Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Ven, Déc
118 Nouveaux Articles

Sénégal - Inondations, incendies, maladies, perte de récoltes : ces sinistres qui enfoncent les pauvres dans le gouffre

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Les chocs liés aux incendies, aux inondations, aux pertes de récoltes et aux maladies qui ont un rapport avec les changements climatiques maintiennent  les ménages démunis dans une pauvreté endémique. Cela est dû au fait qu’ils investissent une bonne partie de leurs ressources pour survivre aux chocs. Malheureusement, ces stratégies ne sont pas durables et ne font qu’aggraver leur vulnérabilité, dès qu’ils rencontrent d’autres incidents. C’est ce qui ressort de l’étude sur les impacts intergénérationnels des chocs sur la pauvreté des ménages au Sénégal menées par le Laboratoire de Recherche sur les Transformations Economiques et Sociales (Lartes/Ifan). La restitution des travaux a été faite hier vendredi, en présence de Souleymane Diallo, Directeur de Cabinet du ministre du Plan, Hamady Bocoum, Directeur de l’Ifan Cheikh Anta Diop, Giovanna Barberis, Représentante Résidante de l’Unicef au Sénégal, ainsi que du Directeur du Lartes/Ifan, Abdou Salam Fall et de nombreux participants. 
 
Se prononçant sur l’importance d’une telle étude, le Directeur du Lartes/Ifan, Abdou Salam Fall,  sociologue et coordinateur du travail a indiqué que cela répond à «la nécessité pour les scientifiques de mettre à la disposition des décideurs des analyses renouvelées sur les enjeux de développement de notre pays». A l’en croire, cette présente étude «ouvre de nouvelles perspectives quant à la connaissance des facteurs de basculement dans la pauvreté ainsi que les formes de résilience développées par les acteurs, notamment les acteurs jeunes».  
 
Selon les initiateurs des travaux financés par l’Unicef, c’est sur la base d’une grande enquête réalisée par le Lartes/Ifan,  entre 2008-2009 sur les vulnérabilités et  la pauvreté chronique, que ces analyses ont été faites. A partir de ce soubassement, ils en ont déduit que les pauvres sont moins résistants aux sinistres que les  personnes les plus aisées, parce qu’ils ont moins de moyens de production pour refaire surface en cas de chocs. En plus, les jeunes générations sont plus exposées aux chocs climatiques et à la pauvreté, même si cette dernière est transitoire. Cela, dans la mesure où, plus on avance dans les générations, plus on a la chance de connaître des chocs dus aux changements climatiques. Autres aspects démontrés, c’est qu’on reste plus longtemps en pauvreté lorsqu’on a connu un sinistre, tel qu’après une maladie liée aux changements climatiques. Sur les raisons, il est établi qu’on investit une bonne partie des ressources aux soins, par conséquent, on devient plus exposé à la pauvreté.
 
Autant d’éléments de réponses qui ont incité le Lartes/Ifan à stipuler, dans les implications politiques, que «la question de la pauvreté ne peut être résolue sans un ciblage précis des situations de référence selon les générations». Mieux, il est énoncé que «pour éviter une forte exposition aux chocs, il est nécessaire de développer des formes de solidarité verticale qui avaient tendance à disparaître alors que la solidarité horizontale ne suffit pas pour rompre les vulnérabilités». Dans le même ordre d’idée, il a été proposé que les aides destinées aux sinistrés soient mises en place afin d’éviter des basculements dans la pauvreté. Mieux, que les résultats de la présente étude soient vulgarisés auprès des acteurs sensibles aux changements climatiques pour que l’amplitude de l’exposition des enfants soit prise en compte dans leurs analyses et actions. 

 

source:http://www.sudonline.sn/ces-sinistres-qui-enfoncent-les-pauvres-dans-le-gouffre_a_19064.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?