15
Jeu, Nov
58 Nouveaux Articles

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 En cette  veille de la célébration de la fête de tabaski période de tabaski les denrées comme l’oignon, la pomme de terre se font rares sur  les marchés de Dakar. Les prix ont tendance à augmenter au  jour le jour.  L’oignon et la pomme de terre importée  ne sont pas encore disponibles sur le marché parce que les autorités étatiques n’ont pas encore levé le gel des importations. Du coup, les clients se lamentent sur la flambée des prix de ces denrées et la mauvaise qualité de la pomme de terre. Il est 13 heures au marché Castor de Dakar. A moins d’une semaine de la fête de Tabaski, le marché refuse du monde malgré le soleil accablant qui dicte sa loi sur la capitale sénégalaise. Les prix des  denrées de première nécessité notamment l’oignon et la pomme de terre  ont connu une légère hausse. Pire, certains ont même peur qu’il y ait une pénurie de ces produits à cause du gel des importations qui n’est pas encore levé par les autorités.


 
Mme Sarr commerçant au marché castor nous confie : «les prix sont en hausse. Pour ce qui est de l’oignon, le sac varie entre 7500 et 8000 FCFA. La pomme de terre, le sac est à 9000 voire 10000 FCFA. Au moment où je vous parle (hier, Ndlr) on vend seulement les produits locaux pour ce qui est  les pommes de terre et les oignons.  Jusqu’à présent, on n’a pas vu l’oignon importée  et je n’espère pas qu’il soit au rendez-vous».
 
Trouvé dans sa boutique, Mor un commerçant grossiste déclare: « je n’ai que des sacs d’oignons et la pomme de terre je n’en dispose  pas. C’est un copain qui en a mais il vend le sac de pomme terre à 10000 FCFA. Je pense que ce n’est pas normal car chaque année, c’est comme ça mais  cette année  est pire. Jusqu’à présent on n’arrive pas à avoir même un sac de pomme de terre et il ne reste que trois jours d’ici la fête ».
 
Abondant dans le même sens, Aminata qui fréquente ce marché depuis des années soutient : «Tout est cher  ici, conjoncture oblige. L’oignon coûte chère. Mais, en ce qui me concerne je fais partie d’une association de solidarité qui fait que chaque fête, nous venons récupérer nos denrées chez Ibra Fall au marché  castor qui nous fait des réductions. De ce fait, je ne le ressens pas cette hausse mais dans l’ensemble c’est difficile pour la pomme de terre surtout  je ne le vois nullement. Par contre, la pomme de terre local qui est disponible mais elle pourrit vite ». Cette dame   pointe du doigt les commerçants qui ne ratent aucune occasion pour  augmenter les prix.

«A chaque veille de fête, les commerçants augmentent les prix des denrées. Mais, nous sommes obligés d’acheter pour faire plaisir à la famille  afin  que la fête  soit belle», a-t-elle fait savoir.
 
SAINT-LOUIS : 50 tonnes d’oignon frauduleusement importées saisies

Au total, cinquante tonnes d’oignon illégalement importées ont été saisies à Diama, localité frontalière de la Mauritanie, a appris l’APS du service régional du commerce de Saint-Louis (nord).
 La saisie de cette quantité d’oignon a notamment été faite par des agents du service régional du commerce intérieur avec l’appui d’éléments de la légion nord de la gendarmerie nationale, a notamment indiqué à l’APS, Serigne Diaw, inspecteur régional du commerce.
’’Des commerçant véreux ont tenté d’introduire sur le marché local de l’oignon provenant de l’étranger alors que la mesure de gel des importations d’oignon, et de la pomme de terre est toujours en vigueur’’, a souligné M. Diaw.
Selon lui, cette quantité d’oignon d’une valeur de 50 millions de francs sera revendue aux consommateurs au prix homologué par un arrêté ministériel et s’élevant à 350 francs le kilogramme, tandis que les contrevenants seront sanctionnés suivant la loi.
’’Nous avons mené des campagnes de contrôle et de sensibilisation auprès des commerçants, détaillants et grossistes, afin que le règles du jeu soient respectées. Il s’agit également d’éviter toute hausse, pénurie ou autre spéculation de ces produits alimentaires’’, a-t-il rappelé.

 

source:http://www.sudonline.sn/l-oignon-et-la-pomme-de-terre-se-rarefient_a_40796.html

Ajouter un Commentaire

 Savoir communiquer positivement avec les autres !

Pas d’insultes, ni d’injures ou de paroles à caractère raciste ou antisémite. Cette partie du site est réservée aux personnes majeures ( 18 ans révolus).


Code de sécurité
Rafraîchir