Cambérène, la commune qui est le réceptacle de l’essentielle des eaux usées de Dakar n’est pas assainie. Ici, les populations sont obligées de déverser leurs eaux usées dans la rue, ou creuser pour les mettre dedans s’elles ne les jettent pas directement dans la mer. Suffisant pour qu’à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, Mame Amadou Samba, le maire de cette localité, interpelle directement l’Etat pour corriger «l’injustice».  

A l’instar de la Communauté Internationale, la ville de Dakar a célébré hier, vendredi 5 juin, la Journée mondiale de l’environnement. Le thème de cette année est «Sept milliards de rêves, une seule planète, consommons avec modération». C’est le CEM de Cambérène II qui a abrité les manifestations, histoire pour les autorités municipales de Dakar traduit une volonté de sensibiliser les populations à la préservation de l’environnement et à l’écocitoyenneté.

iGFM (Dakar) Le nombre d’enfants tués par la mer au niveau de la banlieue est passé de 2 à 4 en seulement deux jours. Selon le correspondant de la radio Futurs Médias (rfm) dans la banlieue, deux sœurs sont mortes noyées, hier, à la plage de Cambérene.

La communauté layène a chaleureusement remercié Macky Sall pour les efforts consentis pour la réussite de ce 134ème Appel du Mahdi. En outre, les responsables religieux de celle-ci ont aussi axé leur discours sur le terrorisme, les zones de conflit et l’apaisement nécessaire sur le champ politique.

Les rideaux sont tombés samedi sur la 134e édition de l’Appel de Seydina Limamou Laye. La cérémonie officielle s’est déroulée à Diamalaye Yoff où se trouve le mausolée du Mahdi. Ouverte vendredi à Cambérène, la manifestation a été clôturée par une cérémonie officielle présidée par le ministre de l’Intérieur à la tête d’une forte délégation.

IMG_2657

iGFM – (Dakar) Depuis le 5 juin 1981, la communauté Layenne célèbre l’Appel de Seydina Limamou laye. Une manifestation d’envergure initiée par Baye Seydi Thiaw Laye,  le 3ème Khalif du saint homme. Pour commémorer cet Appel, les layennes, font des prières entre Yoff, Diamalaye, Cambéréne et Ngor. Des endroits marqués par le passage du Mahdi. Gfm.sn revient dans cette vidéo ci-dessous, sur l’importance de cet Appel.

Quelle particularité revêt la célébration du 134e anniversaire de l’Appel de Seydina Limamou Laye ?
La manifestation se passera dans le contexte du centenaire de Cambé­rène. Cambérène est la capitale religieuse des layènes. Car étant créé en 1886 et déplacé en 1814 en son lieu actuel par le fils aîné de Salatu­wasalam. Cambé­rène a 100 ans en 2014. L’Appel est articulé autour d’un thème central qu’est la «zakat». Il y a une Commission scientifique de l’Appel qui est pilotée par le fils du khalife, Baye Gnine Thiaw. Et qui a choisi ce thème. Ils sont en train d’y travailler. L’Appel coïncide avec la célébration de la Journée mondiale du  tabac. Seydina Limamou avait interdit l’utilisation du tabac à Cambérène. 
Au-delà des festivités, quels objectifs visez-vous ?