Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Ven, Déc
118 Nouveaux Articles

Alerte arnaque: les pratiques du groupe "scac-Afrique" mises à nu par une de des victimes

SOCIÉTÉ
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

«En août 2009, j’ai lu dans le journal L’Observateur une annonce du Groupe Scac Afrique. Dans cette rubrique, le groupe Scac Afrique mettait en vente des terrains à Mboro et à Thiès. Le 02 septembre 2009, je me suis rendu dans leurs bureaux situés à la zone de captage (Castors-Dakar). A la suite d'un entretien avec ses représentants, j'ai souscrit à l’obtention de deux terrains jumelés, à Mboro, que j'ai payé en 24 mois, à raison de 50.000 francs Cfa par mois. J’ai fini de payer le prix des terrains, le 13 janvier 2012, pour un montant total de 1,2 million de francs Cfa; en plus d’un montant de 30.000 francs CFA d'une part, représentant des pénalités pour des retards, notés lors du versement et d’autre part, 20.000 francs Cfa, pour couvrir les frais d’assurance. 

Depuis cette date, le groupe Scac Afrique est resté inerte et aucune réponse pertinente n'a été apporté à mes différentes interrogations. Ils m’ont par la suite contacté pour que je leur signe un certificat de délocalisation, qui leur confère le pouvoir de m’octroyer des parcelles, sis à Thiès. Le 16 juin 2012, le groupe Scac Afrique m’a convoqué à Thiès pour me livrer une attestation de payement et un certificat d’acquisition, qui certifie que j’avais complètement effectué tous mes paiements, concernant l’acquisition de 300 m² située à Notto Diobass à 4,5 Km de route de Mbour. Pour obtenir ces documents, ils m’ont encore fait payer 30.000 francs Cfa, comme frais de prestation du notaire. Le 12 décembre 2012, après six mois de silence, le groupe Scac Afrique me contacte à nouveau, pour que je leur verse 150.000 francs Cfa, afin de pouvoir définitivement prendre possession de mes parcelles, cette demande fut réitérée le 14 février 2013. 

Face à cette attitude que je juge douteuse, le jeudi 20 juin 2013, je leur ai fait parvenir une correspondance dans laquelle, j’ai manifesté mon souhait d’ester en justice pour être rétabli dans mes droits. C’est ainsi qu’une de leurs employés m’a appelé le 24 juin 2013, pour négocier et me proposer 300m² à Mboro, ce qui est en contradiction totale avec les documents, qu’ils m’ont fournis. Je me suis par la suite rendu dans leur bureau sis à la zone de captage, pour avoir plus de renseignements sur les raisons de ces changements. C’est ainsi qu’ils m’ont presque imploré de leur accorder un nouveau délai. Apres dix mois de silence, le 07 avril 2014, j’ai déposé une plainte au Palais de justice, adressée au procureur de la République. Le dossier fut par la suite transmis à la Brigade de la gendarmerie spécialisée dans les affaires immobilières au niveau de la Dscos. Le 29 avril 2014, nous avons été convoqués par l’Adjudant-chef Ndiaye, pour tenter de trouver une issue heureuse à notre différend. 

Après plus d’une heure de négociation sans succès, j’ai fait ma déposition pour enfin donner une suite judiciaire à ce problème. Cela fait quatre mois que mon dossier demeure bloqué à la Dscos. Ils (SCAC AFRIQUE) ont tenté toutes les interventions possibles, pour éviter le retour de mon dossier au parquet, dans les mains du procureur de la République.» 

L'ANCIEN MINISTRE BABACAR NDAO INTERPELÉ 

Au moment ou nous nous apprêtions à mettre sous presse ce témoignage de Martin Sambou, la DSCOS a tenu à diligenter l'affaire. L'un des grands responsables du groupe Scac Afrique en l'occurrence l'ancien Ministre sous Abdoulaye Wade, Babacar Ndaw, est placé sous mandat de dépôt pour escroquerie et abus de confiance , il a par la suite recouvré la liberté suite à une médiation pénale . 

Reste maintenant à savoir , si toutes les victimes du groupe Scac-Afrique entreront en possession de leurs biens.
 

 

PiccMi.Com - La Rédaction

 

Vendredi 22 Août 2014 - 17:59

source: http://www.piccmi.com/ALERTE-ARNAQUE-Les-pratiques-du-groupe-SCAC-AFRIQUE-mises-a-nu-par-une-de-des-victimes_a19743.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?