C’est la tristesse et le désarroi chez les ouvriers des chantiers en cours à Gounass (Guédiawaye) pour le projet de lutte contre les inondations en banlieue, supervisé par des Chinois, chargés de la construction des canaux de drainage des eaux de pluies. Ils ont en effet enregistré la mort du nommé Mbaye Diop, âgé de 52 ans, et deux autres blessés graves.

Mbaye Diop, qui était entre la vie et la mort depuis qu’une dalle de plusieurs tonnes s’est affaissée sur lui, a finalement succombé à ces blessures. Marié, père de 2 enfants et habitant du quartier Baye Laye, sis à Guédiawaye, Mbaye Diop était un ouvrier dans les chantiers avec un statut de journalier. 

Battue lors des élections locales au niveau de sa commune d’arrondissement, Mme le maire sortant de Médina Gounass, Woré Sarr, a organisé un grand rassemblement pour se prononcer sur le recours qu’elle a introduit auprès de la justice. Celle-ci soutient que lors des dernières élections locales, ses adversaires ont convoyé des militants qui n’habitent «pas dans la commune. D’ailleurs, je remercie le Forum civil qui l’avait soulevé lors des élections. Parce qu’aujourd’hui, ceux qui dirigent (la mairie) s’avaient pertinemment qu’ils ne pouvaient pas me battre dans ma localité».

Dans la commune de Medina Gounass, le conseil municipal est composé de 56 conseillers .Seulement, les conseillers libéraux qui sont au nombre de huit on boycotté le vote du maire de la localité. 

 

Selon un des conseillers, ce boycott résulte du fait que le recours introduit par l'ex mairesse Woré SARR ne soit pas toujours vidé par la Cour d'appel. Après le vérification du sous-préfet pour voir si le quorum est acquis, les 47 conseillers ont procédé à l'élection du maire ,Baidy BA candidat de Benno Bok Yakaar obtient 45 voix contre Matar Gassama qui a obtenu 2 voix.

Il convient de préciser que, contrairement à la spécificité de Touba où il n’y a qu’une seule liste en compétition, pour ces élections, deux tendances s’affrontent à Médina Gounass : Benno bokk yaakaar (Bby) et le Parti socialiste. A Médina Gounass, d’aucuns parlent d’alignement de couples sur les listes. Mais Le Quotidien a appris, en fait, que certains investis se sont livrés à un «remplissage» pour voir leur liste être déclarée recevable. C’est ainsi qu’il a été demandé à des femmes de présenter leur carte d’identité. «Peut-être que, ce faisant, il y ait pu y avoir des couples investis, mais encore cela reste à vérifier», confie-t-on.

L’on a l’habitude de dire parité Homme-Femme, mais à Médina Gounass, pour les deux listes de Bby et du Ps, ce sont des femmes qui sont têtes de liste. Un basculement brus­que vers la modernité pour une ville religieuse avec ses spé­cificités. Ou ses statuts spéciaux.

Deux listes sont en compétition dans la cité religieuse de Médina Gounass pour les prochaines élections locales : la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) et le Parti Socialiste (Ps). Deux listes donc validées le 29 avril dernier par la commission de réception des listes candidates aux Locales. La liste Proportionnelle de la coalition présidentielle est dirigée par une dame, en l’occurrence Rama Kébé, et la Majoritaire par le mara­bout Abdoul Aziz Thiam, proche de la famille du khalife. Là où toutes les listes (majoritaire et proportionnelle) du Ps sont dirigées par des dames.

La retraite spirituelle « Daaka » de Madina Gounass bat son plein et entre dans sa dernière phase, une semaine après son démarrage. Marquée par un incendie qui a fait 4 blessés dont un qui a fini par succomber, la retraite continue d’enregistrer un flux de pèlerins qui veulent sacrifier la prière de ce vendredi dans la ville sainte très courue par les fidèles en attendant les prières finales du lundi.

La 73ème édition du « Daaka » ne déroge pas à la règle de la retraite spirituelle qui voit encore les fidèles venir de partout pour se consacrer exclusivement à l’adoration divine. Heures de prière, récitations du Coran, zikr rythment ces moments de dévotion qui se tiennent dans le site distant de 10 km de la ville et où ne vont que les hommes.

A D D M GounassLe gouvernement du Sénégal ne ménagera aucun effort pour une bonne organisation du Daaka de Médina Gounass. L’assurance a été donnée hier, lors d’un Crd, par le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo. La manifestation religieuse se tiendra du 12 au 22 avril prochains.

« C’est un évènement majeur. Il nous faut déployer des efforts supplémentaires», a dit Abdoulaye Daouda Diallo, à l’occasion de la réunion consacrée aux préparatifs du « Dental Daaka » (rassemblement spirituel) de Médina Gounass situé à 62 km de Vélingara.

En visite dans certaines zones inondables de la banlieue de Dakar hier, le Premier ministre Aminata Touré s’est félicitée de l’état d’avancement des travaux. Elle a assuré que ces ouvrages, qui entrent dans le cadre du Programme décennal de lutte contre les inondations, permettront, dès cette année, d’avoir une nette amélioration dans la banlieue.

Le niveau d’exécution des travaux engagés dans le cadre du Programme décennal de lutte contre les inondations est satisfaisant. D’ailleurs, il permet d’avoir l’espoir que, cette année, une nette amélioration sera notée dans la banlieue de Dakar. C’est la conviction du Premier ministre Aminata Touré à l’issue d’une visite de terrain qui l’a menée hier dans les sites inondables de Grand Yoff, Cambérène, Guinaw-Rail, Médina Gounass, Wakhinane Nimzatt, Bène Baraque et Nietty Mbar. A ses côtés, elle avait Khadim Diop, ministre de la Restructuration et de l’Aménagement des zones d’inondation, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Khoudia Mbaye et celui de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Pape Diouf.