014, au cours d'une opération en mer, à la saisie de 1815 kilogrammes de médicaments contrefaits.

La pirogue ayant servi à transporter la marchandise frauduleuse a été saisie et le prévenu arrêté. La procédure suit son cours. 

Le tourisme est devenu incontournable pour le développement de cette localité. Elle compte trois grands hôtels et 19 campements de vacances. Ainsi, l’éco-tourisme est devenu l’une des activités phares dans cette zone. Elle attire, aujourd’hui, de nombreux jeunes, notamment des élèves qui n’excluent pas d’abandonner l’école pour tirer leur épingle de jeu.



Impact de l’éco-tourisme à Toubacouta : quand les jeunes désertent l’école pour se faire de l’argent Dans le village de Toubacouta, l’essor du tourisme représente un réel danger pour l’éducation des jeunes. Selon Docteur Abdou Sarr, président de l’association des parents d’élève l’impact du tourisme sur l’éducation dans la localité peut être analysé sous deux (2) angles. « Grâce à la présence des touristes, certaines familles parviennent à payer l’éducation de leurs enfants jusqu'à l’université. Des jeunes sont souvent pris en charge entièrement par des touristes.