Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
22
Dim, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Après l’allègement par la justice congolaise, de la sanction infligée aux meurtriers du défenseur des droits de l’Homme Floribert Chebeya et son chauffeur, les familles des victimes se tournent vers Dakar. Elles portent tout leur espoir sur la justice sénégalaise qui a ouvert une information contre l’un des présumés meurtriers. Il s’agit du policier congolais Paul Mwilambwe, inculpé en janvier dernier par le juge Samba Sall pour assassinat et actes de tortures et de barbarie

 

. Et il se trouve que lors de son audition au fond, le policier en exil au Sénégal avait mis en cause le Chef de la police congolaise, le général  John Numbi. Contrairement aux allégations du patron de la police congolaise, l’inculpé aurait déclaré que la victime avait bel et bien franchi les locaux de la police. 
 Fondateur de l'ONG ‘ »La Voix des sans-voix pour les droits de l'Homme (VSV) », une organisation devenue au fil des ans très critique vis-à-vis du président Joseph Kabila, Chebeya a été retrouvé mort dans sa voiture le 2 juin 2010 à la périphérie de Kinshasa. A la veille de sa mort, il avait reçu une convocation l'invitant à se rendre à l'inspection générale de la police pour y rencontrer le général Numbi. Il avait déféré à la convocation le lendemain vers 17h. 
Depuis qu’il avait appelé son épouse l’informant que le rendez-vous était fixé à 17h30mn, il n’avait plus fait signe de vie jusqu’à ce que son corps soit découvert. La Haute Cour militaire de la RDC a réformé les peines infligées en première instance aux inculpés. Puisque jeudi, elle a condamné à 15 ans de réclusion criminelle le colonel Daniel Mukalay, condamné à mort en 2011, et a acquitté le capitaine Michel Mwila, qui avait été condamné à la perpétuité en première instance. Elle a confirmé l'acquittement de trois autres accusés alors que le ministère public avait requis la prison à vie pour les cinq policiers jugés, rejoignant la demande des parties civiles, opposées à la peine de mort. 
 Selon le site de « France 24 », les parties civiles ont immédiatement dénoncé une « banalisation du crime d'État » et annoncé leur intention de se pourvoir en cassation. Elles attendent beaucoup de la justice sénégalaise en train d’instruire le dossier. A cet effet, l’épouse de Chebeya sera entendue par le juge Samba Sall en novembre prochain. A en croire Me Assane Dioma Ndiaye, l’audition était programmée pour la semaine passée avant d’être reportée du fait que la dame vit en Suisse.  L’épouse du Chauffeur Banza et ses enfants ont été déjà entendus, renseigne l’avocat des victimes selon qui, il n’est pas exclu que le juge envoie une commission rogatoire en RDC. 
source : Enquete PLUS
 

 

 

url ref :http://www.dakaractu.com/AFFAIRE-CHEBEYA-Les-familles-des-victimes-se-tournent-vers-Dakar_a97711.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?