Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

23
Dim, Jui
0 Nouveaux Articles

Accord bilatéral sur le gaz signe entre le Sénégal et la Mauritanie idy «presse» Macky

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

 La signature de l’Accord de coopération intergouvernementale portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin, à cheval sur la frontière maritime du Sénégal et de la Mauritanie, a fait réagir hier, mercredi 14 février, le leader de Rewmi Idrissa Seck. Dans une lettre ouverte, l’ancien Pm demande au président Macky Sall d’en publier les termes. « Par souci de transparence, je vous invite respectueusement à publier, sans délai, l’accord bilatéral sur le gaz signé avec la Mauritanie. Cet Accord n’a rien de confidentiel ». Telle est l’invite qu’Idrissa Seck a adressée au président Macky Sall au sujet de l’Accord de coopération intergouvernementale portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin, signé dernièrement entre le Sénégal et la Mauritanie.


 
Et le patron de Rewmi de poursuivre : « Une fois l’Accord publié, les spécialistes en la matière pourront dire, en connaissance de cause, si  vous travaillez dans l’intérêt des Sénégalais, comme vous l’avez clamé à Nouakchott ». A titre d’argumentaire, l’ancien chef de gouvernement et président du Conseil départemental de Thiès dira : « Le contexte de la signature de cet Accord, n’a pas été serein. En effet, la signature de cet important Accord bilatéral s’est faite dans la précipitation, dans l’urgence et dans l’émotion. Ce qui, souvent, ne garantit pas les meilleurs résultats dans des tractations de cette importance. Un Accord bilatéral de cette complexité exige une préparation et un processus de décision minutieux ».
 
Poursuivant son réquisitoire, Idrissa Seck dira : «Par ailleurs, vous avez refusé, M. le Président, d’annuler le permis octroyé à Petrotim qui est entaché d’irrégularités établies. Pis, vous l’aviez reconduit précipitamment sur présentation de votre ministre Aly Ngouille Ndiaye de façon surprenante, improductive de recettes pour l’Etat et risquée. Risquée car porteuse de poursuites judiciaires futures autour des “droits” et “titres” octroyés qui ont pour substrat des actes susceptibles d’invalidation». Autant de raisons suffisantes pour dire Idrissa Seck à attester que «cela ne protège pas les intérêts des 15 millions de Sénégalais, sauf de deux d’entre eux: vous-même et votre frère ».
 
Pour finir, le patron de Rewmi indiquera à l’adresse de Macky Sall : «Je vous renouvelle mon invitation à vous pencher sur les intérêts supérieurs de notre peuple dont vous ne semblez plus percevoir la détresse et l’indignation du fait de l’épaisse fumée noire que vos proches dressent de façon suicidaire entre vous et vos compatriotes, paysans, enseignants, étudiants... »

 

SOURCE:http://www.sudonline.sn/idy-presse-macky_a_38356.html