Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

05
Mar, Mar
34 Nouveaux Articles

LE COUP DE GUEULE DES MOUVEMENTS CITOYENS DE LA BANLIEUE - «Nous sommes contre tout report des Locales»

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

LE COUP DE GUEULE DES MOUVEMENTS CITOYENS DE LA BANLIEUE - «Nous sommes contre tout report des Locales»

L'OBS - Rien de telle qu’une approche des élections pour radicaliser les positions. En banlieue, plus d’une dizaine de mouvements citoyens mettent en garde Macky Sall contre tout report des Locales prévues en juin prochain.

L’idée d’un report des élections locales pour une meilleure application de l’Acte III de la décentralisation n’enchante guère les mouvements citoyens. En banlieue, particulièrement à Pikine, ils sont plus d’une dizaine de mouvements citoyens à s’installer déjà sur les starting blocks pour briguer les suffrages des populations aux prochaines élections locales et diriger ainsi les seize communes que compte le département de Pikine. 

«Les politiciens de la majorité présidentielle, comme ceux de l’opposition, ont montré leurs limites. Ils sont disqualifiés pour diriger les communes», ont hurlé les animateurs de ces mouvements citoyens au cours d’un grand mess organisé à Pikine.  Opposés à «tout report» des Locales de juin 2014, ces mouvements avertissent que toute rupture dans le respect du calendrier républicain discréditerait davantage la classe politique. «Ce serait dommage de reporter les Locales et cela pourrait installer de la lassitude et un découragement des populations. Macky Sall avait soutenu que les élections seront décalées jusqu’au mois de juin, les populations ont accepté sans broncher. Maintenant, il faut qu’il les organise en juin prochain. Il faut qu’il tienne parole. Les populations le lui demandent solennellement», estime Ndiaga Fall, l’un des animateurs du mouvement citoyen «Takhawou gokh bi» de Pikine-Nord. D’un avis moins tranché, Ibnoul Arab Ly, coordonnateur de Vision Pikine, estime que, par respect à l’ordre républicain, son mouvement se conformerait à toute décision de report, «même si, par ailleurs, il serait souhaitable que le régime en place respecte le calendrier déjà ficelé».

Pour la plupart des mouvements citoyens de Pikine, le report des Locales de juin prochain, agité ces dernières semaines, serait plus lié à une «impréparation de l’Apr qu’à une volonté de bien appliquer l’Acte III de la décentralisation». L’Apr serait confrontée «à un dilemme», selon les animateurs des mouvements citoyens. «La jeune formation politique du président de la République qui a suspendu la vente de ses cartes veut certes s’affranchir de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, mais elle ne veut pas d’un saut dans l’inconnu», explique M. Cissé.

«C’est de la pure imagination», s’exclame Abdou Karim Sall, coordonnateur départemental des cadres de l’Apr de Pikine. Ce dernier rassure que l’Apr «a déjà concocté son programme pour les élections locales» et qu’elle sera bien présente dans toutes les communes avec ou sans Benno. «La preuve, poursuit-il, je suis candidat à la mairie de Mbao, une commune où l’Apr est majoritaire. Et de la même manière, les cadres républicains du département ont fait d’Abdoulaye Timbo notre candidat à la mairie de la ville de Pikine.»

ALASSANE HANNE

source: http://www.gfm.sn/actualites/item/10975-le-coup-de-gueule-des-mouvements-citoyens-de-la-banlieue-%C2%ABnous-sommes-contre-tout-report-des-locales%C2%BB.html