Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

02
Sam, Mar
34 Nouveaux Articles

Mendicité des enfants au Sénégal «le procès» de la société et de la justice

Mendicité des enfants au Sénégal «le procès» de la société et de la justice

Mendicité des enfants au Sénégal «le procès» de la société et de la justice

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Pour le 30e  anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, le Collectif de Stop à la mendicité des enfants a organisé hier, mercredi 20 novembre, une cérémonie théâtrale de lutte contre la mendicité au Centre culturel Blaise Senghor de Dakar.

A travers une pièce théâtrale présentée  par la troupe  Wakhinane de Nguékhokh, les acteurs ont fait le procès de la mendicité, de la société et de la justice. Le Collectif Stop à la mendicité des enfants a célébré le 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant par une cérémonie théâtrale organisé hier, mercredi 20 novembre, au Centre culturel Blaise Senghor de Dakar. Ce sont des jeunes de la Compagnie théâtrale Wakhinane, de Nguékhokh qui ont présenté une pièce dénommée  «Le Procès», à  la demande du collectif. Il s’agit d’un «Procès»  pour «juger un coupable, mais aussi laisser le témoignage aux talibés, aux parents des talibés, donner la parole à toute les partis prenantes du procès et, à la fin, un verdict est rendu par le public», explique  Mme Hulo Guillabert.
 
La présidente initiatrice du Collectif Stop à la mendicité des enfants, dénonce les peines infligées par la justice sénégalaise à des coupables, notamment aux marabouts, pour avoir tué un talibé à cause de 500 franc, des maîtres coraniques qui  recouvrent la liberté. «On a des maîtres coraniques libérés alors qu’ils ont tués des talibés. Donc, aujourd’hui, on n’a pas l’impression qu’on a une justice au tour de ça. Je ne sais pas si c’est à cause de la religion ou autres ; par contre, il y a un gros problème».
 
Pour combattre la mendicité des enfants, Mme Guillabert exhorte les populations sénégalaises à ne pas donner de l’argent aux enfants mendiants.  «Je ne suis pas d’accord et j’appelle le peuple sénégalais à ne pas donner de l’argent aux talibés. Parce que, c’est cet argent là qu’on leur donne qui attise la convoitise des exploiteurs d’enfants. Donc, il faut arrêter de donner de l’argent aux talibés», martèle la présidente. Et de rappeler que depuis sa création, en 2014, le Collectif Stop à la mendicité des enfants continue son combat pour lutter contre l’injustice faite aux talibés et aux enfants, à travers comme slogan «Stop à la mendicité des enfants, doyna !».

 

source: http://www.sudonline.sn/le-proces-de-la-societe-et-de-la-justice_a_45498.html