Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est une attaque pas du tout diplomatique  de Souleymane Jules Diop. Le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur n’a pas mis de gants pour porter aux gémonies son patron et contester la méthode utilisée pour relever le Consul du Sénégal à Marseille de ses fonctions. 

C’est l’ivresse générale au sommet de la diplomatie sénégalaise. Entre Souleymane Jules Diop et Mankeur Ndiaye, les relations se conjuguent avec insubordination et attaques personnelles. Le secrétaire d’Etat aux Séné­galais de l’extérieur s‘est déchaîné sur sa page Facebook pour remettre en cause la décision du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur qui a relevé le Consul général du Sénégal à Marseille de ses fonctions. Il trempe sa plume dans le fiel : «Je dénonce vigoureusement la manière expéditive avec laquelle cette affaire Tamsir Faye veut être diligentée, le procès d‘intention qui l’accompagne.» 

ll prend la défense de Tamsir Faye qu’il couvre d’éloges. «Tamsir Faye est un garçon déterminé et engagé, qui donne satisfaction dans sa mission auprès des Sénégalais de Marseille», crayonne-t-il. Dans sa lettre, il ne remet pas en cause la prise de sanctions. Mais, Souleymane Jules Diop estime qu’elles doivent l’être après une enquête impartiale. En respectant les droits de la défense. «Si des mesures doivent être prononcées à son encontre, elles ne doivent et ne peuvent l’être que sur la base d’une relation rigoureuse des faits qui tiennent compte de sa version. 
Je ne dis pas qu’il ne s’est rien passé. Mais qui peut dire ce qu’il s’est réellement passé quand tout ce que nous en savons nous provient d’un article qui cite des sources policières elles-mêmes basées sur le témoignage d’une vielle dame, alors que les journalistes français, qui reviennent à souhait sur cette affaire, n’ont jamais pris le soin de recueillir la version de notre Consul général, quand même les accusations portées contre lui sont d’une extrême gravité et particulièrement dégradantes», explique-t-il.
Ces propos sont le préambule à une attaque frontale contre Mankeur Ndiaye. Son patron. Il s’est sans doute dit que les égards et le respect qu’on réserve à un supérieur n’interdisent pas qu’on le vitupère. Il rappelle un fâcheux incident qui avait placé le ministre des Affaires étrangères au cœur de l’actualité nationale et diplomatique. Le parallélisme entre les deux affaires met en lumière les relations exécrables que les deux têtes d’affiche de la diplomatie sénégalaise entretiennent. «Je rappelle au souvenir de tous, que des accusations aussi graves avaient été portées contre le ministre des Affaires étrangères du Sénégal (Mankeur Ndiaye : Ndlr), suite à une disparition momentanée à l’occasion d’une rencontre qui se tenait à Paris. La presse avait porté contre lui des accusations de nature sordide, qui avaient fait l’objet d un démenti. Cette expérience doit conduire à une extrême prudence dans le traitement de cette affaire», ressasse Jules Diop.

Mankeur Ndiaye à Paris
L’affaire à laquelle fait allusion Souleymane Jules Diop remonte au mois de novembre dernier. A Paris pour assister à la cérémonie d’ouverture de la 29e session de la Conférence des ministres de la Francophonie, le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, avait accusé un retard de plus de deux heures, inquiétant le secrétaire général de la Franco­phonie qui avait demandé à la police d’aller le chercher à son hôtel. Son entourage avait expliqué le retard de deux heures qu’il avait accusé lors de cette réunion par une «intoxication alimentaire» après qu’il a consommé beaucoup de crevettes lors du dîner offert en l’honneur du Sénégal au Quai D’Orsay. L’explication n’a pas con­vaincu les suiveurs de Mankeur Ndiaye. 
Ce nouvel acte confirme l’incompatibilité de ce duo improbable. En février dernier, Macky Sall avait piqué une colère noire en Conseil des ministres après que le Secrétaire d’Etat lui a exposé ses misères. Il avait enjoint Mankeur Ndiaye de dire à ses collaborateurs de «respecter le ministre Jules Diop qui n’a toujours pas de voiture de fonction».
Interpellés, des collaborateurs du patron de la diplomatie sénégalaise, présentement à Paris, n’ont pas voulu réagir. 
Aujourd’hui, cette affaire met à nu le manque de solidarité gouvernementale. Et il semble montrer ce que le système actuel est devenu : une coque de noix à la dérive sur laquelle vocifère un capitaine dégradé pendant que l’ouragan se lève.
Il faut rappeler que Tamsir Faye a été relevé jeudi de ses fonctions après qu’il a été arrêté par la Police marseillaise pour ivresse publique et exhibitionnisme. Selon laprovence.com, qui a livré l’info, Brice Robin, procureur de Marseille, a annoncé que le consul devrait être auditionné sur cet épisode. Ensuite, la Chancellerie demandera l’accord du Sénégal afin qu’il puisse être jugé en France.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/component/k2/prolongation-de-l-affaire-tamsir-faye-ivresse-diplomatique

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?