Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Sénégal - Battue par son époux et menacée de mort par son fils, l’épouse envoie sa famille en prison

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 Les hommes de l’adjudant Mor Cissé, commandant la brigade de la gendarmerie de Goudiry, effectuent le déplacement au village de Diankémakhan. La descente des pandores ne sera pas vaine, puisqu’ils découvriront trois armes à feu dans la chambre du vieux Mady Makalou. Ce dernier et son fils, Adama, seront embarqués dans le panier à salade et conduits à la brigade.

«J’allais tuer mes parents pour ensuite me donner la mort»

S’exprimant sur le déroulement des faits qui ont conduit sa mère, malgré elle, à déposer une plainte contre lui, Adama Makalou, 22 ans, a confessé aux enquêteurs la division de sa famille. Une blessure, jamais cicatrisée, dont il parle en ces termes émouvants. «Depuis ma naissance, mon père et ma mère ne cessent de se battre devant tous les villageois, raconte-t-il, les larmes aux yeux. Ne pouvant plus supporter leur comportement, j’ai pris l’une des armes de mon père pour les menacer de mort pour qu’ils cessent de se donner en spectacle. J’allais les tuer pour ensuite me donner la mort.» Une affirmation confirmée par sa maman, Manding Savané, qui a confié que son époux ne rate jamais une occasion pour la violenter devant ses trois autres coépouses. «Il ne passe pas un seul jour sans que mon époux ne déverse sa bile sur moi devant mes trois coépouses. C’est ce qui fait que je ne peux plus rester à la maison, tellement il me fatigue. C’est ce que notre fils ne peut plus supporter, raison pour laquelle il a brandi l’arme le jour des faits pour nous menacer de mort et de se suicider ensuite», raconte l’épouse Manding Savané.

«Je m’engage à cesser de violenter mon épouse à condition… »

Présenté comme un époux belliqueux, malgré son âge (65 ans), Mady Makalou a reconnu les faits et s’engage à cesser de violenter sa 2ème épouse, à condition qu’elle soit sage et qu’elle reste dans la maison. Sur l’origine de l’arme utilisée par son fils pour les menacer de mort et des deux autres trouvées dans sa chambre par les pandores, le vieux déclare les avoir achetées pour se protéger. Convaincus de leur culpabilité, les pandores ont mis aux arrêts le père et le fils, avant de les déférer au terme de leur durée légale de garde à vue.

 

Jugés devant la barre du tribunal correctionnel, les deux prévenus ont réitéré leurs aveux servis devant les enquêteurs de Goudiry. «Les faits n’ont nullement été contestés par le père et le fils», déclare le procureur Alioune Cissokho, qui a retenu la constance des faits avant de requérir la peine d’un an assorti du sursis à leur encontre et la confiscation des trois armes saisies. Dans son délibéré, le juge, Ousseynou Sy, a condamné le père à 3 mois assortis du sursis et à payer une amende de 20 000 FCfa. Quant au fils, il a pris un mois assorti du sursis.

PAPE OUSSEYNOU DIALLO

source:http://www.gfm.sn/battue-par-son-epoux-et-menacee-de-mort-par-son-fils-lepouse-envoie-sa-famille-en-prison/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?