Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Sam, Aoû
114 Nouveaux Articles

LUTTE CONTRE LE VIH-SIDA - LANCEMENT DU PROJET ATLAS LES AUTOTESTS DISPONIBLES EN AFRIQUE DE L’OUEST

SANTÉ & ENVIRONNEMENT
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 Soltis et l’Ird ont procédé hier, mardi 29 janvier,  au lancement  du projet Atlas. Un projet qui s’inscrit dans la lutte contre le Vih Sida et qui prend en charge le dépistage.  Pour la directrice dudit projet Clémence Doumenc Aïdara, l’autotest sera introduit dans un premier temps chez les populations clés à savoir les professionnels de sexe, les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes,  les lesbiennes entre autres.  « Nous avons ciblé les populations clés parce que cette frange de la société pose beaucoup de problème dans la réponse. Ils sont victimes de stigmatisation et il y a un déficit de prise en charge médicale à leur niveau. Cet autotest vient combler d’une certaine manière ce gap mais aussi renforcer le dispositif de prise en charge dans le dépistage», a-t-elle fait savoir. 

 

 
Financé par Unitaid à hauteur de plus de 15 millions de dollars et mis en œuvre par le consortium solidarité thérapeutique et initiatives pour la santé (Solthis) et l’institut de recherche pour le développement (Ird), en partenariat avec le ministère de la santé, le projet Atlas-Autotest Vih, libre d’accéder à la connaissance de son statut est installé dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.  


 
A cet effet, pour une durée de trois ans, ce projet devra permettre non seulement la distribution de 500 mille kits d’autotest de dépistage Vih au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Mali mais aussi de poser les bases nécessaires au déploiement à grande échelle de cette stratégie de dépistage par les gouvernements et autres partenaires. 
 
«La Région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre note un très grand retard dans l’attente du premier 90 à moins d’un an de l’échéance.  Elle se trouve à 48 %. Il y a lieu de booster de réponse et l’autotest arrive à l’heure», a souligné Dr Hugues Lago, coordonnateur des programmes Vih, Tuberculose et hépatites virales, bureau régional Afrique de l’Organisation mondiale de la santé. Et de demander: «d’être associer dans le suivi».  Pour le représentant du ministre de la santé et de l’action, docteur Boubacar Guèye, il a pour sa part interpellé les acteurs du projet à relever le défi du ciblage pour une bonne prise en charge des populations clés. 
 
«Il nous faut identifier les cibles tout en travaillant à supprimer les barrières. L’autotest doit servir à ouvrir les portes mais, il faut poursuivre le traitement des personnes dépistées», a révélé le conseiller technique N°1 du ministre de la santé.  
 
Pour rappel, à moins d’un an de l’atteinte des 3 (90), le Sénégal est à 71% du premier à savoir le dépistage. Pour cet autotest qui est maintenant introduit au Sénégal, une phase test a été menée dans deux régions du Sénégal : Ziguinchor et Thiès. Ce qui a permis d’avoir un taux d’acceptabilité de 80% selon Enda santé qui avait piloté cette phase du projet.

 

source: https://www.sudonline.sn/les-autotests-disponibles-en-afrique-de-l-ouest_a_42723.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?