Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Sep
0 Nouveaux Articles

L’expertise allemande se cache derrière la première usine de stockage et de regazéification de GNL en Afrique de l’Ouest

Marchés et Production
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L'usine de stockage et de regazéification de 14 000 mètres cubes a été inaugurée cette semaine par S.E. Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures, est la première installation de ce type en Afrique de l'Ouest.

Plus important encore, ce projet a été réalisé en coopération avec des PME allemandes

Le projet fait partie de l’initiative LNG2AFRICA de la Guinée équatoriale, qui vise à développer des projets de GNL à petite échelle pour fournir du gaz africain aux pays et régions africains aux infrastructures limitées. L’usine d’Akonikien recevra du GNL et le distribuera à diverses industries avoisinantes, telles que l’électricité et le ciment.

« Les entreprises allemandes ont une nouvelle fois démontré leur capacité à apporter une expertise technique et une technologie précieuses pour répondre aux besoins énergétiques croissants et complexes de l’Afrique », a déclaré Sebastian Wagner, un fondateur du Forum des entreprises Allemagne-Afrique (GABF). « Plus important encore, ce projet a été réalisé en coopération avec des PME allemandes, ce qui montre le nombre croissant d'entreprises allemandes privées capables de collaborer avec des entités africaines sur des projet énergétiques clés. L'Allemagne a développé une solide expertise dans les domaines du gaz, de l'électricité et des énergies renouvelables, qui sont tous devenus des éléments centraux de l'agenda énergétique africain actuel. »

Le mois dernier, afin de soutenir la coopération énergétique croissante entre l'Allemagne et l'Afrique, le GABF a lancé un engagement de financement de plusieurs millions d'euros pour investir dans des startups allemandes du secteur de l'énergie axées sur l'Afrique. L'engagement de financement, qui prévoit des fonds pour des startups allemandes exposées à des projets énergétiques en Afrique, est la première initiative de ce type à l'échelle intra-régionale. Cela va dans le sens de l’intérêt renouvelé de l’Allemagne pour l’Afrique, le Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) ayant récemment donné un nouvel élan à la coopération avec le continent par le biais du Plan Marshall avec l’Afrique.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?