Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Ven, Déc
118 Nouveaux Articles

SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD GOUVERNEMENT-SYNDICATS D’ENSEIGNANTS Place désormais à l’application

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’Ecole sénégalaise peut repartir sur de nouvelles bases. En effet, au moment où les Assises nationales de l’Education et de la Formation boucle leur atelier d’harmonisation des comités régionaux, voilà enfin que le gouvernement du Sénégal et le Grand Cadre composé du Cuse, du Sels/A, du Cusems et du Saemss-Cusems,  signent le Protocole d’Accord tant attendu, que les deux parties estiment « réalisable et réaliste ».

Les autorités et les enseignants s’engagent ainsi avec la création d’un comité de suivi dans des choses concrètes. Tous les 34 points qui se trouvent dans ledit Protocole feront l’objet d’un suivi régulier.

« Cet accord lie de façon définitive les deux parties. Nous avons même appris de la bouche du ministre de la Fonction publique que ces accords sont réalisables et réalistes. Nous espérons que cela permettra de ramener la paix dans l’espace scolaire », a souligné M. Diouf, tout en espérant qu’il y aura plus de dépôt « de préavis de grèves pour exiger l’application de ces accords-là. Cela me parait important ».

Les points d’achoppement qui se trouvaient être en effet la validation des années de vacation et  de contractualisation capitalisés par les professeurs et maitres contractuels recrutés comme fonctionnaires et le rappel d’indemnités à hauteur de 2/3 de leur dû et la question relative à l’habitat,  ne posent plus de problèmes.
 
Le gouvernement s’engage dans un rythme soutenable la mise sur pied d’une commission tripartite à régler ces questions fondamentales entre fin 2014 (habitat) et décembre 2015 (validation au 2/3).

« Depuis 2 ans, nous sommes en train de négocier autour des questions fondamentales à incidence pédagogique, sociale (parcelles), financière (la validation des années de vacation, de contractualisation et de volontariat au 2/3). Par conséquent, il ne reste que les modalités d’application des deux points de cet accord. Cependant, nous serons vigilants », a soutenu Ibra Diouf Niokhobaye.
 
Tout en précisant que ces accords signés sont « réalistes et réalisables », le ministre de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des organisations professionnelles, président de séance, a estimé que « les parents d’élèves, les sénégalais sont soulagés parce que nous voulons avoir des ressources humaines de qualité ».

Pour Mansour Sy, « sur chacun des points d’accord, on a défini quel doit être le rôle de chacune des deux parties. Nous avons décidé de mettre en place un comité de suivi pour suivre l’exécution de cet accord ».
 
« De nouvelles conditions ont été créées. Il fallait voir à chaque étape de processus voir s’il est soutenable ou non.  Chacune des parties prenantes va désigner 10 représentants dans le comité de suivi», a-t-il conclu.

SOURCE: http://www.sudonline.sn/place-desormais-a-l-application_a_17570.html

 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?