Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

aliou sall

L’OBS – La réponse à la sommation interpellative que Aliou Sall a servie à Me Wade divise les deux camps. Si l’entourage de l’ancien Président soutient qu’il a répondu à cette interpellation, du côté du frère du Président Macky Sall, on accuse Me Wade de «fuite en avant».

L’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a donné suite à la sommation interpellative du maire de Guédiawaye, Aliou Sall. Selon son directeur de Cabinet, Amadou Tidiane Wone, Me Wade a pris sa plume pour répondre à l’interpellation du frère du Président Macky Sall. 

 

«Un huissier lui a servi une sommation interpellative, il a pris sa plume pour y répondre et il attend les réponses à d’autres interpellations qu’il a faites et qui tardent à venir. Le Président Wade se tient à la disposition des autorités compétentes du pays pour répondre en temps et lieu à toute convocation ou à toute demande d’explication pour éclairer la lanterne des Sénégalais et éventuellement de la justice», a soutenu hier le directeur de Cabinet de Me Wade sur la Rfm. Seulement, la réponse que Me Abdoulaye Wade a servie est loin de satisfaire le camp d’Aliou Sall. Pour Me Bamba Cissé, avocat du frère du chef de l’Etat, la réponse du secrétaire général du Pds est une sorte de fuite en avant. «Me Wade a refusé d’assumer ses propos dans la sommation. Lorsqu’on lui a demandé s’il confirmait avoir fait ces déclarations, il a refusé d’assumer ses propos, en indiquant qu’il répondra en temps opportun. La réponse qu’il a apportée à la sommation constitue une sorte une fuite en avant. C’est une façon de ne pas répondre à la question», constate la robe noire, joint hier au téléphone. D’ailleurs, Me Bamba Cissé invite le directeur de Cabinet de Me Abdoulaye Wade, Amadou Tidiane Wone, à bien relire la sommation interpellative avant de se prononcer.

 

 

Avec cette réponse de Me Abdoulaye Wade, la partie de Aliou Sall ne pourra pas enclencher une procédure judiciaire. Me Bamba Cissé explique : «La question qui a été posée à Me Wade, c’est de savoir si c’est lui qui est à l’origine de ces propos, s’il les confirme, pour qu’on puisse déclencher une procédure judiciaire. Maintenant, si dans le cadre d’une procédure de diffamation et d’injures publiques, la personne refuse d’assumer ses propos, on est obligé de reconsidérer notre posture, notre position et essayer de voir quelle est la meilleure procédure qui pourra être enclenchée. Si maintenant il avait assumé ses propos dans le cadre de la sommation, notre posture aurait été autre». Donc, Aliou Sall va reconsidérer sa position par rapport à son différend avec Me Abdoulaye Wade. Le frère du Président Macky Sall va chercher d’autres canaux pour amener l’ancien chef de l’Etat à prouver les accusations à son encontre sur l’affaire du pétrole. «En interne, nous allons rediscuter pour voir l’attitude à adopter par rapport à cette réponse. C’est ce qu’on est en train de faire. En tout état de cause, il n’a pas voulu répondre à la question de savoir si lui-même il reconnaît avoir tenu ces propos. Ce qui nous intéresse, en tant que juristes, ce sont les actes de procédure, mais pas les déclarations. Puisque l’auteur des propos n’avait pas voulu les assumer, nous sommes obligés de reconsidérer notre posture», conclut l’avocat.

SOPHIE BARRO

Source!http://www.gfm.sn/sommation-interpellative-de-aliou-sall-a-me-wade-quiproquo-autour-dune-reponse/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?