Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Jeu, Déc
93 Nouveaux Articles

Recensement de la population : 69,1% des éleveurs dans la capitale

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’essentiel de ces ménages, soit 60,7%, se livre à la culture pluviale. «La pratique de la culture pluviale est la plus répandue. Elle est plus importante dans les régions de Kaffrine, Kédougou et Sédhiou avec plus de 8 ménages agricoles sur 10», souligne l’Ansd. A Dakar, moins de 2 ménages sur 10 pratiquent l’agriculture. 
L’élevage n’est pas en reste. Il est aussi présent dans toutes les régions du pays et représente 6 ménages sur 10. Selon l’Ansd, l’élevage est plus répandu dans les régions de Fatick avec 69%, Louga 68% et Matam 66%. La surprise venant sans doute de la région de Dakar où on retrouve un taux de 61,9%, presqu’au même niveau que des régions d’élevage traditionnelles. Cette donnée éclaire un phénomène courant dans la capitale, à savoir l’aménagement d’enclos ou de poulaillers dans les cours des maisons. 
Pour les cultures irriguées, hormis Saint-Louis qui présente un taux de 26,1%, cette forme de mise en valeur de la terre reste assez marginale. Elle ne concerne que 4,4%. Même tendance pour les cultures de décrue avec 4,6% là où Matam est à 26,9%. Quant aux cultures maraîchères, elles sont à 9,8%. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6698-recensement-de-la-population--691-des-eleveurs-dans-la-capitale

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?