Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

05
Mar, Mar
34 Nouveaux Articles

WEF24 : l’ambassadeur saoudien aux États-Unis déclare que pour le Royaume la priorité est aux politiques de « paix et de prospérité »

WEF24 : l’ambassadeur saoudien aux États-Unis déclare que pour le Royaume la priorité est aux politiques de « paix et de prospérité »

WEF24 : l’ambassadeur saoudien aux États-Unis déclare que pour le Royaume la priorité est aux politiques de « paix et de prospérité »

Moyen-Orient
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

La priorité de l'Arabie saoudite est à la paix et à la prospérité, dans les efforts du Royaume visant à conduire le Moyen-Orient vers la stabilité et la sécurité dans un contexte d’instabilité géopolitique persistante dans la région, a déclaré aujourd'hui Son Altesse Royale la princesse Reema Bandar Al-Saoud ambassadeur du Royaume d'Arabie saoudite auprès des États-Unis d'Amérique et ce, lors de la réunion annuelle  du Forum économique mondial 2024 (WEF).

« Le Royaume n’a pas mis la normalisation au cœur de sa politique, c’est la paix et la prospérité qu’il a placées au cœur de sa politique », a-t-elle déclaré lors d’une séance intitulée « Arabie saoudite : la marche à suivre ».

SAR a souligné que l’Arabie saoudite est axée sur « le peuple palestinien qui mérite un État, une souveraineté et une voie irrévocable. C'est ainsi que nous obtiendrons la sécurité. Nous portons la paix, nous portons la prospérité, nous portons la sécurité et nous la garantissons à travers l’État palestinien. »

Au cours de la même séance, Son Excellence Adel A. Aljubeir, ministre d’État saoudien aux Affaires étrangères, membre du Conseil des ministres et envoyé spécial pour le climat, a évoqué la nécessité de trouver une solution au changement climatique de manière scientifique, loin de toute émotion et  hypocrisie.

« La convoitise mondiale pour l’énergie est illimité. L’augmentation supplémentaire des approvisionnements énergétiques doit provenir de ressources non pétrolières », a déclaré Aljubeir.

De son côté, Son Excellence Mohammed Aljadaan, ministre des Finances de l’Arabie saoudite, a souligné que l’Arabie saoudite est déterminée à redoubler d’efforts en matière d’économie, car la région et le monde ont besoin d’une Arabie saoudite forte.

Aljadaan a également indiqué que le PIB non pétrolier du Royaume est en pleine croissance tandis que le chômage est à son niveau le plus bas et que la participation des femmes à la vie active a déjà dépassé l'objectif fixé dans le cadre de Saudi Vision 2030.

Au cours d’une séance précédente intitulée « Le dilemme économique de la région MENA : des réformes dans un contexte d’incertitude », Son Excellence Fayçal F. Alibrahim, ministre saoudien de l'Économie et de la Planification, a décrit la nature résiliente de la région, déclarant que le Moyen-Orient « sort toujours des défis dans une meilleure version de lui-même », ajoutant que cette région a l'opportunité de « co-écrire l'avenir de l'économie mondiale ».

En outre, Alibrahim a évoqué les transformations nationales, soulignant l'importance d'agir « de manière cohérente, avec audace et une vision de collaboration avec le monde. Vision 2030 est une évolution, une transformation  nous amenant là où nous voulons être en tant qu’économie et société », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, dans la matinée, une session sur « La régénération des océans grâce à l'innovation collaborative » a abordé les approches et les solutions face aux défis environnementaux.