Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

19
Ven, Juil
3 Nouveaux Articles

Sénégal - Un an après le Groupe consultatif de Paris : La Bid à 38 % de ses engagements

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Le Groupe de la Banque islamique de développement compte parmi les premiers partenaires à répondre à l’appel du Sénégal au Groupe consultatif de Paris des 24 et 25 février 2014.

Suite à cette réunion, le Groupe de la Bid avait, trois mois après, honoré ses engagements à hauteur de 30%, grâce à la signature de plusieurs accords de financement, a rappelé hier, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, à l’occasion du forum d’échanges sur les innovations organisé avec la Banque islamique de développement. Au stade actuel, précise Amadou Bâ, un an après, le Groupe de la Bid a concrétisé 38 % de ses engagements.

De 1976 à nos jours, le cumul des financements que la Bid a concédés au Sénégal est de l’ordre de 700 milliards de francs Cfa, tandis que le portefeuille actif porte présentement sur 330 milliards francs Cfa, pour une trentaine d’opérations. «Cela signifie que les interventions du Groupe dans notre pays ont connu ces dernières années une croissance rapide que nous devons en partie à la diversité des instruments», déclare le ministre.
La Bid finance des projets et programmes relevant de différents secteurs. Entre autres liste Amadou Bâ, ceux de la santé, de l’hydraulique, de l’assainissement, de l’emploi, de l’energie, des routes et de l’agriculture. Parmi eux, le ministre des Finances mettra «l’accent sur celui relatif à la lutte contre les effets induits des inondations à Dakar, ainsi que sur tous les projets dédiés à la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes.
Il est à noter que tous les projets et programmes contribuent, de manière directe, à la réalisation du Plan Sénégal émergent (Pse), notre référentiel en matière de politique économique et sociale sur les moyen et long termes».

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/un-an-apres-le-groupe-consultatif-de-paris-la-bid-a-38-de-ses-engagements