Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

01
Ven, Mar
34 Nouveaux Articles

Plan stratégique de développement 2014-2023 de la SICAP : 40 000 unités d’habitation prévues sur 10 ans, pour un coût de 492 milliards FCfa

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

SICAP-2

L’OBS – La Sicap (Société immobilière du Cap-Vert) a présenté hier son Plan stratégique de développement 2014-2023. Un plan qui prévoit la construction de 40 000 unités d’habitation sur les dix prochaines années. D’un coût global de 492 milliards de F Cfa, ce projet va couvrir toutes les régions du Sénégal. Une convention de financement a été signée entre la Sicap et la Banque Atlantique.

C’est un ambitieux Plan stratégique de développement (PSD) que les responsables de la Sicap ont présenté hier, dont l’objectif est d’améliorer l’accès des citoyens à la propriété foncière et immobilière.

 

 Il s’agit de la production de 40 000 unités d’habitation (logements, immeubles et terrains viabilisés à bâtir (TVB) sur une période de 10 ans sur l’ensemble du territoire, au rythme de 3 500 unités par an durant la première phase de cinq ans. Etalé sur la période 2014-2023, le PSD de la Sicap veut relever trois défis : un programme de construction intensif de logements sociaux permettant l’accession à la propriété à partir d’un prix équivalent au loyer, la mise en place d’une structure de production de logements d’envergure africaine et la participation active à la modernisation de Dakar et des futurs pôles urbains. Pour la région de Dakar, le PSD prévoit dans sa première année d’aménager 1 334 TVB et de construire 686 logements économiques (200), moyen standing (186) et grand standing (40). Ce qui fait un total de 2 000 unités d’habitation. Les régions de Diourbel, Thiès, Louga et Saint-Louis sont les prochaines sur la liste, en attendant le reste du pays.

 

 

2 000 unités d’habitation à Dakar dans la 1ère année

Estimé à 492 milliards de F Cfa, le financement du PSD de la Sicap est ainsi réparti : investissements pour la production de logements et TVB 350 milliards, apport de l’Etat en termes de foncier, 101 milliards, unités de production et matériel de logement (installation d’une industrie de logement), 9 milliards, fonctionnement et engagement de la Sicap, 32 milliards. D’ores et déjà, le coût du produit (logement) à la sortie de l’usine est projeté à 7,4 millions FCfa. En outre, le projet envisage la création de 8 500 emplois directs, répartis dans les catégories cadres (4%), agents de maîtrise (8%) et ouvriers (88%). Toutefois, l’atteinte des objectifs fixés est assujettie à une intervention soutenue de l’Etat. Il faudrait selon le Secrétaire général de la Sicap, Cheikh Gaye, l’affectation par l’Etat d’une assiette foncière à la Sicap, une prise en charge des voieries et réseaux divers (Vrb) et une implication des concessionnaires, un accompagnement de la Sicap par la facilitation de garanties, la facilitation dans la délivrance des autorisations des formalités foncières et l’approbation du contrat d’objectifs et de moyens qui a été signé entre le Directeur de la Sicap et le ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie.

Ce dernier, qui a rehaussé de sa présence la cérémonie de présentation du PSD de la Sicap, a relevé la faiblesse de l’offre et les coûts élevés en matière d’habitat. Diène Farba Sarr a indiqué qu’entre 1992 et 2003, la Sicap et la Sn Hlm n’ont réalisé que 3351 unités d’habitation, dont 87% à Dakar, alors que les promoteurs privés, particuliers et autres en ont enregistré 27 425 entre 1982 et 2000. «Un des enjeux est de faire en sorte que les difficultés des sociétés immobilières publiques soient jugulées par une mise à disposition du foncier, accompagnée par un mode de financement en adéquation avec les capacités des acteurs, déclare-t-il. Il est attendu une intervention plus soutenue de l’Etat dans le financement de la pré-viabilisation des assiettes foncières mises à disposition. Cette batterie de mesures doit être complétée par une fiscalité incitative, en cours d’études et une participation plus soutenue des concessionnaires.» A travers ce PSD 2014-2023, la Sicap entend apporter sa contribution au Plan Sénégal Emergent (Pse).

ADAMA DIENG & KALIL TOURE

Source:http://www.gfm.sn/plan-strategique-de-developpement-2014-2023-de-la-sicap-40-000-unites-dhabitation-prevues-sur-10-ans-pour-un-cout-de-492-milliards-fcfa/