16
Ven, Nov
54 Nouveaux Articles

#KadhafiGate : Nicolas Sarkozy mis en examen !

Sénégal

Nicolas Sarkozy, l’ancien président de la République française, a été mis en examen à l’issue de sa garde à vue ce mercredi dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre dans le cadre de soupons de financement par la Libye de sa campagne de 2007 !

Déjà entendu toute la journée de mardi avant de repartir dormir à son domicile, Nicolas Sarkozy était de retour ce mercredi 21 mas 2018 dans les locaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) de Nanterre.

 

Son ancien bras droit et ami, Brice Hortefeux, a lui aussi été entendu à Nanterre mais en audition libre. Son audition a pris fin aux alentours de 23h30 mardi soir.

Me Bouchez El Ghozi, avocat de Claude Guéant, l’ancien secrétaire général de l’Élysée et ministre de l’Intérieur, qui est déjà mis en examen dans cette affaire, a déclaré qu’« il n’y a pas d’élément dans le dossier qui justifie aujourd’hui une telle mesure spectaculaire de garde à vue. Après cinq ans d’enquête, on n’arrive toujours pas à prouver qu’un seul centime d’argent libyen a été versé à Nicolas Sarkozy ».

Nicolas Sarkozy a ensuite été présenté aux magistrats à l’issue de sa garde à vue, pour une mise en examen dans le dossier du financment par la Libye de sa campagne électorale de 2007.

Historique

Mediapart révélait en 2012 que la justice française avait obtenu le carnet d’un ancien haut dignitaire du régime libyen de Mouammar Kadhafi détaillant trois versements destinés à financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Au total, trois versements pour 6,5 millions d’euros auraient été effectués. Ce carnet appartenait à Choukri Ghanem, ancien ministre du Pétrole par ailleurs proche de Mouammar Kadhafi. Ce haut dignitaire a consigné dans son carnet le compte-rendu d’une réunion, à la date du 29 avril 2007, où est évoqué le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy. Bachir Saleh, directeur de Cabinet de Kadhafi, aurait ainsi assuré avoir transféré 1,5 million d’euros à Nicolas Sarkozy. Le même Bachir Saleh qui vient d’échapper de peu à une tentative d’assassinat en Afrique du sud.

Deux autres versements sont détaillés dans ce carnet : un de 3 millions d’euros, envoyé par le fils de Mouammar Kadhafi, Saïf al-Islam Kadhdafi, et un autre de 2 millions par l’ex-chef des services secrets intérieurs libyens, Abdallah Senoussi. Au total, ce sont près de 6,5 millions d’euros qui auraient donc été transférés. Le propriétaire de ce carnet, Choukri Ghanem, est décédé. Son corps sans vie a été retrouvé flottant sur le Danube, à Vienne, le 29 avril 2012. Mediapart insiste sur le fait que « de nombreuses zones d’ombres et incohérences continuent d’entourer cette disparition ». L’ancien haut dignitaire avait été retrouvé mort au lendemain de la publication, par Mediapart, du document évoquant l’accord des autorités libyennes pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy à hauteur de 50 millions d’euros.

 

En savoir plus sur http://www.afrik.com/kadhafigate-nicolas-sarkozy-mis-en-examen#R6F3HfVpUWPjJrSP.99

 

source:http://www.afrik.com/kadhafigate-nicolas-sarkozy-mis-en-examen

Financement libyen: l'ancien interprète de Kadhafi...
YPO Announces Signature Events for 2018 YPO Innova...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 16 novembre 2018
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha