Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

21
Dim, Avr
0 Nouveaux Articles

Sédhiou : une forte pluie fait des dégâts à Diendé, une cinquantaine de maisons endommagées

Sédhiou : une forte pluie fait des dégâts à Diendé, une cinquantaine de maisons endommagées

Sédhiou : une forte pluie fait des dégâts à Diendé, une cinquantaine de maisons endommagées

Une forte pluie accompagnée de vents, s’est abattue dans la soirée de vendredi sur plusieurs localités de la commune de Diendé dans le département de Sédhiou (sud), causant d’énormes dégâts avec au moins une cinquantaine de maisons endommagées, a constaté un reporter de l’APS.

Lire la suite...

Faiblesse du budget de la mairie de Touba : Abdou Lakhat Ka pointe du doigt la responsabilité des populations

Faiblesse du budget de la mairie de Touba : Abdou Lakhat Ka pointe du doigt la responsabilité des populations

Faiblesse du budget de la mairie de Touba : Abdou Lakhat Ka pointe du doigt la responsabilité des populations

Deuxième ville la plus peuplée du Sénégal derrière Dakar, Touba a pourtant un budget d’un peu moins de cinq milliards. Un budget faible obligeant la commune à revoir ses priorités alors que la ville religieuse ne cesse de grandir. La faiblesse de ce budget, le maire de la commune de Touba Mosquée, Abdou Lakhat Ka l’impute au fait que « les commerçants refusent de payer les patentes ».
Lire la suite...

Inondations à Dakar : A qui imputer la responsabilité ?

Inondations à Dakar : A qui imputer la responsabilité ?

Inondations à Dakar : A qui imputer la responsabilité ?

Malgré la mobilisation de fonds de la part des pouvoirs publics pour lutter contre les inondations, le calvaire des citadins demeure dans certains quartiers. Dans la banlieue dakaroise, les habitants vivent le stress à chaque fois que le ciel s’assombrit.

 
Même si les causes de cette inondation sont partagées entre la population et les citoyens, le gouvernement a le devoir de faire face à certaines situations. Parmi les pratiques qui doivent être combattues, il y a les cas de sabotage des réseaux d’évacuation mais aussi l’occupation anarchiques qui caractérise certaines zones.

Du côté de l’Etat, le plan décennal de lutte contre les inondations déclenché depuis 2013 n’a pas convaincu la population. Les impactés dans la banlieue continuent à vivre dans les eaux de pluie , situation qui se répète annuellement malgré les milliards investis dans ce secteur.

Lire la suite...

Bambilor : elle ébouillante, en plein déjeuner, sa co-épouse et son bébé d’un an

Bambilor : elle ébouillante, en plein déjeuner, sa co-épouse et son bébé d’un an

Bambilor : elle ébouillante, en plein déjeuner, sa co-épouse et son bébé d’un an

A Bambilor, Seynabou Faye et son bébé ébouillantés par sa co-épouse. Selon ‘’Libération’’ qui donne la nouvelle dans sa parution de ce lundi, Fatou Fall, en plein déjeuner, a versé de l’eau chaude sur sa co-épouse puis sur le bébé de cette dernière qui était en train de dormir dans une chambre. Le journal renseigne également que le bébé, âgé de moins d’un an, est dans un état très grave. Arrêtée par les gendarmes, ajoutent nos confrères, la ‘’niareel’’ accusait la ‘’awo’’ d’être à l’origine de ses problèmes avec leur mari.

Lire la suite...

Saint-Louis : des consultations territoriales pour un cadre juridique unifié sur la gestion des déchets solides

Saint-Louis : des consultations territoriales pour un cadre juridique unifié sur la gestion des déchets solides

Saint-Louis : des consultations territoriales pour un cadre juridique unifié sur la gestion des déchets solides

(APS) –  Le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (PROMOGED) a organisé des consultations territoriales à Saint-Louis, sur les dispositions du projet de loi d’orientation pour une gestion intégrée et durable des déchets solides, destinées à avoir un cadre juridique unifié de ce secteur,  a constaté l’APS.

»Il est urgent d’avoir un cadre unifié des dispositions sur la gestion intégrée et durable. Ces dispositions sont actuellement dispersées », a dit Ibrahima Diagne, directeur du Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (PROMOGED).

Lire la suite...

Une opération de saupoudrage lancée à Kédougou pour lutter contre le chinkungunya

Une opération de saupoudrage lancée à Kédougou pour lutter contre le chinkungunya

Une opération de saupoudrage lancée à Kédougou pour lutter contre le chinkungunya

(APS) – La brigade régionale d’hygiène de Kédougou (sud-est) a entamé depuis lundi dernier une opération de saupoudrage dans les communes de cette région où des cas de la maladie virale chikungunya ont été confirmés par les autorités sanitaires, a indiqué son chef, le capitaine Bou Touré.

« Nous avons commencé à saupoudrer par les communes qui ont des cas de chikungunya. Et nous allons toucher toutes les localités de la région avant la fin de la semaine », a-t-il ditdans un entretien avec l’APS.

Cent cas de de chikungunya ont été confirmés dans les trois districts sanitaires  de la région, avec respectivement 64 à Saraya, 37 à Kédougou et 1 à Salémata, selon un rapport publié récemment par la direction régionale de la santé de Kédougou.

Lire la suite...

Bain rituel mortel à Fatick : Le film de la mort des deux filles

Bain rituel mortel à Fatick : Le film de la mort des deux filles

Bain rituel mortel à Fatick : Le film de la mort des deux filles

Deux filles, N. Fall (18 ans) et M. Guèye (16 ans) se sont noyées alors qu’elles prenaient des bains mystiques. Le mis en cause, A. Fall, un tradipraticien de 36 ans, devrait être déféré ce lundi, 28 août, devant le Procureur de Fatick.

Lors de son audition, suite à son arrestation, au commissariat de Fatick, il a confié qu’il est spécialisé depuis 2012 dans le traitement de personnes possédées par de mauvais esprits. Trés sollicité, il a fini par ouvrir un internat chez lui à Ndande Fall. Le jour du drame, 14 patients dont 12 filles étaient présents, dit-il, d’après ses confessions reprises par Enquête.

Lire la suite...

Pénurie de sucre en poudre à Kolda : Le sac de 50 kg vendu à 35 000 F CFA

Pénurie de sucre en poudre à Kolda : Le sac de 50 kg vendu à 35 000 F CFA

Pénurie de sucre en poudre à Kolda : Le sac de 50 kg vendu à 35 000 F CFA

Le sucre en poudre est presque introuvable à Kolda.  Ce qui a entrainé une spéculation de la denrée par certains commerçants. A en croire Moussa Diallo, le manque de sucre en poudre à fait que des grossistes vendent le sac de 50 kg à 35 000 F CFA. Ce qui fait que les détaillants ne vendent que par sachet de 100 F CFA, là où d'autres cèdent le kilogramme à 750, voire 800 F CFA. 
 
Une situation qui fait baisser le chiffre d'affaires des vendeurs de petit-déjeuner. Ces gargotes installées çà et là et qui font le bonheur d'une bonne partie des populations, semblent souffrir de la cherté du sucre en poudre. 
Lire la suite...

Kaolack : le corps sans vie d’un jeune homme repêché d’une marre d’eau

Kaolack : le corps sans vie d’un jeune homme repêché d’une marre d’eau

Kaolack : le corps sans vie d’un jeune homme repêché d’une marre d’eau

(APS) – Des agents de la compagnie d’incendie et de secours de Kaolack (centre) ont repêché dimanche le corps sans vie d’un garçon de 17 ans dans une mare du quartier Cité Senghor, a appris l’APS de source sécuritaire.

La victime tentait de traverser cette mare remplie à ras bord et sise à l’entrée de la capitale du Saloum, lorsqu’elle a disparu dans l’eau.

Lire la suite...

Kaolack/ fermeture des canaux a ciel ouvert : l’Agetip et la mairie débutent les opérations

Kaolack/ fermeture des canaux a ciel ouvert : l’Agetip et la mairie débutent les opérations

Kaolack/ fermeture des canaux a ciel ouvert : l’Agetip et la mairie débutent les opérations

La mairie de Kaolack, en partenariat avec l’Agetip, a démarré jeudi dernier un ambitieux programme de revêtement des canaux à ciel ouvert. Etalé sur une distance linéaire de six (6) kilomètres, ce programme concerne en moyenne douze (12) quartiers de la commune traversés par des canaux. Au-delà de la volonté de fermer ces canaux aux milliers de populations qui les utilisent souvent comme dépotoirs d’ordures ménagères solides, l’initiative de sécuriser ces canaux est aussi prétexte de lutter contre les nombreux accidents liés aux enfants qui tombent souvent dans ces canaux et les obstructions multiples causant à la fois la plupart des cas d’inondation survenus dans  ces quartiers à haut risque.

Lire la suite...

Boulome, Niaguis, abandonné et en attente: Un village en quête de routes, de lotissement et d’infrastructures sanitaires

Boulome, Niaguis, abandonné et en attente: Un village en quête de routes, de lotissement et d’infrastructures sanitaires

Boulome, Niaguis, abandonné et en attente: Un village en quête de routes, de lotissement et d’infrastructures sanitaires

Au cœur de la commune de Niaguis, le village de Boulome fait face à un avenir incertain. Le triste état de leur route, l'absence de lotissement et le manque criant d'infrastructures sanitaires ont laissé les habitants se sentir délaissés.

Lire la suite...

Ziguinchor abrite une table ronde sur l’inventaire des organisations de la société civile au Sénégal

Ziguinchor abrite une table ronde sur l’inventaire des organisations de la société civile au Sénégal

Ziguinchor abrite une table ronde sur l’inventaire des organisations de la société civile au Sénégal

(APS) – Le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (CONGAD) a organisé, mardi, à Ziguinchor (sud), une table ronde régionale sur l’inventaire des organisations de la société civile (OSC) intervenant sur les objectifs du développement durable (ODD) en vue d’une meilleure visibilité et une valorisation de leur travail, a constaté l’APS.

« Nous organisons aujourd’hui une table ronde des organisations de la société civile qui interviennent dans la région de Ziguinchor dans le cadre de la cartographie des organisations de la société civile actives sur les objectifs du développement durable (ODD) qu’on veut réaliser en partenariat avec l’Institut de la francophonie sur le développement durable », a expliqué  Seydou Ndiaye en charge de ce projet au sein du CONGAD.

Lire la suite...

Linguere : Le préfet interdit la marche du FRAPP

Linguere : Le préfet interdit la marche du FRAPP

Linguere : Le préfet interdit la marche du FRAPP

Le Préfet a sorti un arrêté pour interdire la marche pacifique  du  Front pour une Révolution Anti-impérialiste populaire panafricaine (FRAPP) prévue ce samedi 26 Août sur la voie publique dans la commune de Linguère. Une manifestation pour exiger la libération d’Ousmane Sonko et de tous les « autres détenus politiques ».
Lire la suite...