Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
05
Dim, Fév
5 Nouveaux Articles

Gouvernance - Signature protocole d’entente entre le Sénégal et le MAEP : Le Sénégal prêt à être évalué par ses pairs

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le Sénégal a signé, hier, un Protocole d’entente avec le Méca­nisme d’évaluation par les pairs (Maep). La signature de ce protocole marque ainsi le début formel et officiel de l’opération d’évaluation de la gouvernance au Sénégal conformément aux dispositifs du Maep. Selon Mustapha Mekideche, membre du panel du Maep en charge du Sénégal dans le cadre de cet exercice, des mesures d’accompagnement à court terme ont été adoptées.  D’après lui, il est prévu la tenue d’un atelier de formation et d’induction pour les membres de la Commission nationale de gouvernance (Cng) à la méthodologie d’autoévaluation et aux outils et procédures. «L’atelier aura lieu du 15 au 17 janvier à Dakar dans le cadre du renforcement de capacités de la Cng. On tiendra aussi un atelier régional d’échanges d’expériences vécues du Maep et de consolidation des bonnes pratiques en février 2015», a-t-il fait savoir. Outre ces actions, il est prévu la réalisation d’études thématiques spécifiques à la demande de la Cng, une assistance à la rédaction des termes de référence pour sélectionner les instituts techniques de recherche qui appuient la Cng. Pour mener à bien ces activités, un plan d’action de décembre 2014 à décembre 2015 a été adopté.

Donnant des explications sur la mission assignée à la Commission nationale de gouvernance à travers le Maep, Mustapha Mekideche soutient que «c’est un exercice où il faut mettre à plat les problèmes qui sont liés à l’économie, aux services rendus aux citoyens». «Dans l’ensemble de ces questions, cet exercice va mettre en évidence les insuffisances qui sont constatées et les améliorations. Lorsque l’autoévaluation est faite au niveau interne, le Maep va venir avec un groupe d’experts africains pour valider et voir si le travail a été conformément fait et remonter les vrais problèmes qu’il faut régler en ce qui concerne la gouvernance», a-t-il précisé. Dans la même veine, il souligne que «ce n’est pas un exercice universitaire ni un exercice de classement des bons et mauvais élèves en Afrique». «C’est un exercice qui va permettre d’améliorer la gouvernance au quotidien au service des citoyens», a-t-il renseigné. 
Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, Oumar Youm s’est réjoui pour sa part de la signature de ce protocole d’entente. D’après lui, ce pas de plus vers l’application de ce mécanisme montre l’engagement et la détermination de l’Etat du Sénégal pour veiller à la bonne gouvernance.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/item/904-gouvernance-signature-protocole-d-entente-entre-le-senegal-et-le-maep-le-senegal-pret-a-etre-evalue-par-ses-pairs

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?