Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

17
Mer, Avr
0 Nouveaux Articles

Afficher les éléments par tag : sénégal

L’ambition du gouvernement sénégalais est un accès universel à l’électricité en 2025 au lieu de 2030 initialement prévu. Ceci, au regard des capacités de production d’électricité du pays qui devront être renforcées par l’exploitation prochaine des ressources gazières et pétrolières. Selon le président de la République Macky Sall lors de son adresse à la Nation le 31 décembre 2023, la capacité électrique du Sénégal est passée de 500 MW en 2012 à 1787 MW en 2023.

Publié dans News

Visant à agrandir sa marque dans tout le continent africain avec son réseau de distributeurs, la société a comme stratégie de s’ouvrir au CEDEAO après le Sénégal

DAKAR, Sénégal, 27 novembre 2023/APO Group/ -- 

Inauguré le 12 septembre, BİGA Home (www.BiGAHome.com) a aujourd’hui 15 points de vente actifs ; L’objectif de fin d’année de BİGA Home est d’atteindre 20 points de vente ; Le Groupe mobilier Doğanlar va exporter à près de 20 pays, en particulier au Sénégal et aux pays d’Afrique mais aussi au CEDEAO, à la Mauritanie et aux États-Unis.

Publié dans News

Revoilà la vieille question sur « la «nationalité exclusive du candidat à la présidence de la République » à quelques encablures d’un scrutin présidentiel.  Et pour cause, la récente sortie de Me Moussa Diop, candidat déclaré de la coalition And Gor Yi Jotna sur l’invalidité de la candidature de Karim Wade, du fait de sa nationalité sénégalaise et française suivie de la réplique de l’ancien président du Groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Doudou Wade, redonne souffle à ce serpent de mer de la politique sénégalaise. En effet, en 2016, cette question avait été au centre du débat public.

Publié dans POLITIQUE

Au regard des grèves intempestives des agents des collectivités territoriales, la rétention volontaire des fonds destinés aux dites collectivités, l’absence d’assistance de services déconcentrés de l’Etat, la vague d’arrestations arbitraires des maires de l’opposition, entre autres, sont le constat du mouvement politique dénommé ‘’ANSAR’’ And Samm Reew Mi/ Les Véridiques. Une conférence de presse est tenue à cet effet ce jeudi aux Parcelles Assainies pour faire cesser cet acharnement et lancer ainsi un appel à la lucidité et à l’esprit républicain des autorités.

Publié dans POLITIQUE
Le juge l'a inculpé dimanche matin pour attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves.

Après avoir été arrêté en Mauritanie, l'avocat franco-espagnol Juan Branco, qui était recherché au Sénégal, a été inculpé et écroué, dimanche 6 août, à Dakar, ont annoncé des avocats. Il été mis en détention dans une prison du centre de la capitale sénégalaise.

Juan Branco a refusé de boire et de s'alimenter, et a décidé de garder le silence et de n'autoriser personne à l'assister, y compris devant le juge qui l'a inculpé et l'a fait écrouer, a dit dans un message transmis à l'avocat Ciré Clédor Ly. Ce dernier l'attendait avec un autre avocat à son arrivée à Dakar après son transfert de Mauritanie.

Publié dans JUSTICE

Le journaliste et Directeur de publication du site d’information, Dakarmatin, a été arrêté et placé sous mandat de dépôt le mardi 1er août 2023. L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en ligne (APPEL) condamne fermement ce qu’elle qualifie d’ « acharnement » contre le journaliste, arrêté pour la troisième fois, en l’espace de quelques mois. APPEL interpelle le gouvernement sur les véritables motifs de cette « obsession » à voir Pape Alé Niang, même très malade, privé de liberté, et prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur cette volonté manifeste de casser la « voix » du Directeur de Dakarmatin. L’Association appelle tous les acteurs des médias à une remobilisation générale pour défendre la profession et proposera un plan d’action autour duquel elle invite tous les pans de la presse à s’engager.

Publié dans JUSTICE

De Dakar à Thiès, en passant par Ziguinchor, tous les campus ont été fermés par les assemblées de l’université ? A l’exception de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, qui n’a pas rouvert ses portes après le saccage de certaines facultés et du Cesti. A l’université Gaston Berger de Saint-Louis, la mesure a été prise pour des raisons de sécurité. «Les activités pédagogiques sont suspendues à l’université Gaston Berger de Saint-Louis. Le Conseil académique a décidé de suspendre les cours à partir de ce jeudi 3 août 2023. Le conseil s’est réuni pour délibérer sur la situation sécuritaire du campus pédagogique. Il a constaté une escalade de la violence dans l’enceinte de l’université», note un communiqué de l’Ugb. «La reprise des activités pédagogiques est prévue le lundi 2 octobre 2023», ajoute le conseil dans un communiqué.

Publié dans POLITIQUE

«Pastef Les patriotes présente ses condoléances aux familles éplorées et réclame
L’ouverture rapide d’une enquête objective pour que les auteurs de cet acte odieux soient pourchassés, arrêtés, jugés et punis à la hauteur de leur crime», indiquent les camarades de Ousmane Sonko dans leur communiqué de presse.

Publié dans FAITS DIVERS

Après l’internet des données mobiles, le gouvernement sénégalais, a annoncé la suspension temporaire de l’application TikTok. Selon le ministère, ladite application est le réseau social privilégié par les personnes malintentionnées, pour diffuser des messages haineux et subversifs.

« Le Ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Économie numérique, informe le public qu’il a été constaté que l’application TikTok est le réseau social privilégié par les personnes malintentionnées, pour diffuser des messages haineux et subversifs menaçant la stabilité du pays.

Publié dans POLITIQUE

Après l’attaque du bus 65 à Yarakh hier soir, ce matin, la région de Thiès s’est réveillée dans des circonstances similaires . En effet, trois bus Tata ont été incendiés au cocktail molotov au quartier Médina Fall. Aucun mort ni blessé n’a, cependant, été déploré, précise iGFM.

Des jeunes encagoulés à bord de motos Jakarta, auraient jeté des cocktails molotov dans des bus, qui ont fini complètement calcinés. D’après des informations la RFM, reprises par nos confrères, l'enquête est confiée aux éléments du Commissariat central de Thiès.

Publié dans FAITS DIVERS