Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Ven, Avr
0 Nouveaux Articles

Respect du slogan «gagner ensemble, gouverner ensemble» Macky Sall assoit ses bases politiques

 Le slogan «Gagner ensemble, gouverner ensemble» semble ne pas être une vaine formule pour l’actuel locataire du palais présidentiel. Par la dernière nomination du député-maire de Podor, Aïssata Tall Sall, au poste d’Envoyée spéciale du président de la République, tout comme le remplacement de feu Ousmane Tanor Dieng par Aminata Mbengue Ndiaye au Hcct, sans oublier la reconduction d’un socialiste au poste ministériel libéré par l’actuel Secrétaire général du Parti socialiste (Ps), le chef de l’Etat reste dans la logique de conforter sa majorité présidentielle acquise à la veille de la présidentielle dernière.

Elections législatives au Cameroun : fin du suspense

Hier dimanche 10 novembre, le Président camerounais, Paul Biya, a pris un décret convoquant le corps électoral pour le 9 février 2020. C’est la fin d’un suspense qui avait commencé par durer. Cependant, des questions persistent.

Depuis ce dimanche, les Camerounais sont fixés sur la date de la tenue des élections législatives et municipales. Elles sont prévues pour le 9 février 2020, après deux reports consécutifs. En effet, s’appuyant sur des raisons sécuritaires liées à la crise dans les régions anglophones d’une part, et aux troubles créés par le groupe terroriste Boko Haram dans l’Extrême-Nord, le Président Biya avait reporté par deux fois la tenue de ces élections.

Aly Ngouille Ndiaye sur l’organisation des élections départementales et municipales « les locales seront tenues au plus tard le 28 mars 2021»

 Moins de 24 heures après la virulente sortie de la société civile fixant un deadline pour l’organisation des élections départementales et municipales initialement reportées sine die, l’Etat du Sénégal sort de son mutisme sur la question. Les Locales sont ainsi tenues au plus tard le 28 mars 2021, selon le ministère de l’Intérieur. Moins de 24 heures après la virulente sortie de la société civile fixant un deadline pour l’organisation des élections départementales et municipales initialement reportées sine die, l’Etat du Sénégal sort de son mutisme sur la question. Les Locales sont ainsi tenues au plus tard le 28 mars 2021, selon le ministère de l’Intérieur.

Supputations autour du 3e mandat : Entre débats stériles et méfiances, les citoyens livrent leurs impressions

Le débat qui est développé ces temps-ci autour du 3e mandat gagne de plus en plus d'ampleur même si, selon certains, cela reste un débat stérile.

Dans ce micro-trottoir que Dakaractu a effectué dans les rues de Dakar, les citoyens sénégalais se sont globalement prononcé sur le limogeage de certains responsables par le président Sall. Les cas de Sory Kaba et Moustapha Diakhaté restant les plus récents. 

Report des élections locales au plus tard le 28 mars 2021 les «dialogueurs» plutôt préoccupés par un code consensuel

L’amendement fait par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye sur le projet de loi n°15/2019 portant report des élections locales, en fixant notamment la nouvelle date au plus tard le 28 mars 2021, a suscité beaucoup de réactions. Toutefois, du côté des acteurs politiques, en l’occurrence Benoit Sambou du pôle de la majorité, Déthié Faye des non-alignés, tout comme Tamba Danfakha de l’opposition, tous prenant part au dialogue politique en cours, l’accent est mis sur la nécessité de procéder à l’audit du fichier électoral et à l’évaluation du processus électoral, plutôt que sur la date des élections en tant que telle, même si des lenteurs ont été notées.

Politique : La jeunesse de Pur désavoue Issa Sall et réclame son exclusion du parti

La Jeunesse du Parti de l'unité et du rassemblement (Pur) a déclaré le Pr Issa Sall persona no grata et réclame son exclusion des rangs du parti. C'est ce samedi que cette position des jeunes dudit parti a été rendue publique au cours d'un point de presse.

Interdiction d’un débat sur le troisième mandat au sein de l’Apr le jeu «trouble» de Macky Sall

 Deux hauts responsables de l’Alliance pour la République (Apr), accusés par certains d’être à la solde de prétendants au fauteuil présidentiel terrés dans l’ombre, ont été limogés pour avoir donné leur avis sur la possibilité ou pas pour l’actuel président de la République de briguer un troisième mandat. Des sanctions prises par le chef de l’Etat, Macky Sall, qui ne favorisent pas la dissipation du doute sur les velléités de troisième mandat qui lui sont prêtées par ses adversaires politiques. Des incertitudes qui persistent surtout après la sortie du député de l’Apr, Seydina Fall Bougazelli, dont le sort qui lui sera réservé par le patron de l’Apr est fortement attendu. 

VIDEO - Sonko à Tivaouane: "Mon ambition présidentielle n'est pas une fixation…

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a entamé ce jeudi matin, une tournée dans les foyers religieux en prélude à la célébration du Mawlid 2019. A Tivaouane, première étape de son périple, le député de l'opposition a été reçu par Serigne Mbaye Sy Abdou. Occasion pour lui d'expliquer les raisons de son engagement en politique.

Présidence de la fédération nationale des cadres libéraux (fncl) Me Wade destitue Cheikh Tidiane Seck

On n’en finit toujours pas avec cette affaire de réorganisation du Secrétariat national du Parti démocratique sénégalais (Pds) qui avait soulevé une vague d’indignation en interne, suivie de rejet de ladite mesure prise par le Secrétaire général national (Sgn), Me Abdoulaye Wade.

Implication des collectivités territoriales dans la mise en œuvre du PSE Les élus réclament plus de considération

Le dialogue entre le président de la République, Macky Sall et les élus locaux, ce jour à Diamniadio, sur la territorialisation des politiques publiques dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (Pse), est fortement attendu par les élus locaux