Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Dim, Nov
94 Nouveaux Articles

Clôture des JMJ 2014 à Kaolack : Les jeunes revigorés dans la foi et engagés pour un monde meilleur

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Il ne suffit pas seulement d’écouter la parole de Dieu, car le thème de ces Jmj invite les jeunes à être « acteurs de la nouvelle évangélisation », mais il faut vivre ce que disent les Paroles de l’évangile, la Parole de Dieu.
A ce sujet, Mgr Benjamin Ndiaye, évêque de Kaolack et maître d’œuvre de l’événement, a appelé les jeunes à prendre conscience de « l’évangélisation, non seulement en l’annonçant, mais aussi par le témoignage vécu de cet évangile de Jésus-Christ, partout dans nos sociétés en posant les actes qui vont œuvrer à leur développement».
L’évêque de Kaolack qui est en même temps président de la conférence épiscopale interterritoriale du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert a donné une réponse aux inquiétudes exprimées par les jeunes dans leur message présenté par leur forum réuni le 30 décembre 2013 à Kaolack.
 Dans ce message lu à l’entame de la cérémonie religieuse, les jeunes font un diagnostic profond de leur société et de l’environnement difficile qui la caractérise. Ils dénoncent le fait qu’une « certaine pratique politique réduise celle-ci à un moyen d’ascension sociale qui promeut le brouillage idéologique, l’accaparement des biens publics et la recherche d’intérêts personnels au détriment de la préservation du bien commun ».

Environnement social difficile
 Les jeunes déplorent aussi le fait que le système éducatif souffre d’une profonde crise qui conduit à une baisse notoire et inquiétante du niveau et de la qualité de l’enseignement. Le chômage, la précarité, la pauvreté et les faiblesses de la politique de l’emploi et de l’éducation aux valeurs et aux vertus sont pointés du doigt par cette jeunesse qui se sent, malgré tout, revigorée par l’année de la foi et nourrit l’espoir de construire un monde meilleur. « Il faut dire oui à l’engagement missionnaire, vivre et transmettre la bonne nouvelle de l’évangile qui s’adresse à tous les hommes », déclare Mgr Benjamin Ndiaye dans son homélie. Dire « oui » à la parole de Dieu  par une adhésion motivée suppose de faire le discernement sur le sens de la parole de Dieu. Il s’interroger sur ses objectifs et sa manifestation afin de répondre à cette parole, préconise l’évêque de Kaolack. Il a recommandé aux jeunes de faire confiance à la miséricorde divine et de vivre pleinement le sens de l’accueil, de l’entraide et de la solidarité afin de bien transmettre le flambeau de la foi chrétienne.

Prières de paix pour la Centrafrique 
L’évêque de Kaolack, dans son allocution de clôture, a tenu à souligner l’extrême délicatesse du khalife El Hadj Ibrahima Niasse de Médina Baye. Celui-ci a fait des prières pour le bon déroulement des Jmj lors d’une audience qu’il a accordée à Mgr Benjamin Ndiaye accompagnés des émissaires centrafricains de la présidente Catherine Samba Panza venus recueillir prières et interventions dans le conflit religieux entre musulmans et chrétiens en Centrafrique.
Dimanche matin, dans un stade Lamine Gueye archicomble, c’est sur les coups de dix heures que la longue file des prêtres et évêques s’est ébranlée de la main courante près de la tribune du stade pour traverser la pelouse et se rendre de l’autre côté où l’autel été  dressé pour la célébration de la messe. La puissante sonorisation et deux écrans géants de télévision retransmettaient en direct l’événement sous plusieurs angles. La tenue en vogue parmi les jeunes est le tee-shirt et la casquette de couleur blanche, frappé du logo des JmJ de Kaolack réalisé par le jeune Alexandre Dia, paroissien de Ndiaganiao.
 Quand l’orchestre et la chorale du jour a entonné l’hymne des JMJ, c’est un courant de joie communicative qui a couru entre les groups de jeunes amassés sur la pelouse devant les pancartes de leurs diocèses et paroisses respectifs. Les foulards sont agités et l’on esquisse allégrement des pas de danse, dans la félicité de ses retrouvailles fraternelles.

Rendez-vous aux Jmj Dakar 2019
S’adressant aux jeunes, le cardinal Théodore Adrien Sarr dont l’archidiocèse reçoit dans cinq ans les prochaines Jmj Dakar 2019 a tenu à féliciter l’ensemble de la famille diocésaine autour de Mgr Benjamin Ndiaye. Il a recommandé aux jeunes de vivre en jeunes chrétiens avec un dynamisme renouvelé au sein de leur communauté et dans leur société. Mgr Théodore Adrien Sarr a rappelé aux jeunes cette adresse du pape Jean Paul II qui leur disait en octobre 1985 : « Vous êtes l’avenir de l’Eglise, elle dépend de vous, évangélisez la terre entière maintenant que vous êtes jeunes, allumez partout la flamme de la foi ».
La note finale, en plus de l’envol de la colombe de la paix, est ce lâcher de ballons multicolores qui ont apporté une note joyeuse à la clôture des Jmj de Kaolack.

