Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Dim, Nov
96 Nouveaux Articles

Autosuffisance en riz, pistes rurales et finance islamique 61,7 milliards de la BID au Sénégal

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La Banque Islamique de Développement (BID) a accordé au gouvernement du Sénégal 4 accords de financement d’un montant global de 61,7 milliards de F CFA. Ces accords ont été paraphés hier, lundi 14 janvier, par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et le président de la Banque Islamique de Développement, Docteur Bandar Hajjar.
 
Le premier accord, d’un montant de 28.200.000 Euros, soit un peu plus de 16 milliards de F CFA, porte sur le Programme régional de la chaine de valeur du riz. «Ce projet contribuera à l’atteinte de l’autosuffisance en riz. A terme, il s’agira de réduire drastiquement nos importations en riz, tout en développant la chaine de valeur riz par une amélioration des rendements, la transformation et la commercialisation de la production. Plus spécifiquement, ce projet permettra d’obtenir une production supplémentaire de riz de 400.000 tonnes dans les régions ciblées de Thiès, Diourbel et Kaolack», a laissé entendre la ministre Amadou Ba.
 
Le deuxième accord concerne le Projet de réalisation de pistes rurales - PROBASE, pour lequel la BID apporte un financement de 17.000.000 d’Euros, soit 11.151.000.000 de F CFA. Il s’agit, selon le ministre, d’un projet pilote consistant à utiliser la technologie PROBASE dans la réalisation des routes rurales afin de doter le Sénégal d’infrastructures de transport en milieu rural de bonne qualité et de meilleure durabilité.
 
Ainsi a-t-il relevé que ce projet permettra de renforcer les capacités du Sénégal dans l’utilisation des technologies de stabilisation des sols, de fournir un accès permanent aux services sociaux de base et aux marchés ruraux pour la population rurale, mais aussi d’augmenter les opportunités d’emplois dans la construction de routes.
 
Le troisième accord porte sur un financement de 34.000.000.000 de F CFA pour la mise en œuvre du Programme national de promotion de la micro finance islamique au Sénégal (PROMISE). «Le PROMISE devrait ainsi contribuer à améliorer le revenu des bénéficiaires, surtout les jeunes et les femmes, à travers le renforcement de l’accès aux services financiers islamiques sur l’ensemble du territoire national», a-t-il fait part.
 
Le dernier accord signé entre l’Etat du Sénégal et la BID a trait à une subvention d’un montant de 273.000 Dollars US, soit environ 156.000.000 de F CFA pour appuyer la Haute autorité du WAQF. Ce don permettra, selon Amadou Ba,  de contribuer au renforcement des capacités opérationnelles de cette structure par l’élaboration et la mise en place de ses outils de gestion, le renforcement des capacités techniques de son personnel. Par ailleurs, cette subvention sera également employée pour identifier des projets WAQF à réaliser et mettre en place des stratégies d’investissement pour la création et le développement de Waqf publics.

 

SOURCE:https://www.sudonline.sn/617-milliards-de-la-bid-au-senegal_a_42526.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?