Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Ven, Mai
7 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le ministre bissau-guinéen de l’Intérieur a connu un lundi mouvementé dans son propre pays. Le cortège de Thiao Condé a été bloqué par des rebelles du Mouve­ment des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). Alors qu’il effectuait une tournée à l’intérieur de son pays. Finalement, il a été contraint de rebrousser chemin après s’être approché de très près des bases des «indépendantistes du Sud» qui disposent de bases arrières dans ce pays dans le secteur de Farime. Et fortement armés.

Ulcérée par autant d’outrecuidance, Bissau a donné un ultimatum de 3 jours aux rebelles pour quitter son territoire. Les responsables du Mfdc ont confirmé que l’incident avait eu bel et bien lieu, mais sur le territoire sénégalais. Au final, ils ont «immédiatement présenté leurs plates excuses à l’autorité bissau-guinéenne concernée» et espèrent que «cet incident malheureux et regrettable» est clos. 
Cette affaire, considérée comme un incident par le Mfdc, confirme que la Guinée-Bissau constitue en même temps que la Gambie une base arrière de rebelles. Cet ultimatum va-t-il raviver les tensions dans cette zone où prévaut depuis des mois une relative accalmie ? En tout cas, le Mfdc tente de minimiser les choses après cet incident diplomatique.

 

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/item/36982-le-mfdc-bloque-son-ministre-de-l%E2%80%99int%C3%A9rieur--bissau-lance-un-ultimatum-aux-rebelles

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?