Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Jeu, Déc
93 Nouveaux Articles

Sénégal - CODE DE L’ENFANT Le projet en phase d’études

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Par ailleurs, le Directeur des droits humains annonce que le projet de loi relatif au Défenseur de l’enfant, institution indépendante de promotion et de protection des droits de l’enfant, sera très prochainement soumis à l’examen du conseil des ministres. Et de préciser que le projet de loi a été validé au plan technique par les différents acteurs. Mouhamadou Moustapha Séye s’exprimait lors de l’ouverture de  l’atelier de formation sur les Droits de l’enfant et le traitement de l’information relative aux enfants. 
 
L’objectif de l’atelier est d’amener les journalistes à avoir une maitrise beaucoup plus accrue de la législation et des règles juridiques à respecter dans le cadre du traitement de l’information relative aux enfants notamment les mineures. Par la même occasion il a été annoncé, la mise sur pied d’un projet d’amélioration des mécanismes de coordination et de communication entre les acteurs de l’Etat, de la société civile au Sénégal pour assurer le respect des droits de l’enfant. 
 
Le projet est cofinancé par l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (Aecid) et le ministère de la Justice à travers sa Direction de la protection des droits humains. 
 
Le gouvernement espagnol y a injecté plus de 16 milliards de F Cfa. La participation de  l’Etat du Sénégal s’élève à 800 millions F Cfa. Il vise, entre autre, le renforcement du cadre juridique et institutionnel de promotion et de protection des droits de l’enfant, le renforcement des capacités des acteurs sur les mécanismes de protection de l’enfant et la justice adapté aux mineurs, la vulgarisation des textes nationaux relatifs à la protection de l’enfant, le partage et la capitalisation des résultats. La durée d’intervention est de 2 ans (2014 et 2016). Il sera mené dans les villes de Dakar, Fatick, St-Louis, Touba et Ziguinchor. 
 
Ainsi, Il s’agira, de l’avis du directeur des droits humains, Mouhamadou Moustapha Séye, pour le ministère de la Justice, d’apporter sa contribution dans l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale de protection de l’enfance, en mettant en place un système nationale intégré de protection et la promotion d’un changement social positif en faveur de l’enfant. Car, trouve-t-il, l’efficacité du système judiciaire se mesure aussi par l’apport dans la protection des groupes vulnérables. 
 
Rafael Garcia, coordonateur de l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (Aecid), espère  qu’à travers le projet il y aura un cadre fédérateur des actions. Aussi souhaite-t-elle que  le programme puisse permettre la diffusion d’une information fiable sur la situation des enfants pour qu’il y ait une connaissance beaucoup plus accrue de la question. 

 

 source :http://www.sudonline.sn/le-projet-en-phase-d-etudes_a_20104.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?