Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

Parti de la Réforme : la présidente nationale des femmes rejoint l’Apr

Achétou Babou s’est dessaisie de toutes ses responsabilités au sein du Parti de la réforme dirigée par Amadou Dawa Diallo qui est actuellement  le président du Conseil départemental de Ranérou suite à la victoire de la Coalition Union citoyenne-Bunt bi, sur fond de listes parallèles opposées à Benno Bokk Yakaar, lors des dernières  élections locales du 23 janvier 2022. Première secrétaire élue au niveau du département, la responsable qui partage la même circonscription politique que son ex-leader, ne portera pas l’étendard rose du parti durant les législatives en vue parce qu’ayant rejoint le parti du président de la République avec le ferme engagement de travailler avec Aliou Dembourou Sow, candidat malheureux des dernières joutes électorales à la tête du Conseil départemental.

ÉLECTIONS - Locales 2022 : plus de 100 candidatures féminines déjà recensées

Les femmes comptent aller massivement à l’assaut des collectivités locales. Au cours d’une manifestation organisée hier, la sociologue Fatou Sow qui déplore la sous-représentation des femmes dans les collectivités locales 2022, a fait savoir que pas moins de 103 candidates sont déjà recensées.

N’Djamena accueille le Sommet du G5 Sahel

La capitale tchadienne, N’Djamena, s’apprête à accueillir le Sommet du G5 Sahel, les 15 et 16 février 2021, sous fond de tensions internes, tandis que Paris envisage un changement de son effort militaire. Dans le sens de l’augmentation ou de la réduction de ses effectifs ? C’est tout l’enjeu de ce rendez-vous.

Par Serges David

L’Algérie a une nouvelle Constitution

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a signé le décret présidentiel portant promulgation de la nouvelle Constitution, qui a été adoptée par référendum populaire le 1er novembre dernier, et qui prendra effet immédiatement, a annoncé, hier vendredi 1er janvier 2021, son bureau.

Mamadou Lamine DIALLO : «Sénégal, riche en ressources naturelles et mendiant international »

En dépit de ses nombreuses ressources, le Sénégal peine à se tirer des bas-fonds du sous-développement. C’est le constat du leader du Mouvement Tekki qui, dans sa chronique de ce mardi, se désole que le pays compte essentiellement sur la coopération internationale pour sortir de la pauvreté.

Participation exclusive à l’audit du fichier électoral et reformes de la loi électorale : Le pds réclame son... « droit »

 Le Pds réclame une place pleine et entière dans le processus d’audit du fichier électoral et de réforme des lois électorales, en dehors de toute coalition de partis ». Telle est la requête que le parti de Me Abdoulaye Wade a formulée au ministre de l’Intérieur hier, mardi 05 janvier, par le biais de son Secrétaire général national adjoint Chargé des Elections, Dr Cheikh Dieng. Dans la foulée, l’ancien parti au pouvoir a tenu à faire savoir que « l’ensemble des partis politiques présents à l’Assemblée nationale, et qui ont donc fait la preuve de leur représentativité électorale, devraient être représentés au moins par deux (2) membres au sein de la commission chargée du pilotage de l’audit ». 

Cérémonie d’investiture : le Président Ouattara place la jeunesse et la réconciliation nationale au cœur de son nouveau mandat

Abidjan, le 15 décembre 2020Le lundi 14 décembre, la cérémonie de prestation de serment du Président Alassane Ouattara a été l’occasion pour le Chef de l’Etat de préciser les axes prioritaires de son nouveau mandat.

AFFAIRE OUSMANE SONKO Déthié Faye déplore l’usage d’armes non conventionnelles dans le champ politique au Sénégal

 L’affaire d’accusation de viol et de menace portée par la « masseuse » Adji Sarr, employée de l’institut « Sweat Beauty » contre le leader de Pastef, Ousmane Sonko continue de susciter des réactions. Dans une déclaration transmise à notre rédaction hier, Déthié Faye, président du parti Convergence pour la Démocratie et la République (Cdr/Fonk sa kaddu) a appelé au « respect et la préservation des valeurs morales et éthiques qui fondent la société sénégalaise et à la décrispation de l’espace politique qui commande que la justice édifie l’opinion en disant le droit et rien que le droit ».

SERIGNE THIAM, ENSEIGNANT CHERCHEUR A L’UCAD «Le ministre de l’Intérieur a fait une fausse appréciation de la loi»

L’enseignant chercheur à la Faculté des sciences juridiques et politiques à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Serigne Thiam rame à contre-courant du communiqué du ministre de l’Intérieur portant sur les menaces de dissolution du Pastef, si toutefois il recevait des subsides provenant de l’étranger. Expliquant la notion d’étrangers dont fait cas la loi n°81-17 du 6 mai 1981 relative au financement des partis politiques, il a estimé que le ministre Antoine Félix Abdoulaye Diome a fait une mauvaise appréciation de ladite loi et qu’il faudrait qu’il revienne à de meilleurs sentiments.

Parti de l’indépendance et du travail du Sénégal la gestion de Samba Sy décriée

 Le Secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) du Sénégal, Samba Sy, par ailleurs ministre du Travail, du Dialogue Social, des Organisations Professionnelles et des Relations avec les Institutions fait face à un vent de rébellion. Un groupe de responsables du parti, regroupés au sein du Comité pour la plate-forme Réflexions « Doleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi » a rendu public le 03 décembre 2020 dernier un mémorandum intitulé « Réenraciner le Pit-Senegal dans le camp du travail et du progrès social » et dans lequel ils dénoncent le mode de gouvernance actuelle de leur formation politique qui, selon eux, fait face à une triple crise au plan organisationnel, du leadership et de la perspective. Le Parti de l'indépendance et du travail (Pit) Sénégal est touché à son tour par le vent de crise qui a fini d’ébranler la plupart des partis politiques membres de la gauche sénégalaise.