Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Dim, Nov
97 Nouveaux Articles

Coopération Sénégal- USA- L’Usaid injecte près 100 millions de dollars par an au Sénégal

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 Il a rappelé le début de ce programme bilatéral qui date depuis « 1961 et s’est intensifié au fil des années pour atteindre environ 1 031 milliards de FCFA en 2013. En effet, les engagements en termes de volume de financement ont connu une hausse de 354% entre 2001 et 2013 passant de 24,524 millions de dollars à 111,387 millions de dollars ».

Le ministre délégué estime  qu’ « au cours des cinq dernières années, les interventions de l’USAID au Sénégal, ont plus que triplé en termes de volume. Ainsi, son assistance financière a atteint en moyenne près de 100 millions de dollars par an et a permis la réalisation de plusieurs activités de haute portée au bénéfice de nos populations et l’appui attendu des Etats Unis au Sénégal est estimé à environ 777 millions de dollards »  . Il a profité de l’occasion pour encore remercier les autorités américaines pour leur accompagnement qui a contribué au succès du groupe consultatif pour le Sénégal tenu les 24 et 25 février 2014 à Paris dit-il.Il a rappelé  la contribution des Etats Unis annoncée à cette occasion qui porterait  sur un montant de 262,5 milliards de FCFA destinés à la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

En plus de la santé et de l’Education, l’aide au développement des Etats-Unis contribue à la croissance économique à travers le programme « Feed the Future » dont l’objectif est l’augmentation de la productivité agricole et le renforcement de la sécurité alimentaire.

Il n’a pas manqué de souligner sa  réjouissance  du lancement, par le gouvernement américain, de deux programmes destinés à l’accès à l’emploi pour les jeunes. Il s’agit des programmes « Jeunes agriculteurs » et « Leadership de la jeunesse africaine et innovation sociale ».

Sur cette base,Mouhamadou Makhtar Cissé a souligné  que des avancées significatives ont été enregistrées, et que le partenariat  contribue à la réalisation de l’émergence économique de notre pays à l’horizon 2035. Il concerne plus particulièrement des secteurs stratégiques tels que : l’éducation, la santé, la croissance économique et la promotion de la Démocratie, de la Bonne Gouvernance et de la paix au Sénégal. Il a saisi l’occasion pour parler des    résultats enregistrés cette année, il a commencé par le domaine de l’éducation, secteur à qui l’USAID a consacré plus de 10% de ses ressources annuelles. Ce qui a permis au Gouvernement du Sénégal de construire près de 18 collèges de proximité, de mettre en place 50 points d’eau dans les collèges et l’équipement en mobiliers scolaires.

En outre, l’appui de votre Agence contribue à améliorer l’accès, la qualité et la gestion du système éducatif sénégalais

Dans le secteur de la santé, les chemins qui mènent à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement sont parsemés d’obstacles. Nous devons garder le cap vers l’atteinte des OMD, réduire la mortalité infantile et post-infantile, améliorer la santé maternelle et combattre notamment le VIH/sida, le paludisme.

Conscient  de cette situation, le Gouvernement américain, à travers l’USAID, consacre la plus grande part du budget de l’agence au secteur de la santé (44%) pour notamment la prise en charge de la santé maternelle, néonatale et infanto-juvénile, la fourniture des soins préventifs et curatifs dans les villages, la distribution de moustiquaires imprégnées, la communication et le marketing social, la lutte contre le VIH/sida, l’appui aux programmes de planification familiale et l’aide aux communautés.

Néanmoins, il reste encore beaucoup de défis à relever pour atteindre et maintenir les standards de santé pour une réduction très significative de la mortalité maternelle, infantile, néonatale et la lutte contre les maladies. C’est pourquoi, le Gouvernement entend apporter des solutions à ces problèmes posés, par la poursuite des réformes du Ministère de la Santé et de l’Action sociale, la mise sur pied d’une plateforme multisectorielle de pilotage de la CMU et par la mise en place d’un système d’information sanitaire fonctionnel.

Dans le cadre du programme Croissance Economique auquel elle alloue 41% de son budget, l’USAID soutient le Sénégal dans la promotion de l’initiative privée et la commercialisation des produits agricoles et naturels, le partenariat public – privé, l’amélioration de la productivité agricole et la nutrition, l’accroissement des revenus des acteurs de l’économie agro-alimentaire en milieu agricole, l’installation et la réhabilitation des infrastructures hydrauliques, la conservation de la biodiversité et les services d’appui-conseil aux entreprises.

Au regard de ces résultats, le Programme de croissance économique de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID/PCE) pourrait servir de modèle pour une nouvelle politique d’organisation et de relance du secteur agricole.

Les réunions conjointes entre nos deux équipes ont cependant souligné des dysfonctionnements à savoir.

La  difficulté des agriculteurs d’accéder aux semences certifiées,   de l’insuffisance des infrastructures de stockage et   des ressources humaines.

Il s’y ajoute un déficit de coordination des différentes initiatives et stratégies gouvernementales telles que le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) et la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (NASAN).  « Je puis vous assurer que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour apporter des solutions aux problèmes sus évoqués. Ces questions seront traitées avec diligence d’autant plus qu’elles concernent un secteur hautement prioritaire pour le Sénégal qui lui consacre 11% des financements du PSE ». Souligne Mouhamadou Makhtar Cissé ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances.

Il a terminé avec le programme Casamance de l’USAID qui appuie des activités de paix telles que la résolution de conflits à la base, le plaidoyer pour le processus de paix, entre autres. De plus, l’USAID investit dans les jeunes, à travers la formation en résolution de conflits et des opportunités de leadership pour le partage d’informations avec leurs communautés.

« Cependant malgré les progrès et résultats très encourageants, il convient là, également, de renforcer les efforts consentis pour pouvoir améliorer de façon continue les performances des projets que nous mettons en œuvre » dit-il.

 

Hawa Signaté

SOURCE:http://www.gfm.sn/cooperation-senegal-usa-lusaid-injecte-pres-100-millions-de-dollars-par-an-au-senegal/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?