LE NONCE APOSTOLIQUE MGR MONTEMAYOR : « Que chacun soit un artisan de paix pour la Casamance »
Le Nonce apostolique, Mgr Luis Mariano Montemayor, s’est adressé hier aux jeunes de la grande foule  du stade Lamine Gueye lors de la clôture des Jmj pour réitérer un appel pressant à l’instauration de la paix en Casamance.
« Je vous demande une chose particulière, priez tous les jours pour la paix en Casamance », a supplié le représentant du Pape.
 « La paix en Casamance est proche, il faut saisir cette chance, il faut priez et être patient et persévérant », a-t-il dit. Pour bien accueillir cette paix, le prélat recommande de la préparer dans un « climat de réconciliation » car la famille sénégalaise a été blessée, « le temps de fermer la blessure est arrivé, que chacun de vous soit un artisan de la paix, là où vous vivez ». 
Cette messe de clôture des Jmj de Kaolack a été concélébrée par plusieurs dizaines de prêtres ainsi que des évêques autour du Cardinal Théodore Adrien Sarr. Il y avait Mgr Benjamin Ndiaye, évêque de Kaolack et président de la conférence interterritoriale du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert, Mgr Jean Noel Diouf, évêque de Tambacounda, Mgr Jean Pierre Bassène, évêque de Kolda, Mgr Ernest Sambou, évêque de Saint-Louis, Mgr Paul Abel Mamba, évêque de Ziguinchor et Mgr André Gueye, évêque de Thiès.
representant le chef de l’etat

Abdoulaye Daouda Diallo appelle à cultiver la paix, la justice et la solidarité dans l’Afrique subsaharienne
Venu représenter le président Macky  Sall  aux Jmj de Kaolack, le ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, à la tête d’une forte délégation,  s’est félicité de l’exaltante relecture de la vie à la lumière de la foi, proposée par le rassemblement interterritorial des  Jmj de Kaolack. Il a mis en exergue la nécessité de cultiver la paix, la justice et la solidarité dans l’Afrique subsaharienne. Cela est d’autant plus primordial, a-t-il souligné, qu’une certaine instabilité, sur le plan géopolitique, atteint particulièrement les femmes et les jeunes en tant que victimes expiatoires et instrument de conquête. De ce point de vue, les rencontres de Kaolack sont une belle opportunité pour rappeler aux jeunes leur rôle incontournable dans l’instauration de la paix et la promotion des idéaux des nations unies.
La délégation accompagnant le ministre de l’Intérieur comprenait notamment Augustin Tine, ministre des Forces armées, Benoit Sambou, ministre de la Jeunesse, Mme Awa Guèye, vice-présidente à l’Assemblée nationale, Mme Anna Sémou Faye, directrice générale de la Police nationale, et Amadou Ly, gouverneur de Kaolack.

MADIEYNA DIOUF, MAIRE DE KAOLACK : « Construisez un monde meilleur que celui de vos aînés »
A l’occasion de cette cérémonie de clôture, le maire de Kaolack, Madiéyna Diouf, enthousiaste, a exprimé la fierté, pour sa ville, ses élus, ses populations ainsi que la région, d’avoir accueilli les Journées mondiales de la jeunesse.  Il a salué le cardinal Théodore Adrien  Sarr en tant qu’ancien évêque de Kaolack, mais aussi pour les grandes qualités humaines de l’homme.    
M. Diouf s’est réjoui que l’œuvre laissée à Kaolack par l’église soit poursuivie avec autant de bonheur par Mgr Benjamin Ndiaye. « Notre diocèse marque une novelle page de son histoire, et j’en félicite Mgr Benjamin Ndiaye et tous les organisateurs », a dit le maire, estimant que Kaolack a remporté la palme de l’organisation après les éditions précédentes des Jmj.
Aussi, le maire a tenu à rappeler la place centrale des jeunes, qui sont les bénéficiaires de cet événement. En saluant leur comportement discipliné, il a indiqué le défi qui leur est lancé, celui d’être les acteurs d’une nouvelle évangélisation et de trouver des solutions durables aux problèmes du moment dans notre société. Des problèmes, a souligné M. Diouf, qui, du reste, interpellent tout le monde.   
Il leur a également recommandé comme viatique une phrase du pape Paul VI au Vatican II : « Construisez dans l’enthousiasme un monde meilleur que celui de vos aînés », faites le dans la solidarité, la paix et le partage.

De nos envoyés spéciaux Jean PIRES (textes) et Assane SOW (photos)

source : http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=36087:cloture-des-jmj-2014-a-kaolack--les-jeunes-revigores-dans-la-foi-et-engages-pour-un-monde-meilleur&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?