Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Sénégal - Taux de croissance du Pib : Amadou Bâ annonce 5,4% en 2015

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Pour 2016, 2017 et 2018, la croissance devrait, selon le document de la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique, s’établir respectivement à 6,4%, 7% et 7,2%, dans un contexte de maîtrise de l’inflation et du déficit budgétaire. Le déficit budgétaire est passé  de 5,4% du Pib  en 2013 à 4,9% en 2014.

Les finances publiques ont connu une progression soutenue des recettes, une fluidité dans l’exécution des dépenses ainsi qu’une dette sous contrôle. La dette représente 53% du Pib sur un plafond communautaire de 70%.

 Réduction du recrutement dans la fonction publique
Aussi lit-on dans le document, «la maîtrise des dépenses restera privilégiée pour 2016-2018, surtout celle relative à la masse salariale.  De 2011 à 2015, la rémunération des agents d’Etat hors corps émergents est passée de 423 milliards à 526 milliards de francs Cfa». Pour le ministre des Finances, l’expansion de la masse salariale a atteint un seuil critique mettant en péril le Pse et partant toute la politique économique du gouvernement. La dette indique Amadou Bâ, culmine à 62 milliards/mois, soit 744 milliards/an.  Pour les corps émergents, la masse salariale est évaluée à 108 milliards/an.
Le ministre de l’Economie a fait part de la volonté du gouvernement  de procéder à une réduction du recrutement  dans la fonction publique, sauf pour les services de sécurité, pour contenir la masse salariale au niveau requis  par le cadrage budgétaire.
La réduction du train de vie de l’Etat restera un axe fondamental par l’identification des niches de gaspillage ainsi que les dépenses improductives des administrations publiques. 
Répondant aux questions des parlementaires, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan s’est engagé à prendre des mesures pour épurer des dettes des hôpitaux dans le cadre de la santé. Concernant l’action sociale, Amadou Bâ  a affirmé que les bourses de sécurité, la carte d’égalité des chances, la Couverture maladie universelle de même que la politique de gratuité seront renforcées.
Pour ce qui est de la sécurité, hormis le renforcement des moyens matériels d’intervention pour les troupes au front, le ministre a promis de revoir  à la hausse les primes journalières. Il compte faire autant sur les aides et secours octroyés aux grands blessés de l’Armée. Amadou Bâ entend  également poursuivre l’appui financier à la Fondation des invalides et handicapés. Il prévoit aussi de relever la ration alimentaire des détenus  qui est actuellement de 700 à 900 francs. L’ambition du gouvernement est de le porter à 1000 Cfa/détenu.  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/taux-de-croissance-du-pib-amadou-ba-annonce-5-4-en-2015

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?