Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Jeu, Déc
93 Nouveaux Articles

Commission d'enquête affaire des 94 milliards la machine mise en branle

Commission d'enquête affaire des 94 milliards la machine mise en branle

Commission d'enquête affaire des 94 milliards la machine mise en branle

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

 

Les choses s'emballent, dans l'affaire des 94 milliards opposant, entre autres, l'opposant Ousmane Sonko au directeur des Domaines Mamour Diallo. Et comme pour donner un signal au leader de Pastef, toujours emmuré dans un silence profond, c'est l'un de ses plus farouches adversaires qui a été choisi comme président de la commission. Il s'agit du député maire socialiste de Ndindy, Cheikh Seck. Au poste de rapporteur, il y a Mme Dieh Mandiaye Ba, Présidente de la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique.

Mais ce premier acte, il faut le dire, a été saboté par l'absence des représentants de l'opposition qui avaient, depuis le début, manifesté leur volonté de ne pas siéger dans cette commission. Ce qui n'a pas manqué d'impacter le bureau. En effet, le poste de vice-président, qui devait revenir au groupe Liberté et démocratie, n'a pas été pourvu. La commission explique : "Dans un souci d’équilibre et de transparence, et en l’absence des représentants du groupe parlementaire Liberté et démocratie et des non-inscrits, il a été suggéré la vacance du poste de vice-président."

Mais la majorité ne semble pas désespérer de voir ses adversaires revenir à d'autres sentiments. D'ailleurs, font-ils savoir dans un communiqué, cette décision de ne pas choisir un vice-président est prise "en attendant de connaître la suite qui sera réservée à la saisine du groupe parlementaire Liberté et démocratie et des non-inscrits par le président de l’Assemblée nationale".

Par ailleurs, conformément à la législation en vigueur, il a été demandé aux membres du bureau "de procéder à la revue documentaire et de faire prendre les dispositions nécessaires afin de respecter les délais réglementaires de dépôt du rapport de la commission au plus tard le 15 août 2019".

Créée le 15 février 2019, à travers la résolution n°01/2019, la Commission d'enquête parlementaire relative à l'affaire des 94 milliards dans le dossier du Tf 1451/R tenait, hier, sa première réunion pour mettre en place le bureau et établir la méthodologie de travail. Outre le président et le rapporteur susvisés, les autres membres de la commission sont : Nicolas Ndiaye, Président de la Commission de l’urbanisme, de l’habitat, de l’équipement et des transports ; Seydou Diouf, Président de la Commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains ; Papa Sagna Mbaye, Président de la Commission des affaires étrangères, de l’Union africaine et des Sénégalais de l’extérieur ; Aymérou Gningue, Président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar ; Djibril War, Chef de la Délégation sénégalaise du Parlement panafricain.

Mor Amar

source:https://www.enqueteplus.com/content/commission-denquete-affaire-94-milliards-la-machine-mise-en-branle

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?