Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Dim, Sep
0 Nouveaux Articles

Médina
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Pour le financement de leur programme dénommé «Promotion de l’entrepreneuriat féminin», les femmes de la Médina ont bénéficié d’un appui de 18 millions de francs Cfa de la mairie de Barcelone.  

La mairie de Barcelone vole au secours des femmes de la Médina. Ces dernières ont bénéficié de cette municipalité espagnole, d’un appui de 18 millions de francs Cfa, pour le financement de leur programme dénommé «Promotion de l’entrepreneuriat féminin à Da­kar». 

Ce programme initié par le réseau Siggil Jigen, en collaboration avec l’Asso­ciation des femmes de la Medina (Afem), vise à lutter contre la pauvreté qui étreigne encore les femmes au Sénégal. En fait, le réseau Siggil Jigen et l’Afem veulent aider les femmes à dépasser le stade d’assistance pour être de véritables acteurs de développement. Selon Safiétou Diop, présidente du réseau Sigil Jigen, les femmes ressentent encore la pauvreté, malgré les objectifs de Beijing et des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). «Et vingt ans après, nous devons dire exactement ce que le Sénégal a fait dans l’autonomisation des femmes comme les Omd l’ont indiqué», rappelle-t-elle. Ce financement de projet d’entrepreneuriat, qui sera initié à la Médina pour la durée d’un an, consistera à moderniser les secteurs de développement déjà mis en place par l’Afem. Il s’agit des activités dans le domaine du tissage, de la savonnerie et de la restauration. 

Selon Yacine Diagne, présidente de l’Afem, une 3e unité de savonnerie sera à cette occasion, mise en place pour permettre plus de femmes à trouver de l’emploi, afin d’être autonomes. Ce programme, qui s’inscrit dans le sens du développement des activités génératrices de revenus, n’a pas oublié les lavandières. «Elles ne sont pas membres de l’association, mais font partie de la communauté», a précisé la présidente de l’Afem, qui voudrait qu’elles soient intégrées dans ce programme. Pour les aider à sortir des conditions difficiles, une maison où elles pourront exercer leur travail convenablement leur est allouée.

Financement supplémentaire de 50 millions de la mairie de la Médina
L’Afem et le réseau Siggil Jigen ne seront pas seuls dans leur combat. Ils seront appuyés par la mairie de la Medina. L’édile de cette commune, qui a pris part à la cérémonie de lancement, a promis de mettre en place une ligne de crédit de 50 millions de francs. Un geste apprécié a juste titre par les femmes qui ont émis le souhait de voir ce geste pérennisé, afin de permettre aux femmes d’être autonomes par rapport aux besoins primordiaux. Ce sera un crédit qui permettra, disent-elles, d’aller chercher d’autres ressources pour fructifier leurs activités. Elles apprécient aussi la jonction avec toutes les collectivités locales pour pousser au maximum, la pérennisation des activités au profit des populations. Les femmes invitent aussi, l’Etat à respecter les traités et les conventions qu’il a signés, afin de mieux prendre en charge la question des femmes.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/item/1373-la-mairie-de-barcelone-offre-18-millions-a-l-afem.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?