Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

23
Dim, Jui
0 Nouveaux Articles

Sénégal - Exportation de mangues 2015 les acteurs travaillent à une meilleure champagne

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

  La mangue sénégalaise est très prisée sur le marché international notamment en Europe. Travailler pour son exportation en quantité et en qualité, c’est l’option de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex). Etat du Sénégal, producteurs et exportateurs ont échangé sur la question hier lundi 18 mai, à Sangalkam.      

L’horticulture de manière générale, la filière mangue en particulier se porte bien. En effet, en deux ans, l’exportation de la mangue sénégalaise est passée de 1500 tonnes à 15.000 tonnes. Ce saut qualitatif qui est de 10% laisse entrevoir une très large marge de manœuvre dans les exportations. Ce qui fera dire au directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex), Malick Diop, qu’«il y a encore un potentiel de 30.000 tonnes à tirer des exportations». Il s’exprimait hier lundi 18 mai, en marge d’un atelier de préparation de la campagne 2015 de commercialisation-export de la mangue sénégalaise  au centre polyvalent de Sangalkam. 

 

 

Selon le Dg de l’Asepex, cette rencontre se veut une occasion de faire, entre autres, «le bilan de la campagne précédente, notamment la participation du Sénégal au salon international de Fruit Logistica de Berlin tenu du 4 au 6 février dernier en Allemagne, les points d’amélioration et les orientations pour la campagne» à venir, a-t-il précisé. A ce titre M. Diop renseigne que le bilan est très satisfaisant. Car, à son avis, «il y a quelques années, le Sénégal exportait quelques tonnes. Aujourd’hui, il (Sénégal) dispose d’un pavillon national à ce grand rendez-vous mondial de l’horticulture, une présence de qualité notamment avec une augmentation des exposants directs mais également des acteurs professionnels». 
 
Suffisant pour qu’il souligne que la mangue sénégalaise s’exporte bien. «Aujourd’hui nous mettons le focus sur la filière mangue, parce qu’elle s’exporte bien. C’est ce qui explique cette réunion entre producteurs, exportateurs et Etat du Sénégal afin de discuter sur les mesures de prévention contre la mouche des fruits, sur les propositions de renforcement des moyens d’intervention de la Direction de la protection des végétaux (Dpv), l’agrément des exportateurs, le principe de fixation des prix, du démarrage de campagne…», a fait savoir Malick Diop.
 
Venu présider l’atelier, Alioune Sarr, ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, et de la Promotion des produits locaux et des PME, a demandé aux acteurs, notamment les exportateurs, de s’unir pour tirer le maximum de dividendes du marché très concurrentiel. «Si vous ne vous unissez pas, les étrangers vont en profiter pour vous affaiblir et gagner les parts de marché». Il a ensuite soutenu que «le gouvernement s’est inscrit dans la logique de vous appuyer à travers des structures que sont l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex), la Sénégalaise d’exportation de produits agricoles et de services (Sepas)».
 
source:http://www.sudonline.sn/les-acteurs-travaillent-%C3%80-une-meilleure-champagne_a_24506.html