Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

ASSASSINAT À PIKINE : LAT SARR ÉGORGÉ EN PLEINE SIESTE

PIKINE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Assassinat à Pikine : Lat Sarr égorgé en pleine sieste
Le jeune Lat Sarr, surpris dans sa sieste sous son camion par le sieur Baye Mac, n’a pas survécu aux coups de poignard de ce dernier. Les parents du présumé meurtrier pour défendre leur proche soutiennent qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. 

Les populations de Wakhinane, Cité 3, ont vécu hier, un après-midi dramatique. La cause : un jeune homme du nom de Lat Sarr, apprenti chauffeur de camion de son état et natif du département de Mbour, a été égorgé par Baye Mac, informent les personnes interrogées sur place. 
Les faits spectaculaires ont plongé tout un quartier dans l’émoi et la tristesse. Quelques minutes sur les lieux du crime ont permis de constater que les traces de sang étaient toujours visibles sur place. Des groupes de personnes, formés spontanément, animaient les débats sur la question. Revenant sur les faits, des témoins oculaires indiquent que c‘est vers 15h passées d’une trentaine de minutes que Lat Sarr gagné par la fatigue, s‘est rendu à son camion, avant de sortir une petite natte pour faire sa sieste. Malheureusement pour lui, ce sera son dernier petit somme. Son présumé bourreau Bay Mac, loin des regards et armé d’un poignard minutieusement ca­ché sous ses vêtements, l’a sorti, selon des témoins, avant de maîtriser sa victime, puis de «l’égorger». 

Sur ce, Lat Sarr, surpris, a pris la fuite en criant de toute ses forces. Malheureusement pour lui, avec le sang qui jaillissait il finit par s’affaler et agoni­sait, explique Mbaye Thiam, un témoin oculaire des faits. 

Les populations alertées par les cris de la victime, vont vite interpeller Baye Mac qui sera maîtrisé par la foule. Les sapeurs-pompiers et la police de Thiaroye, informés, se rendent sur place. Après le constat de la police, le corps sans vie de Lat Sarr sera évacué à l’hôpital Le Dantec. 

Quant à Baye Mac, il sera conduit au poste de police de Thiaroye par les limiers pour les besoins de l’enquête. 
Du côté des parents du présumé meurtrier, on prétend que ce dernier ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Mais ces arguments de défense ont été rejetés par les populations qui déclarent que Baye Mac avait prémédité son acte.
 


 

Le QUotidien

 

Mardi 31 Juillet 2012 - 21:02

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?