Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
28
Dim, Nov
117 Nouveaux Articles

Sénégal - Le ministre de l’Intérieur instruit les préfets de se pourvoir en cassation, au besoin

Sénégal - Le ministre de l’Intérieur instruit les préfets de se pourvoir en cassation, au besoin

Sénégal - Le ministre de l’Intérieur instruit les préfets de se pourvoir en cassation, au besoin

Après les décisions rendues par la Cour d’appel et validant certaines listes de partis et de coalitions de partis de l’opposition initialement rejetées par les autorités préfectorales, le ministre de l’Intérieur compte passer au niveau supérieur. Il veut aller à la Cour suprême pour casser les décisions de la Cour d’appel.

Gestion mairie Thiès 2009 à 2014 : Dr Bababacr Diop sort les cafards de Yankhoba Diattara (Vidéo)

Gestion mairie Thiès 2009 à 2014 : Dr Bababacr Diop sort les cafards de Yankhoba Diattara (Vidéo)

Gestion mairie Thiès 2009 à 2014 : Dr Bababacr Diop sort les cafards de Yankhoba Diattara (Vidéo)

Le président du parti FDS/les Guelwars et candidat de la coalition “Yewwi Askan Wi” pour les locales de 2022 pour la mairie de la ville de Thiès, Dr Babacar Diop fustige la gestion de Yankhoba Diattara de la mairie de la capitale du rail de 2009 à 2014. Pire, il dénonce un scandale.

ÉLECTIONS - Locales 2022 : plus de 100 candidatures féminines déjà recensées

ÉLECTIONS - Locales 2022 : plus de 100 candidatures féminines déjà recensées

ÉLECTIONS - Locales 2022 : plus de 100 candidatures féminines déjà recensées

Les femmes comptent aller massivement à l’assaut des collectivités locales. Au cours d’une manifestation organisée hier, la sociologue Fatou Sow qui déplore la sous-représentation des femmes dans les collectivités locales 2022, a fait savoir que pas moins de 103 candidates sont déjà recensées.

N’Djamena accueille le Sommet du G5 Sahel

N’Djamena accueille le Sommet du G5 Sahel

N’Djamena accueille le Sommet du G5 Sahel

La capitale tchadienne, N’Djamena, s’apprête à accueillir le Sommet du G5 Sahel, les 15 et 16 février 2021, sous fond de tensions internes, tandis que Paris envisage un changement de son effort militaire. Dans le sens de l’augmentation ou de la réduction de ses effectifs ? C’est tout l’enjeu de ce rendez-vous.

Par Serges David

Sénégal - L’opposition enrage contre macky Sall

Sénégal - L’opposition enrage contre macky Sall

Sénégal - L’opposition enrage contre macky Sall

La sortie du chef de l’Etat à Paris soutenant que personne ne peut l’intimider, a fait réagir nombre de ses opposants. De Sonko à Abdoul Mbaye sans oublier Bougane Guèye, florilège de ces réactions indignées.

La sortie du chef de l’Etat à Paris soutenant que personne ne peut l’intimider, n’a pas échappé aux leaders de l’opposition. Certains comme Ousmane Sonko, Bougane Guèye, Abdoul Mbaye n’ont pas tardé à réagir à cette attaque faite à l’opposition en cette période de pré-campagne pour les Locales. Quand Sonko fait état de la peur du président Sall, Bougane et l’ex-Pm invitent respectivement Macky à l’humilité et à résoudre les difficultés auxquelles ses compatriotes font face.

Mamadou Lamine DIALLO : «Sénégal, riche en ressources naturelles et mendiant international »

Mamadou Lamine DIALLO : «Sénégal, riche en ressources naturelles et mendiant international »

Mamadou Lamine DIALLO : «Sénégal, riche en ressources naturelles et mendiant international »

En dépit de ses nombreuses ressources, le Sénégal peine à se tirer des bas-fonds du sous-développement. C’est le constat du leader du Mouvement Tekki qui, dans sa chronique de ce mardi, se désole que le pays compte essentiellement sur la coopération internationale pour sortir de la pauvreté.

