Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

16
Mar, Avr
0 Nouveaux Articles

Afficher les éléments par tag : Hissène Habré

Des Organisations non gouvernementales (Ong) sénégalaises en conférence de presse hier, vendredi 8 janvier ont dénoncé la liste des témoins présents à la barre de la Chambre africaine extraordinaire d’assises. Regroupées au sein de la Coalition de la société civile sénégalaise pour le jugement équitable d’Hissein Habré (cosejehab), ces Ong déplorent le fait que tous les 90 témoins ont apporté des versions qui accablent l’ancien président tchadien.
 
Publié dans News

Sénégal   Le magistrat Espagnol Baltasar Garzón a assimilé hier, la ligne de défense de Hissein Habré qui a opté pour le silence, à «un manque de respect envers les victimes qui n’auront pas de réponses à leurs allégations». Il s’entretenait avec la presse après avoir assisté à l’audience du procès contre Habré. Le juge Espagnol n’a pas manqué non plus de qualifier l’attitude de l’ancien Président Tchadien de «lâche».   Le juge espagnol, Baltasar Garzón, en conférence de presse hier, a traité de «lâche » Hissein Habré qui a adopté comme stratégie de défense, le silence. 

Publié dans La Une de la Presse

Après une vingtaine de jours de procès, Me Mbaye Sène, un des avocats commis d’office par la Chambre africaine extraordinaire (Cae) pour assurer la défense de Hissein Habré, évalue le déroulement des audiences. La robe noire indique n’avoir noté aucun incident sur le plan procédural depuis le début du procès. Par contre, il fustige une instruction à charge contre l’accusé et dénonce la monotonie des audiences. Malgré cela, l’avocat reste optimiste.   

Publié dans News
République du Tchad, Hissène Habré était visiblement dans une logique de combat, ce lundi. Il a profité d’une suspension d’audience pour dire sa vérité à l'endroit des juges des Chambres africaines extraordinaires. "Nous gagnerons contre les mercenaires, les corrompus et les traîtres. Vous êtes une juridiction illégale, hors la loi" , a déclaré l’ex-chef d’Etat tchadien. Il qualifie les accusations contenues dans l’ordonnance de renvoi de "pur mensonge".
Publié dans News

SénégalLe procès de Hisséne Habré, deux jours seulement après son ouverture, est renvoyé au 7 septembre 2015. La cause est due à la commission d’office d’avocats pour l’inculpé qui, en dépit d’être muet devant le juge, a demandé à ses avocats de ne pas comparaître. Constatant les faits, le président des Chambres africaines extraordinaires d’assise, Gberdao Gustave Kam, a décidé d’octroyer 45 jours aux nouvelles recrues afin  qu’elles prennent connaissance du dossier.  

Publié dans La Une de la Presse

Au moment où le procès de Hisséne Habré s’ouvre, son épouse accuse le procureur des Chambres africaines extraordinaires (CAE). Elle dit être au courant des agissements de ce dernier, indiquent nos confrères du journal Walfadjri.


L'épouse de Habré menace le Procureur des CAE : « On sait ce qu’il est allé faire au Tchad, il ne perd rien pour attendre »

Publié dans News
On ne peut trop saisir les dessous du procès ouvert ce lundi 20 juillet, contre Hissène Habré, si on ne fait pas un bref rappel historique du sort réservé par la justice belge à la loi de la compétence universelle telle que définie et posée dans la Convention des Nations Unies sur les crimes de tortures, génocides et autres. 
 
Le 18 juin 2001, 23 survivants des massacres perpétrés en 1982 dans les camps de réfugiés de Sabra et Chatila ont déposé une plainte dans laquelle ils affirmaient que le Premier ministre israélien d’alors,  Ariel Sharon, à l’époque des faits ministre de la Défense, et Amos Yaron, général de brigade qui commandait les forces israéliennes, ainsi que d’autres responsables de l’armée israélienne et des membres de la milice libanaise chrétienne des Phalanges étaient responsables de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et d’actes de génocide liés à ces massacres. 
Publié dans La Une de la Presse

   L’ancien chef de l’Etat du Tchad, Hissen Habré, va très mal. C’est ce qu’on peut retenir après la sortie de ses avocats qui faisaient face à la presse hier, vendredi 12 juin à Dakar, pour alerter l’opinion nationale et internationale. A en croire Maitre François Serres l’un d’entre eux, l’ex chef de l’Etat Tchadien a fait deux attaques cardiaques et s’est vu négligé par le directeur et le médecin de la prison du Cap Manuel de se faire soigner. Des faits, qui selon la défense, résultent de l’environnement plein d’impunité et du feu vert de président Macky Sall pour tenir coûte que coûte un procès.  

Publié dans News

Aussitôt la date du démarrage de son procès, prévu le 20 juillet 2015, annoncée, l’ancien président tchadien, Hissein Habré a réitéré son refus de comparaître devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), une juridiction qu’il ne reconnait pas.   La date du procès de l’ancien chef d’Etat du Tchad, Hissein Habré a été arrêtée au 20 juillet 2015. L’annonce a été faite, le mercredi 13 mai dernier, par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), juridiction spéciale créée au sein du système judiciaire sénégalais pour connaitre des actes de crime et de tortures commis au Tchad de1982 à 1990, informe un communique de Human Rights Watch. Hissein Habré sera jugé pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de torture devant la Chambre extraordinaire d’Assises des CAE.

Publié dans News

La présidente de la Commission de l’Union africaine a procédé à la nomination de trois magistrats sénégalais pour conduire le procès de Hissein Habré qui doit débuter dans trois mois à Dakar. Amady Diouf et Moustapha Bâ sont désignés juges assesseurs  tandis que Pape Ousmane Diallo est le juge suppléant aux cotés du Burkinabè Gustave Kam qui préside la Chambre africaine extraordinaire d’Assises au sein des juridictions sénégalaises.

Publié dans News