Des femmes de la commune de Malicounda, au nombre de 11, ont été formées dans  7 filières pour lutter contre la pauvreté et favoriser l’entreprenariat communautaire. La transformation des produits locaux (fruits et légumes), du poisson salé, séché ou fumé et la fabrication de savon et de détergent ont été au menu de leur formation. Ces dernières sont attendues dans les différentes localités de la commune pour démultiplier leur savoir et savoir faire avec comme objectif réussir à former 1800 femmes de 11 groupements d’intérêt économique (Gie) au bout d’un an et demi.   

  Le collectif des 395 investisseurs de Pointe-Sarrène (commune de Malicounda) à 90 Kilomètres au sud-ouest de Dakar dans le département de Mbour dont les terres vont abriter la  future station balnéaire, a fait une sortie au cours du week-end dernier pour réclamer à la Sapco et à l'Etat du Sénégal des dédommagements. Ces derniers sont invités à quitter les terres occupées pour les laisser à de nouveaux hôteliers.  

César Fish, le porte-parole des investis et promoteurs déguerpis dénonce la cession des terres à la Sapco par l'Etat pour une valeur  de 30 720 500 000 francs (trente milliards sept cent vingt millions cinq cent mille francs) pour un lot de 514 hectares ( 110 à Pointe -Sarrène et 504 à Mbodiène).

«Dans le courant du mois de juin 2013, Thiéyacine Dieng s’est présenté à moi avec un acte administratif matérialisant la parcelle N°851 relevant de la communauté rurale de Malicounda. Il m’a dit avoir été mandaté par le président de la Commission domaniale, en l’occurrence Ngor Ndiaye, pour la vente de ladite parcelle.

Lorsque nous sommes tombés d’ accord  sur le prix, j’ai saisi les services de Ngor Ndiaye qui dit avoir mandaté Thiéyacine pour la vente de la parcelle ; d’ailleurs j’ai payé en présence de Ngor Ndiaye et dans son véhicule. Après la  transaction, Ngor Ndiaye m’a rassuré en me disant faire entièrement confiance à Thiéyacine Dieng. Pour cette parcelle que je venais d’acheter pour mon petit frère, Pape Lèye, tout s’est bien passé.

Le nom de Thiéyacine Dieng est sur toutes les lèvres à Malicounda, dans le département de Mbour, pour avoir «vendu» à lui seul, des centaines de terrains dans la communauté rurale, avant d’émigrer en Europe, discrètement. Sa famille a été récemment auditionnée à la gendarmerie de Mbour en son absence, de même que le président de la Commission domaniale de Mbour, qui est cité comme étant celui qui a couvert Théyacine.