Participation exclusive à l’audit du fichier électoral et reformes de la loi électorale : Le pds réclame son... « droit »

Participation exclusive à l’audit du fichier électoral et reformes de la loi électorale :  Le pds réclame son... « droit »

Participation exclusive à l’audit du fichier électoral et reformes de la loi électorale : Le pds réclame son... « droit »

 Le Pds réclame une place pleine et entière dans le processus d’audit du fichier électoral et de réforme des lois électorales, en dehors de toute coalition de partis ». Telle est la requête que le parti de Me Abdoulaye Wade a formulée au ministre de l’Intérieur hier, mardi 05 janvier, par le biais de son Secrétaire général national adjoint Chargé des Elections, Dr Cheikh Dieng. Dans la foulée, l’ancien parti au pouvoir a tenu à faire savoir que « l’ensemble des partis politiques présents à l’Assemblée nationale, et qui ont donc fait la preuve de leur représentativité électorale, devraient être représentés au moins par deux (2) membres au sein de la commission chargée du pilotage de l’audit ». 

Menaces de Macky Sall à Paris : Pour Déthié Fall, hors de question de se soumettre pour user de leurs droits

Menaces de Macky Sall à Paris : Pour Déthié Fall, hors de question de se soumettre pour user de leurs droits

Menaces de Macky Sall à Paris : Pour Déthié Fall, hors de question de se soumettre pour user de leurs droits

Le chef de l’État Macky Sall qui rencontrait à Paris la communauté sénégalaise, a tenu à rassurer ses compatriotes sur les derniers évènements qui ont secoué le pays.  
« Nous ne laisserons personne brûler notre Pays. Le Sénégal est entre de bonnes mains. Ceux qui s’agitent pour profiter de certaines situations afin de mener leur manipulation, qu’ils se le tiennent pour dit :  Je ne laisserai personne s’y aventurer car, j’ai le devoir de protéger ce pays », a-t-il menacé. Mais cette déclaration semble laisser de marbre le mandataire national de la coalition « Yewwi Askan Wi », Déthié Fall.

AFFAIRE OUSMANE SONKO Déthié Faye déplore l’usage d’armes non conventionnelles dans le champ politique au Sénégal

AFFAIRE OUSMANE SONKO Déthié Faye déplore l’usage d’armes non conventionnelles dans le champ politique au Sénégal

AFFAIRE OUSMANE SONKO Déthié Faye déplore l’usage d’armes non conventionnelles dans le champ politique au Sénégal

 L’affaire d’accusation de viol et de menace portée par la « masseuse » Adji Sarr, employée de l’institut « Sweat Beauty » contre le leader de Pastef, Ousmane Sonko continue de susciter des réactions. Dans une déclaration transmise à notre rédaction hier, Déthié Faye, président du parti Convergence pour la Démocratie et la République (Cdr/Fonk sa kaddu) a appelé au « respect et la préservation des valeurs morales et éthiques qui fondent la société sénégalaise et à la décrispation de l’espace politique qui commande que la justice édifie l’opinion en disant le droit et rien que le droit ».

SERIGNE THIAM, ENSEIGNANT CHERCHEUR A L’UCAD «Le ministre de l’Intérieur a fait une fausse appréciation de la loi»

SERIGNE THIAM, ENSEIGNANT CHERCHEUR A L’UCAD «Le ministre de l’Intérieur a fait une fausse appréciation de la loi»

SERIGNE THIAM, ENSEIGNANT CHERCHEUR A L’UCAD «Le ministre de l’Intérieur a fait une fausse appréciation de la loi»

L’enseignant chercheur à la Faculté des sciences juridiques et politiques à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Serigne Thiam rame à contre-courant du communiqué du ministre de l’Intérieur portant sur les menaces de dissolution du Pastef, si toutefois il recevait des subsides provenant de l’étranger. Expliquant la notion d’étrangers dont fait cas la loi n°81-17 du 6 mai 1981 relative au financement des partis politiques, il a estimé que le ministre Antoine Félix Abdoulaye Diome a fait une mauvaise appréciation de ladite loi et qu’il faudrait qu’il revienne à de meilleurs sentiments.